Le programme du Grand Prix de Malaisie

La tournée outre-mer se conclura cette semaine avec le Grand Prix de Malaisie, sans doute l'épreuve la plus éprouvante de la saison et rendue encore plus incertaine cette année par les modifications apportées au tracé.

Le programme du Grand Prix de Malaisie
Charger le lecteur audio

Après Shah Alam (circuit sur lequel un certain Valentino Rossi a fait ses débuts mondiaux en 1996) et Johor Bahru, c'est à Sepang que se dispute ce rendez-vous depuis 1999. Ce circuit moderne est l'un des plus longs du calendrier. Il impose 15 virages, dont une majorité à droite, et deux longues lignes droites qui s'enchaînent et dont la plus longue atteint les 920m.

Malgré leurs visites passées sur place, les pilotes en seront quitte cette année pour une redécouverte des lieux, sachant que de gros travaux ont été menés après les essais collectifs de février. La courbure de la piste a été modifiée à plusieurs endroits dans une vaste démarche d'amélioration de l'évacuation des eaux de pluie, des vibreurs et voies de dégagement ont été refaits, et un bitume neuf a été posé avec pour objectif de gommer les aspérités de l'ancien et d'améliorer l'adhérence.

Si les nombreuses opportunités de dépassement offertes par le tracé ont de quoi promettre de belles bagarres, il faut également prendre un compte un paramètre extérieur peu commun : la météo. Car la chaleur extrême et humide qui règne à Sepang ne plaît pas à tous les organismes et certains pilotes ont du mal à y produire l'effort requis par un week-end d'essais et une course de 20 tours.

Valentino Rossi n'est pas de ceux-là, lui qui affiche le palmarès le plus riche de la catégorie reine sur le Grand Prix de Malaisie. En 15 participations (celle de 2011 n'est pas prise en compte, annulée suite au décès de Marco Simoncelli), il y compte quatre pole positions et six victoires sur un total de 11 podiums.

Attention à bien régler vos montres, car la France aura un décalage de 6 heures avec la Malaisie vendredi et samedi, mais de 7 heures dimanche suite au passage à l'heure d'hiver. La course MotoGP sera à suivre en direct commenté sur Motorsport.com à 8h !

Le programme du Grand Prix de Malaisie :

 

 

 

Horaire local

(GMT+8)

Horaire français :

Ven. 28 octobre :

Moto3

EL1

9h00-9h40

3h00-3h40

 

MotoGP

EL1

9h55-10h40

3h55-4h40

 

Moto2

EL1

10h55-11h40

4h55-5h40

 

Moto3

EL2

13h10-13h50

7h10-7h50

 

MotoGP

EL2

14h05-14h50

8h05-8h50

 

Moto2

EL2

15h05-15h50

9h05-9h50

Sam. 29 octobre :

Moto3

EL3

9h00-9h40

3h00-3h40

 

MotoGP

EL3

9h55-10h40

3h55-4h40

 

Moto2

EL3

10h55-11h40

4h55-5h40

 

Moto3

Qualifs

12h35-13h15

6h35-7h15

 

MotoGP

EL4

13h30-14h00

7h30-8h00

 

MotoGP

Q1

14h10-14h25

8h10-8h25

 

MotoGP

Q2

14h35-14h50

8h35-8h50

 

Moto2

Qualifs

15h05-15h50

9h05-9h50

Dim. 30 octobre :

Moto3

Warm-up

9h40-10h00

2h40-3h00

 

Moto2

Warm-up

10h10-10h30

3h10-3h30

 

MotoGP

Warm-up

10h40-11h00

3h40-4h00

 

Moto3

Course

12h00

5h00

 

Moto2

Course

13h20

6h20

 

MotoGP

Course

15h00

8h00

partages
commentaires
Édito - La montagne australienne
Article précédent

Édito - La montagne australienne

Article suivant

Aoyama remplace de nouveau Pedrosa à Sepang

Aoyama remplace de nouveau Pedrosa à Sepang
Charger les commentaires
L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022 Prime

L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022

Voir Ducati aligner huit machines sur la grille MotoGP n'est pas un fait inédit, puisque la marque l'a déjà fait entre 2016 et 2018. Mais le niveau de la Desmosedici est impressionnant et l'implication de la firme de Borgo Panigale dans ses alliances bien plus importante qu'elle le fut par le passé, or cela pourrait avoir pour effet de déséquilibrer la catégorie reine.

MotoGP
16 janv. 2022
Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis Prime

Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis

Avec le départ de Valentino Rossi, le MotoGP perd sa plus grande star et l'Italie son meilleur représentant en course depuis les années 1980. Le Docteur lui-même a toutefois préparé sa relève et formé ceux qu'il espère voir lui succéder.

MotoGP
2 janv. 2022
Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez Prime

Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez

Précoce quand il dominait tous les championnats espagnols, Fabio Quartararo a été jusqu'à pousser à la mise en place d'un changement de règlement, comme Marc Márquez quelques années plus tôt. Son parcours mondial s'est pourtant révélé compliqué, jusqu'à la révélation une fois arrivé dans la catégorie MotoGP.

MotoGP
27 déc. 2021
Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ? Prime

Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ?

Inlassablement interrogé sur sa retraite depuis des années, Valentino Rossi a-t-il trop attendu, au risque de voir son palmarès se ternir ? On serait plutôt tenté de dire qu'en ayant tout essayé jusqu'au bout, il a choisi de raccrocher au moment qui était le bon pour lui.

MotoGP
16 déc. 2021
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021