EL1 - Ducati prend l'avantage pour les premiers essais au Japon

Jack Miller a signé le meilleur temps au terme d'une première séance à la durée rallongée et qui s'est révélée très ouverte à Motegi, théâtre du Grand Prix du Japon.

EL1 - Ducati prend l'avantage pour les premiers essais au Japon
Charger le lecteur audio

Trois ans après leur dernière visite au Japon, les pilotes MotoGP ont retrouvé Motegi ce vendredi avec des essais au format atypique. Les essais ont été réduits à une seule séance de 1h15 dans l'après-midi, afin de laisser suffisamment de temps aux équipes pour récupérer le fret et se préparer alors qu'elles se trouvaient à Alcañiz il y a seulement cinq jours.

Il était donc 15h05 quand la meute MotoGP a pris la piste, en l'occurrence un plateau de 25 pilotes cette semaine. Blessé à la main droite dimanche, Takaaki Nakagami était au rendez-vous, ayant reçu jeudi l'accord des médecins pour évaluer sa condition pendant cette séance. Habituellement seul Japonais du plateau, le pilote LCR est ce week-end rejoint par Tetsuta Nagashima, wild-card chez Honda, et Takuya Tsuda, qui remplace Joan Mir chez Suzuki. L'Espagnol, blessé aux jambes, est forfait pour cette course après avoir tenté un retour en Aragón, vite avorté.

Après le passage d'un typhon il y a quelques jours, la météo s'annonce perturbée pour ce week-end de retrouvailles avec le Japon. La pluie a bien fait son apparition jeudi soir puis à nouveau vendredi matin, avec quelques gouttes observées pendant la séance Moto2, moins d'une heure avant celle de la catégorie reine. La course, en revanche, est annoncée sèche, et c'est donc dans le but de profiter d'un temps de piste précieux en pneus slicks que les pilotes se sont lancés dans cette séance.

Sur le circuit de 4,801 km, dont les freinages rivalisent avec ceux du Red Bull Ring, les records datent d'il y a sept, voire huit ans, et il sera intéressant d'observer les performances réalisables par les MotoGP actuelles si les conditions permettent d'opérer des comparatifs fiables. Durant les premières minutes, c'est avec un temps de 1'45"903 que Jack Miller a pris la tête du classement, avant que Fabio Quartararo n'améliore cette référence en 1'45"807, puis Álex Rins en 1'45"738.

Seules quelques gouttes de pluie ont émaillé cette séance

Le format inhabituel de ces EL1 et l'apparition de quelques gouttes de pluie une demi-heure après le début ont poussé certains pilotes à lancer une première attaque du chrono à la mi-séance. Johann Zarco a alors bouclé un tour en 1'45"309, le premier à se situer sous le record de la course ; il restait encore une grande marge d'amélioration pour atteindre les 1'43"790 qui font office de référence absolue ici. Après une apparition d'Aleix Espargaró au sommet, le Français a répliqué et s'est alors stabilisé à la place de leader avec un temps de 1'45"210.

Bastianini de leader à 14e en quelques minutes

À vingt minutes de la conclusion, la présence des différents constructeurs au sommet du classement était variée, avec une Ducati, deux Aprilia, deux Yamaha (Morbidelli accompagnait Quartararo) et une Suzuki aux six premières places. La première Honda n'était que 12e et la première KTM 15e, mais c'est à partir de là que la hiérarchie a fortement évolué, un véritable time attack débutant pour cette dernière partie de la séance dans le but d'établir un classement comptant pour la Q2.

En l'espace de quelques instants, on a ainsi vu Fabio Quartararo prendre les commandes, puis Enea Bastianini boucler un premier tour en 1'44 et Miguel Oliveira propulser sa KTM en troisième position. Et que dire de Cal Crutchlow, qui s'est hissé à la sixième place provisoire ? Takaaki Nakagami n'a pas démérité non plus, lui qui souffre de la main où des tendons endommagés ont nécessité une opération lundi et qui s'est porté au septième rang avec son time attack.

Une semaine après son retour à la compétition, Marc Márquez est visiblement tout à fait dans le coup. Sa première attaque l'a propulsé de la 16e à la quatrième place, l'intercalant entre Oliveira et Zarco. Rins était quant à lui descendu à la neuvième position quand il a bouclé un tour en 1'44"961 qui l'a placé au sommet, avant d'enfoncer le clou en 1'44"913.

Johann Zarco a été vu en tête mais termine 11e

À dix minutes de la fin de la séance, il manquait quelques grands noms dans le top 10 : Maverick Viñales était 11e, Pecco Bagnaia 12e, Jorge Martín 16e et Jack Miller 17e, toujours bloqué sur le chrono qui lui avait permis de prendre la première place au début. Mais l'Australien avait de la réserve et il a sorti l'artillerie lourde pour repasser en tête avec deux pneus tendres, puis grappiller encore quelques centièmes pour valider un meilleur temps de 1'44"509.

