Résumé de course
Moto3 Misano

Binder la joue à l'expérience, Navarro à terre

Le leader du championnat signe la cinquième victoire de sa saison après un duel avec Enea Bastianini ; son dauphin au classement a abandonné.

Brad Binder, Red Bull KTM Ajo
Podium : le second Enea Bastianini, Gresini Racing Team Moto3, le vainqueur Brad Binder, Red Bull KTM Ajo, le troisième Joan Mir, Leopard Racing
Brad Binder, Red Bull KTM Ajo
Brad Binder, Red Bull KTM Ajo
Départ : Enea Bastianini, Gresini Racing Team Moto3 mène
Brad Binder, Red Bull KTM Ajo
Le second Enea Bastianini, Gresini Racing Team Moto3, et le vainqueur Brad Binder, Red Bull KTM Ajo
Le troisième Joan Mir, Leopard Racing
Fabio Quartararo, Leopard Racing
Jorge Navarro, Estrella Galicia 0,0
Joan Mir, Leopard Racing
Fabio Quartararo, Leopard Racing
Le second Enea Bastianini, Gresini Racing Team Moto3
Enea Bastianini, Gresini Racing Team Moto3
Nicolo Bulega, Sky Racing Team VR46
Jules Danilo, Ongetta-Rivacold

Une fois n'est pas coutume, la course du Moto3 s'est (presque) avérée limpide ! Là où la manche de Silverstone avait donné lieu à une bagarre acharnée entre une dizaine de pilotes pour le podium, le circuit de Misano a accueilli un duel entre Brad Binder et Enea Bastianni pour la victoire.

Pour les deux hommes, les objectifs étaient différents : le premier voulait accentuer son avance, déjà confortable, au championnat, tandis que le second souhaitait signer son premier succès de la saison après trois podiums. C'est justement Bastianini qui prit le meilleur départ depuis son 2e rang sur la grille. À peine le temps de s'en réjouir que Binder reprenait son bien avant la fin du premier tour. Par la suite, le Sud-Africain contrôlait ses rivaux, malgré son peu d'avance (six dixièmes entre le top 9 après six tours). Seul Bastianini pouvait suivre son rythme en seconde partie d'épreuve.

Un jeu d'échecs se jouait entre les deux hommes : Bastianini suivant la KTM du leader comme son ombre, sans vouloir l'attaquer ! L'offensive intervint à cinq passages du terme. L'Italien pensait détenir la stratégie idéale ? Binder n'allait pas se laisser piéger ! Le poleman ne s'inquiétait pas de l'offensive de son adversaire, et se concentrait sur le moment idéal pour le doubler au dernier tour. Une manœuvre imparable, acquise avec la malice de l'aspiration, suffisamment proche pour éviter une contre-attaque avant l'arrivée !

Pour Binder, c'est une cinquième victoire dans la saison, acquise à l'expérience. "Après quelques tours, tout le monde m'a suivi ; j'ai fait mon rythme jusqu'aux cinq derniers tours, où Bastianini m'a dépassé. Nous perdions plus de cinq dixièmes au tour, alors je l'ai repassé avant la fin", expliquait-t-il avec une voix calme dans le parc fermé. "Chaque fin de semaine je suis très heureux, l'équipe est splendide et la moto fonctionne exceptionnellement bien."

Battu par plus fort que lui, Bastianini s'en veut d'avoir loupé le coche, lui qui avait signé sa première victoire en Moto3 ici-même l'an passé. "Je suis un peu en colère contre mon dernier virage. Pour un mètre, j'aurais pu le dépasser, mais c'est la course ! Le podium est très satisfaisant car les essais avaient été très difficiles."

Navarro, encore un abandon

Le Sud-Africain a également une autre raison de quitter Misano le cœur léger : son plus proche adversaire au classement général, Jorge Navarro, a abandonné. L'Espagnol était en lice pour le podium lorsqu'il fut victime d'un high-side. "Je me voyais capable de lutter pour un succès", regrette Navarro, qui s'est luxé l'épaule et enregistre son troisième abandon sur les quatre derniers rendez-vous.

Autant dire que le championnat est quasiment acquis pour Binder, qui dispose de 106 points d'avance sur Bastiannini, son nouveau dauphin dans la hiérarchie. Binder pourrait même être couronné dès la manche suivante en Aragón, s'il finit à l'une des deux premières places ou s'il termine 3e ou 4e sans que ses rivaux directs ne gagnent.

Sur la dernière marche du podium, nous retrouvons le jeune Joan Mir. Sur sa Honda frappée des couleurs Léopard, l'Espagnol a effectué un retour tonitruant puisqu'il était qualifié à une lointaine 16e place ! Mir voyait ce podium "comme une victoire. Petit à petit je rattrapais le groupe à l'avant, et je n'ai jamais été dépassé par la suite !" 

Du côté des déceptions, notons le forfait de Jorge Martin. L'Espagnol, qui devait s'élancer depuis le 12e rang, n'a pas pris le départ après une fracture de métatarse du pied droit.

Que dire alors de Fabio Quartararo, qui a délivré une prestation transparente (qualifié 19e, il finit 18e), tout en étant puni deux fois par les commissaires pour des excursions hors-piste. "C'était une course compliquée car je ne me sentais pas à l'aise avec la moto, comme si elle était différente entre le début, le milieu et la fin de course", a-t-il expliqué.

Le second pilote tricolore, Jules Danilo, prend les points de la 13e place.

Moto3 - Misano - Course 

PosPiloteMotoÉcart
1  Brad Binder  KTM  
2  Enea Bastianini  Honda 0.262
3  Joan Mir  KTM 1.416
4  Nicolò Bulega  KTM 1.534
5  Jakub Kornfeil  Honda 4.278
6  Andrea Locatelli  KTM 4.387
7  Aron Canet  Honda 4.811
8  Philipp Oettl  KTM 5.582
9  Hiroki Ono  Honda 6.259
10  Fabio Di Giannantonio Honda 10.896
11  Niccolò Antonelli  Honda 13.939
12  Juanfran Guevara  KTM 14.091
13  Livio Loi  Honda 14.103
14  Jules Danilo  Honda 14.810
15  Andrea Migno  KTM 14.868
16  Stefano Manzi  Mahindra 23.292
17  Lorenzo Dalla Porta  KTM 23.349
18  Fabio Quartararo  KTM 23.523
19  Albert Arenas  Peugeot 31.140
20  John McPhee  Peugeot 35.145
21  Francesco Bagnaia  Mahindra 35.170
22  Khairul Pawi  Honda 35.409
23  Adam Norrodin  Honda 35.467
24  Lorenzo Petrarca  Mahindra 48.285
25  Fabio Spiranelli  Mahindra 56.451
26  Stefano Valtulini  Mahindra 56.486
AB  Darryn Binder  Mahindra 4 Tours
AB   Tatsuki Suzuki  Mahindra 8 Tours
AB   Marcos Ramirez  Mahindra 10 Tours
AB   Jorge Navarro  Honda 16 Tours
AB   Gabriel Rodrigo  KTM 17 Tours
AB   Maria Herrera  KTM 22 Tours
AB   Bo Bendsneyder  KTM  
AB   Alex Fabbri  Mahindra  

 

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Coup dur pour Navarro, Binder prend une option sur le titre
Article suivant Stefano Manzi, nouvelle recrue de la VR46 Riders Academy

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France