Dovizioso pressent que Mir sera difficile à battre au championnat

Quatrième du championnat, Andrea Dovizioso conserve une solide chance de titre à quatre manches de la conclusion, compte tenu d'un retard toujours très faible. La régularité de Suzuki et particulièrement de Joan Mir lui fait toutefois craindre que ses espoirs soient vains.

Dovizioso pressent que Mir sera difficile à battre au championnat

Bien que seulement septième du Grand Prix d'Aragón, Andrea Dovizioso a malgré tout réussi à réduire de quatre points son retard au championnat, à la faveur d'un changement de leader observé à l'issue de cette dixième manche de la saison. Le pilote Ducati, qui n'a plus retrouvé le podium depuis sa victoire au Grand Prix d'Autriche, accuse un déficit de 15 points alors qu'il en reste 100 à distribuer, de quoi sur le papier continuer à alimenter ses espoirs. Pour lui, cependant, seule la compétitivité compte, or celle-ci continue à lui faire défaut.

"Franchement, ça ne change rien. À chaque course il se passe de tout, comme depuis le début du championnat", rappelle le pilote italien, actuellement quatrième au classement général. "Ce n'est pas un championnat comme ceux de ces dernières années, qui ont été plus linéaires et où l'on avait tous, pas seulement nous, la situation plus sous contrôle. Je n'y accorde donc plus tellement d'importance. Y croire ou ne pas y croire… On regarde ses propres plates-bandes et on essaye de ramener le maximum, comme on l'a fait ce week-end."

Lire aussi :

Habitué à se battre pour le titre depuis quatre ans, Andrea Dovizioso pensait sans doute avoir fait le plus dur en s'opposant à un Marc Márquez au sommet de son art, et même en lui contestant les lauriers jusqu'à la dernière manche en 2017. Pourtant, cette saison 2020 se révèle particulièrement difficile pour celui qui aurait fait office de favori naturel en l'absence de la star espagnole.

"Malgré une vitesse qui n'est pas exceptionnelle cette année, on est toujours en lutte pour le titre, mais ça ne suffit pas, il faut faire quelque chose de plus", prévient-il, convaincu que la situation de Joan Mir, nouveau leader sans avoir encore gagné de course cette saison, est emblématique d'un championnat qui plus que jamais fera la part belle à la régularité.

"Je pense que Mir était déjà le plus fort avant Le Mans, parce qu'il était plus régulier que quiconque. Oui, c'est vrai, Quartararo a gagné plus de courses et c'est important, mais au final à chaque course les Suzuki sont là et c'est très important quand on veut marquer des points pour le championnat. Je pense qu'il sera très dur de se battre contre eux", estime-t-il.

"Mais [le GP d'Aragón] n'est que la confirmation que chaque semaine tout peut arriver. Ce qui s'est passé avec Quartararo ne fait que le confirmer. Quant à nous, on a été très en difficulté pendant le week-end, je suis parti 13e et au final je survis encore au championnat. On peut s'en estimer heureux, mais il faut qu'on fasse quelque chose de plus le week-end prochain."

"Mir n'a pas gagné, mais au fond il est celui qui a toujours été plus fort que tout le monde. Car si on regarde la seconde moitié de pratiquement toutes les courses, Mir a été le plus fort et c'est ça qui compte pour le championnat, car si on arrive à être rapide même sans gagner on marque toujours de gros points, et c'est ce qui pèse actuellement encore plus pour lui."

Lire aussi :

"Chaque fois que l'on prend la piste, à chaque course, on a la confirmation de la manière dont se déroule ce championnat", souligne Dovizioso, qui juge depuis l'introduction d'une nouvelle carcasse de pneu arrière cette année que la situation n'est plus "sous contrôle". La seule solution à ses yeux en vue des quatre dernières courses ? "Continuer à travailler".

"Je suis toujours là, j'en suis content surtout en étant parti 13e et en n'ayant pas de super sensations", assurait-il dimanche au site officiel du MotoGP. "Mon approche du championnat est de toujours bien travailler pour essayer de me battre, mais les points que j'ai perdus à Barcelone pèsent très lourd. En tout cas, le MotoGP cette année est dingue, chaque course est une histoire à part entière, plus que par le passé, alors on va essayer jusqu'au bout."

partages
commentaires
Repsol sera sponsor titre de Honda jusqu'en 2022

Article précédent

Repsol sera sponsor titre de Honda jusqu'en 2022

Article suivant

Un premier Grand Prix "douloureux" en Aragón pour les KTM

Un premier Grand Prix "douloureux" en Aragón pour les KTM
Charger les commentaires
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021