Une belle remontée mais des doutes persistants pour Rossi

partages
commentaires
Une belle remontée mais des doutes persistants pour Rossi
Par :
10 mars 2019 à 23:30

Le pilote italien a gagné pas moins de neuf positions en course ce dimanche, mais reste prudent quant à la compétitivité sur le long terme de sa machine.

Sa performance aura été éclipsée par le formidable duel que se sont livré en tête de course Andrea Dovizioso et Marc Márquez, mais le résultat de Valentino Rossi n'en reste pas moins un exploit. Le Docteur a en effet réalisé une magnifique remontée depuis la 14e position sur la grille, pour s'emparer sous le drapeau à damier de la cinquième place.

Après avoir payé cher sa contre-performance des EL2, qui l'a privé ni plus ni moins d'une place en Q2 compte tenu des conditions météo évolutives à Losail, le numéro 46 a ainsi rétabli la situation en course après plusieurs changements sur sa M1.

"Nous avons modifié les réglages de la moto, et nous avons fait des ajustements en vue de la course", confirme-t-il. "Nous travaillons bien, je suis heureux car c'était une bonne course et je me suis senti bien sur la moto aujourd'hui. J'ai aussi pris du plaisir, de remonter comme cela ce n'était pas si mal."

Lire aussi :

Faible écart avec la tête de course

Mais plus que sa position, c'était le faible écart qui le séparait du leader à l'arrivée, moins d'une seconde, qui faisait la satisfaction de Rossi peu après l'arrivée. "Je suis arrivé cinquième, ce qui est bien, en particulier parce que je ne suis qu'à six dixièmes de la victoire", a-t-il souligné. "Mais nous sommes toujours bons sur cette piste, donc nous devons continuer à travailler car sur d'autres pistes, nous pourrions avoir des problèmes. J'ai essayé de viser le podium, mais je n'ai pas été suffisamment fort."

Le pilote Yamaha ne veut cependant pas faire d'excès d'optimisme, rappelant que l'an dernier aussi, il avait brillé dans la nuit qatarie, empochant même la troisième place en course. Avec le déroulé de la saison que l'on sait par la suite...

"Pour moi, les problèmes sont plus ou moins les mêmes", reprend-il. "Dans certains domaines nous avons progressé, mais malheureusement nous avons toujours des difficultés avec le grip à l'arrière. Mais aujourd'hui ma moto était bien, car cela n'aurait pas été possible d'arriver si proche du podium et de la victoire sinon. Le problème c'est que l'an dernier nous avions aussi été bons au Qatar. Pour une raison que j'ignore, les pneus glissent mais résistent. Sur d'autres pistes où les pneus glissent, la performance chute. Pour moi, nous sommes plus ou moins dans le même bateau."

Lire aussi :

Les mêmes problèmes depuis 2017

Plus ou moins dans le même bateau, cela signifie des problèmes persistants à l'accélération, véritable point noir des M1 depuis un an et demi. Un déficit en sortie de virage qui a compromis la vitesse de pointe des Yamaha à Losail (son coéquipier Viñales a par exemple été, en dépit de sa pole position, le pilote doté de la plus faible V-max en Q2).

"Pour nous, c'est très difficile car cette année l'écart en termes de vitesse de pointe est très important", poursuit Rossi. "Mais le problème, ce n'est pas que la vitesse de pointe, c'est l'accélération dans les virages. Il semble que les autres motos, Honda, Ducati mais aussi Suzuki, sont capables d'avoir plus de grip, plus de puissance, donc à l'accélération nous perdons [du temps]. C'est aussi pour cette raison que nous sommes loin de la vitesse maximum. Voilà le problème, les sorties de virage."

Il faudra donc travailler sur cet axe pour espérer réitérer de telles performances lors de la prochaine manche en Argentine, dans trois semaines.

Article suivant
Une victoire stratégique pour Dovizioso au Qatar

Article précédent

Une victoire stratégique pour Dovizioso au Qatar

Article suivant

Hamilton continue de bâtir son "rêve" de MotoGP

Hamilton continue de bâtir son "rêve" de MotoGP
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP du Qatar
Catégorie Course
Pilotes Valentino Rossi Boutique
Équipes Yamaha Factory Racing
Auteur Willy Zinck
Soyez le premier à recevoir
toute l'actu