Les deux Toyota pourront s'affronter "à armes égales"

Les pilotes Toyota sont ravis de l'absence du handicap de performance aux 24 Heures du Mans, qui permettra aux deux TS050 de se battre à armes égales.

Les deux Toyota pourront s'affronter "à armes égales"

Comme lors des deux dernières éditions, les Toyota seront les grandes favorites pour les 24 Heures du Mans. Un lest a été imposé aux deux TS050 dans le cadre de l'équivalence de technologie (EoT) mais pour cette course, le système des handicaps de performance n'est pas appliqué. Cela signifie que les deux Toyota seront au même poids, ce qui n'est plus arrivé depuis le début de la saison, à Silverstone fin 2019.

Mike Conway, aligné sur la Toyota #7 aux côtés de Kamui Kobayashi et José María López, se réjouit de pouvoir se battre à armes égales avec le second équipage : "Je suis impatient parce qu’à chances égales, il n’y a pas d’excuses", a déclaré l’Anglais à Motorsport.com. "C’est aux pilotes et aux mécaniciens de la voiture de faire de leur mieux. C’est ce que l’on espère toujours, une bataille à armes égales. Que le meilleur gagne."

Lire aussi :

Sur la Toyota #8 qu’il partage avec Brendon Hartley et Kazuki Nakajima, Sébastien Buemi attend une "bataille disputée" avec la voiture sœur : "Le niveau de compétitivité que nous avions [au Mans] en 2018 et 2019 était incroyable. C’était bien de faire partie de ça, même si se battre entre équipiers est différent, je dirais un peu plus difficile, qu’affronter Porsche et Audi."

Buemi aimerait revoir le système des handicaps

L’introduction des handicaps de performance dans le WEC a souvent séparé les Toyota en piste. Le système prévoit de limiter les performances pour chaque point d’avance au championnat. Buemi juge le système actuel "trop extrême".

"Le ratio choisi est trop grand et cela signifie qu’il n’y a plus de vraies courses", déplore le Suisse. "La plupart du temps, nous avons la Rebellion, une Toyota et l’autre Toyota qui fait sa course. Il n’y a plus de bagarre entre nous. Quand on est ralenti de trois secondes au tour et que c’est 2"8 pour l'autre voiture, il n’y a pas de bagarre. Je trouve cela un peu dommage."

Les handicaps de performance prévoient de faire perdre 0"01255 par point d’avance au championnat. Cela se fait par des réductions de performance du moteur et du système hybride sur les Toyota, et par l’ajout de lest pour les équipes privées.

Propos recueillis par Gary Watkins

partages
commentaires
Porsche dévoile deux livrées spéciales pour les 24H du Mans

Article précédent

Porsche dévoile deux livrées spéciales pour les 24H du Mans

Article suivant

Rebellion redoute le "cauchemar" de la pluie aux 24H du Mans

Rebellion redoute le "cauchemar" de la pluie aux 24H du Mans
Charger les commentaires
Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ? Prime

Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ?

L'ère de l'Hypercar s'est ouverte aux 24 Heures du Mans par la victoire de Toyota. Désormais, la concurrence est attendue et beaucoup de regards sont tournés vers Peugeot, dont l'arrivée est programmée pour 2022. Nous avons rencontré Jean-Marc Finot, directeur de Stellantis Motorsport, pour faire un point complet.

WEC
29 août 2021
Comment une réparation de fortune a empêché Paul Newman de gagner au Mans Prime

Comment une réparation de fortune a empêché Paul Newman de gagner au Mans

C'est l'une des plus grandes histoires de la Sarthe. Paul Newman, deuxième des 24 Heures du Mans 1979, aurait pu facilement remporter la célèbre épreuve sans l'ingéniosité du regretté Manfred Kremer.

24 Heures du Mans
20 août 2021
WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités ! Prime

WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités !

La convergence permettant aux machines Le Mans Hypercar de courir en IMSA face aux LMDh à partir de 2023 pourrait offrir des options attrayantes non seulement aux constructeurs, mais aussi pour le calendrier et le format des courses.

WEC
20 juil. 2021
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021
Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960" Prime

Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960"

Son approche passionnée de la course, son projet Hypercar avec le rêve de gagner un jour les 24 Heures du Mans, son modèle visant à vendre des voitures pour pouvoir courir : l'étonnant Jim Glickenhaus a répondu à nos questions.

24 Heures du Mans
22 mars 2021
Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance Prime

Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance

Revenant dans la catégorie reine de l'Endurance après 50 années d'absence, Ferrari va s'engager en catégorie "Le Mans Hypercar" en 2023. La marque italienne dément tout lien avec le plafond de dépenses de la F1, mais il ne s'agit assurément pas d'une coïncidence...

WEC
28 févr. 2021
Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche" Prime

Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche"

À 30 ans, Jean-Éric Vergne est à l'apogée de sa carrière. Le double champion de Formule E va partir en quête d'un troisième titre dans le championnat tout électrique et a été recruté par Peugeot Sport pour l'ère Hypercar à venir. Il s'est confié à Motorsport.com.

Formule E
11 févr. 2021