Honda part de loin et cherche sa voie

Un mauvais choix de réglages électroniques a compromis les essais de Marc Márquez, ce soir à Losail. Huitième des EL1, il est devancé de peu par son coéquipier, Dani Pedrosa. Les Yamaha et les Ducati, elles, sont beaucoup plus loin devant.

Honda part de loin et cherche sa voie
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Maverick Viñales, Team Suzuki MotoGP; Dani Pedrosa, Repsol Honda Team; Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing; Marc Marquez, Repsol Honda Team; Andrea Iannone, Ducati Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team, Honda

Si Márquez avait entamé cette première séance de façon encourageante, il a vite rétrogradé au classement tandis que ses adversaires grappillaient les dixièmes. Et pour cause, il explique avoir pris une mauvaise direction avec l'électronique, nouveauté technique qui met décidément le HRC à l'épreuve en ce début d'année.

"On n'a pas pris le meilleur départ pour cette saison", reconnaît le pilote Honda. "On a eu un problème : on a changé des paramètres sur l'électronique et on s'attendait à ce que l'impact soit différent ou, en tout cas, très léger. Au lieu de cela, l'effet sur la moto a été majeur et mon feeling en a été véritablement changé."

"À cause de cela, je n'ai pas pu trouver la bonne voie à suivre. J'ai fait deux tours, puis je me suis arrêté, un tour et stop, encore un tour… Je me sentais bizarre sur la moto", poursuit-il. "Le moteur n'était pas régulier. Sur un tour, le frein moteur et l'accélération étaient bons, mais sur le tour suivant c'était complétement en dehors… La moto n'était pas constante, imprévisible."

"On va essayer de régler ça pour demain", promet Marc Márquez, qui souhaite avant tout définir une base de réglages. "L'année dernière on avait une base pour le traction control et on est encore en train de la chercher cette année. On est arrivé ici avec une base qui est bonne, mais qui n'est pas encore à 100% en ce qui concerne l'électronique. Le team travaille bien et je crois que dimanche on aura un bon package."

Il reste également beaucoup à faire pour évaluer convenablement tous les pneus proposés. "J'ai commencé la séance avec le pneu dur, parce que j'avais déjà vu pendant les tests que je ne pourrais pas finir la course avec le tendre - même si ce sera peut-être différent ce week-end, parce que le bitume est différent", indique le pilote espagnol. "En tout cas, j'ai testé le nouveau pneu et il a l'air légèrement meilleur, mais il faut encore reconfirmer cela parce que je ne l'ai essayé que pour un ou deux tours. Ensuite je me suis arrêté parce que j'avais des problèmes."

Pedrosa reste sur sa faim

Au classement final de cette première séance, Dani Pedrosa figure juste devant son coéquipier. S'il a progressé de trois à quatre dixièmes à chacune de ses sorties, le Catalan juge que la route est encore trop longue pour pouvoir être satisfait de sa performance du soir.

"On a juste testé les réglages qu'on a utilisés le dernier jour des tests, puis un set-up différent, plus proche de celui avec lequel Marc a terminé [les essais hivernaux]", indique Pedrosa, qui a donc bien suivi la voie qu'il annonçait hier.

"Ce n'est pas encore prêt et complet, on doit beaucoup travailler sur cette idée. Aujourd'hui, j'ai pris de l'expérience avec ces réglages et j'espère les améliorer demain. On ne sait pas si les modifications vont aider, mais j'espère que les changements que l'on appliquera demain permettront de rendre la moto plus rapide."

"Pour le moment, l'écart est d'une seconde et on doit le réduire dixième après dixième", tranche Pedrosa, en réalité classé à 0'658 du leader ce soir. "Je dois me réunir avec mon team pour que l'on décide ce que l'on change pour demain. Bien entendu, on va essayer d'améliorer nos chronos. L'une des choses que l'on a découvertes cet hiver c'est qu'il est très difficile de progresser sur les réglages de la moto. On doit donc avancer chaque jour, c'est notre objectif."

partages
commentaires
Iannone - "On a compris la direction à ne pas prendre"

Article précédent

Iannone - "On a compris la direction à ne pas prendre"

Article suivant

Lorenzo leader, Rossi lui emboîte le pas

Lorenzo leader, Rossi lui emboîte le pas
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021