Espargaró : "Pas si mal pour une première course"

partages
commentaires
Espargaró :
Par :
13 mars 2019 à 09:30

Le pilote Aprilia a mené une course solide pour boucler le top 10, sur une piste qui a permis de lever les derniers doutes sur la puissance du nouveau moteur de Noale.

Une dixième place au Qatar peut sembler être un résultat quelconque, mais pour Aprilia et Aleix Espargaró, il s'agit d'un véritable soulagement. La confirmation aussi des progrès enregistrés lors des essais hivernaux. La piste rapide et fluide de Losail était en effet le lieu idéal pour s'apercevoir des avancées de la marque de Noale au niveau de la puissance de son moteur, qui lui avait tellement fait défaut l'an dernier.

Lire aussi :

Qualifié directement en Q2 puis dixième en course, Espargaró pouvait donc être satisfait de cette première manche, même si des gains sont encore possibles notamment en pneus neufs. "Avec les pneus neufs en particulier nous manquons de traction", explique ainsi l'Espagnol. "C'était très difficile de suivre le groupe de tête lors des cinq ou six premiers tours. Quand tout le monde commence à perdre un peu de grip, je commence à être plus compétitif."

Difficultés pour doubler Miller

Le rythme du numéro 41 n'a ainsi été qu'en s'améliorant, même si ce dernier est resté quelque temps coincé derrière Jack Miller, éprouvant des difficultés pour faire la différence avec l'Australien. "J'ai perdu beaucoup de temps derrière Miller qui faisait des choses étranges, et c'était difficile de le doubler", confirme-t-il. "Dès que je l'ai fait, avec Nakagami nous avons eu un bon rythme, et à la fin j'ai été en mesure de passer Morbidelli et de finir dans le top 10. Ce n'est pas le meilleur résultat de ma vie, je m'attendais à un peu mieux, mais évidemment ce n'est pas si mal de faire cela sur la première course, et nous devons construire à partir de là."

Voir aussi :

Le pilote Aprilia a notamment été surpris par le comportement de Miller, victime de problèmes avec sa selle, ce qui n'a pas été sans provoquer de situation périlleuse en piste. "C'était une situation très dangereuse et je ne sais pas ce qu'il s'est passé", reprend-il. "Il a eu un problème, c'est sûr. J'étais en fait deux ou trois secondes derrière le groupe de tête avant le dernier virage, tous les pilotes s'écartaient dans tous les sens sur la piste, et c'était très dangereux. En fait, c'est l'absence d'accident que je ne comprends pas."

"Mais pour moi, Jack avait des trajectoires bizarres, je pense qu'il avait des problèmes et j'ai eu des difficultés pour le doubler. J'ai perdu beaucoup de temps, c'est là que j'ai perdu une partie de ma course car une fois que je l'ai doublé, le rythme était très similaire et même plus fort que les gars qui se trouvaient devant moi. Mais en MotoGP c'est toujours serré et si vous perdez du temps c'est très difficile à rattraper."

Article suivant
Stats - À Ducati la victoire, à Honda et Yamaha la vitesse pure

Article précédent

Stats - À Ducati la victoire, à Honda et Yamaha la vitesse pure

Article suivant

GP du Qatar : la réaction des rookies

GP du Qatar : la réaction des rookies
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP du Qatar
Catégorie Course
Lieu Losail International Circuit
Pilotes Aleix Espargaró
Équipes Aprilia Racing Team
Auteur Willy Zinck
Soyez le premier à recevoir
toute l'actu