Cal Crutchlow : On avait le potentiel pour un triplé Honda

Quatrième en terre américaine, Cal Crutchlow confirme son bon début de saison avec la Honda du team LCR. Le Britannique semble toutefois s'être trouvé un rival chez les indépendants, un certain Johann Zarco.

Cal Crutchlow : On avait le potentiel pour un triplé Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda, Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda, Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda, Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3

Parti neuvième sur la grille, Cal Crutchlow a de nouveau réalisé un bon résultat après sa troisième place en Argentine, cette fois-ci en terre texane. Après une course solide, le Britannique s'est offert une belle quatrième place, au pied du podium, derrière les deux Honda d'usine et la Yamaha de Valentino Rossi, et non sans avoir bataillé avec Johann Zarco, cinquième derrière lui. Une performance qui le satisfait, tout en lui laissant une pointe de frustration. "Oui, je suis content", déclare-t-il. "Un peu déçu de ne pas être sur le podium."

La faute à une place trop éloignée sur la grille. Pourtant, son départ a été plutôt solide : "J'ai fait un bon départ", explique le pilote LCR. "J'ai dépassé Zarco dans le premier tour. Ensuite, j'ai perdu du temps avec Lorenzo, et ça a permis à l'autre groupe de faire un écart." 

Il n'a cependant pas eu course facile. La Honda souffrait dans les portions lentes : "Dans le premier secteur, faire tourner la moto était vraiment difficile. J'ai eu deux chutes dans le week-end, et je ne voulais pas tenter ça. Mais nous étions très forts dans les zones de freinages. j'étais vraiment satisfait." 

Une décision capitale a cependant influé sur son résultat, celle de rester en pneus durs pour la course. "Je me suis senti bien avec les pneus. J'ai choisi les durs, comme Marc [Márquez]. Je pense que c'était la meilleure décision." Pourtant, piloter avec ces pneus n'était pas simple, notamment au niveau de l'avant : "C'est bien, c'est juste que ça ne tournait pas. Évidemment, à force d'enchaîner les tours avec [le pneu avant], et aussi avec l'arrière qui n'était pas très bon à la fin, cela tournait de moins en moins bien. Il fallait forcer."

Triplé manqué

En fin de relais, la Honda numéro 35 pouvait garder un rythme élevé, suffisant pour aller chercher Johann Zarco, décidément, son adversaire du jour. Un Français un peu rugueux, avoue-t-il. "Zarco était agressif dans le premier virage. Il est agressif quoiqu'il arrive, mais il est bon. Je ne vois rien qu'il fasse mal, clairement."

Selon lui, le temps passé derrière le Français en fin de course a déterminé son résultat. "J'ai été un peu stupide derrière Zarco. Je n'ai pas été capable de le passer pendant deux ou trois tours, car j'avais aussi besoin de finir. Je l'ai dépassé trop tard pour pouvoir dépasser Dani [Pedrosa]. Je pense que j'aurais pu rattraper Dani."

D'où les regrets qu'il peut émettre d'un triplé raté sans doute possible pour Honda : "Potentiellement, Dani était capable de viser la victoire. Nous étions capables de viser la deuxième place." Il ajoute : "Les pilotes Yamaha étaient très bons, et Marc et Dani ont fait du bon travail. On avait le potentiel pour faire un triplé, mais Valentino a clairement accéléré le rythme en milieu de course."

Dans le top 5 du championnat

Néanmoins, ce début de championnat le propulse à la cinquième place du classement provisoire, ce qui n'est pas pour lui déplaire, sans pour autant lui faire regretter sa chute au Qatar : "Oui, si j'avais été cinquième au Qatar, je serai plus haut dans le classement, mais nous devons passer par-dessus ça. Nous avons commis une erreur au Qatar, espérons que nous ne le regretterons pas en fin de saison."

D'autant qu'il mène au classement des pilotes indépendants devant un certain Zarco… Décidément ! "Je suis assez content, faire troisième et quatrième lors des deux dernières courses, c'est un bon début de saison. Un bon moyen de patienter avant les courses européennes." Et d'essayer d'y imprimer de nouveau son rythme.

partages
commentaires
Álex Rins rentre en Espagne pour être opéré
Article précédent

Álex Rins rentre en Espagne pour être opéré

Article suivant

Plus à l'aise avec la Ducati, Lorenzo se rapproche

Plus à l'aise avec la Ducati, Lorenzo se rapproche
Charger les commentaires
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021