Michelin modifie l'allocation de pneus après le problème d'Oliveira

Le problème de pneu qui a poussé Miguel Oliveira à l'abandon au Grand Prix de Styrie engendre un changement dans l'allocation proposée par Michelin pour le Grand Prix d'Autriche, cette semaine.

Michelin modifie l'allocation de pneus après le problème d'Oliveira

Michelin a rapidement réagi au problème qui a touché Miguel Oliveira pendant la course de dimanche à Spielberg, choisissant de remplacer le pneu concerné dans l'allocation qui sera proposée aux équipes lors du deuxième Grand Prix sur place.

Le pilote KTM avait été contraint à l'abandon, se trouvant en grande difficulté avec un pneu avant qui avait perdu deux gros morceaux de gomme. Il utilisait alors le pneu dur, le seul qui ait représenté une nouveauté dans l'allocation de ce Grand Prix par rapport à l'an dernier. Il s'agissait d'un pneu asymétrique, plus dur sur le côté droit que sur le gauche, dont le but était de garantir une plus grande constance durant la course et d'éviter toute baisse de performance. Il devait aussi offrir plus d'adhérence dans la partie centrale, précisément la zone qui est apparue abîmée sur le pneu d'Oliveira.

Le manufacturier a immédiatement reconnu qu'il y avait de toute évidence eu un problème sur le pneu utilisé par le pilote KTM. "Pour l'instant, je peux dire qu'il n'y a pas eu de problème structurel, car lorsqu'il est revenu, le pneu était toujours gonflé. En revanche, il avait perdu deux morceaux de gomme à la surface. Nous analysons maintenant ce pneu spécifiquement et tous les paramètres de son utilisation afin de comprendre d'où est venu le problème. Il est indéniable, en tout cas, qu'il y a eu un problème localisé sur ce pneu", avait indiqué Piero Taramasso à Motorsport.com. D'après les informations de Michelin, les autres pilotes qui ont utilisé le pneu avant dur en course sont Brad Binder, Marc Márquez, Dani Pedrosa, Pecco Bagnaia, Iker Lecuona, Aleix Espargaró et Álex Rins, semble-t-il sans rencontrer ce type de problème.

Lire aussi :

Si les analyses lancées prendront encore un peu de temps avant que des réponses soient apportées, Michelin a d'ores et déjà pris les devants en retirant ce pneu de l'allocation pour le deuxième Grand Prix qui se déroulera sur le circuit autrichien à la fin de la semaine. Il sera remplacé par un pneu dur symétrique.

"Nous avons pris la décision de changer l'allocation pour le prochain week-end en Autriche", explique Piero Taramasso à Motorsport.com. "Le pneu avant dur ne sera plus celui qu'il était à la première course, mais une nouvelle spécification un petit peu plus rigide. Les équipes la connaissent déjà bien, car elle avait été proposée il y a deux ans précisément au Red Bull Ring."

"Ce nouveau composé remplacera le pneu dur avec lequel Miguel Oliveira a rencontré un problème, sur lequel la bande de roulement s'est décollée à deux endroits. Les analyses des données et du pneu se poursuivent, mais avec les données dont nous disposons actuellement, nous ne pouvons pas exclure qu'un deuxième pneu puisse rencontrer le même problème. Nous ne pouvons pas être certains à 100% que tous les autres pneus soient OK, et nous préférons donc changer."

Le manufacturier précise qu'il s'agit d'une "décision de Michelin, prise uniquement par précaution pour des raisons de sécurité, et elle a le soutien total de la Dorna".

D'autres pilotes ont déploré des soucis possiblement imputables à leurs pneus pendant la course, en l'occurrence Pecco Bagnaia, Marc Márquez et Luca Marini qui se sont tous trois plaints d'une chute de performance à l'arrière après avoir changé de pneus pour le restart. Attentif à ces retours, Piero Taramasso avait indiqué que Michelin menait "une discussion ouverte" avec les équipes concernées et souhaiter "tout analyser au mieux avant de pouvoir dire si c'était la faute des pneus ou non".

Propos recueillis par Matteo Nugnes

partages
commentaires
Binder encore auteur d'une spectaculaire remontée !

Article précédent

Binder encore auteur d'une spectaculaire remontée !

Article suivant

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021