Márquez est remonté à la deuxième place à 0"147 de Miller, puis Zarco a fait son retour dans le trio de tête, mais le classement était encore sujet à de grosses évolutions. Dans les derniers instants, on a ainsi vu une progression groupée des pilotes Honda, Nakagami se portant au quatrième rang provisoire puis Pol Espargaró juste derrière lui. Bagnaia avait de quoi trembler, mais il a enfin trouvé la clé et s'est porté à la deuxième position à 0"028 de son coéquipier.

Au même moment, Bastianini est parti à la faute dans le virage 5 ce qui a provoqué la sortie des drapeaux jaunes dans une phase très intense. Quelques instants plus tard, ce sont Zarco (virage 7) et Darryn Binder (virage 5) qui sont également tombés. Pour ces pilotes, la sanction serait immédiate, puisqu'ils sont restés en dehors de la zone de qualification directe pour la Q2.

19 pilotes dans la même seconde

Le drapeau à damier a validé la première place de Jack Miller devant Pecco Bagnaia. Malgré ses brulures au torse, Fabio Quartararo a réalisé une solide séance et pour se classer troisième, devant Aleix Espargaró, qui a sauvé sa place in extremis alors qu'il avait glissé au 15e rang. Vient ensuite Luca Marini, lui aussi qualifié dans les derniers instants, suivi par les Honda de Marc Márquez et Pol Espargaró, puis les deux KTM officielles. C'est Maverick Viñales qui complète le top 10 salvateur.

Avec 19 pilotes dans la même seconde, certains de ceux qui ont le plus animé cette séance manquent en revanche à l'appel, à l'instar de Zarco qui termine 11e à un millième (!) du pilote qui le devance, et qui est suivi par Nakagami, Rins et Bastianini. Jorge Martín doit se contenter de la 15e place, devant Franco Morbidelli et Cal Crutchlow que l'on a également vus régulièrement dans la partie haute du classement durant ces EL1.

Malgré la série de chutes observées dans les dernières minutes, cette heure d'essais a été assez calme. Seule une glissade est à signaler pour Tetsuta Nagashima, tombé dans le virage 11 à la mi-séance, sans beaucoup de dégâts puisqu'il a pu ramener lui-même sa Honda au stand.

Les pilotes seront de retour en piste samedi matin pour une seconde séance comptant elle aussi pour la qualification directe en Q2. D'une durée de 45 minutes, elle débutera à 10h50 heure locale, soit 3h50 en France. Cette fois, cependant, les prévisions annoncent un risque de pluie bien plus important…

Lire aussi :

Japan GP du Japon - MotoGP - EL1

P. # Pilote Moto Tours Temps Écart
1 43 Australia Jack Miller Ducati 28 1'44.509  
2 63 Italy Pecco Bagnaia Ducati 26 1'44.537 0.028
3 20 France Fabio Quartararo Yamaha 30 1'44.558 0.049
4 41 Spain Aleix Espargaró Aprilia 26 1'44.577 0.068
5 10 Italy Luca Marini Ducati 27 1'44.645 0.136
6 93 Spain Marc Márquez Honda 26 1'44.656 0.147
7 44 Spain Pol Espargaró Honda 26 1'44.678 0.169
8 33 South Africa Brad Binder KTM 30 1'44.735 0.226
9 88 Portugal Miguel Oliveira KTM 28 1'44.743 0.234
10 12 Spain Maverick Viñales Aprilia 25 1'44.797 0.288
11 5 France Johann Zarco Ducati 25 1'44.798 0.289
12 30 Japan Takaaki Nakagami Honda 28 1'44.886 0.377
13 42 Spain Álex Rins Suzuki 31 1'44.913 0.404
14 23 Italy Enea Bastianini Ducati 24 1'44.978 0.469
15 89 Spain Jorge Martín Ducati 28 1'45.009 0.500
16 21 Italy Franco Morbidelli Yamaha 28 1'45.065 0.556
17 35 United Kingdom Cal Crutchlow Yamaha 27 1'45.187 0.678
18 40 South Africa Darryn Binder Yamaha 30 1'45.366 0.857
19 72 Italy Marco Bezzecchi Ducati 29 1'45.426 0.917
20 73 Spain Álex Márquez Honda 30 1'45.600 1.091
21 25 Spain Raúl Fernández KTM 27 1'45.739 1.230
22 45 Japan Tetsuta Nagashima Honda 24 1'45.845 1.336
23 87 Australia Remy Gardner KTM 27 1'45.991 1.482
24 49 Italy Fabio Di Giannantonio Ducati 24 1'46.365 1.856
25 85 Japan Takuya Tsuda Suzuki 22 1'46.718 2.209
partages
commentaires

Voir aussi :

Miller épaté par Bastianini : "Je ne sais pas si je peux l'imiter"

La chute de Zarco l'a privé du top 10 pour un millième