Qualifs - Quartararo 1er poleman de la saison !

Fabio Quartararo a décroché la première pole position de la saison MotoGP au terme d'un duel déchaîné face à Marc Márquez.

Sur un sol chaud bouillant (55°C), Fabio Quartararo et Marc Márquez ont livré un duel pour la première pole position de la saison 2020. Plusieurs chutes ont toutefois émaillé cette séance survoltée, et Álex Rins en a été quitte pour un départ en ambulance vers le centre médical.

Rins domine avant de chuter

À un horaire délicat, avec un thermomètre à son plus haut niveau, les pilotes étaient apparus en délicatesse hier, seul Quartararo parvenant à améliorer son temps du matin en tournant en 1'38"152. Cependant, ils étaient cette fois invités à pousser leurs machines. En jeu : leur place sur la première grille de départ de la saison écourtée où, ils le savent, aucune opportunité ne doit être manquée.

Ils étaient plusieurs à faire grise mine après les trois premières séances d'essais libres, ayant déterminé qui étaient les dix pilotes directement qualifiés pour la Q2. Álex Rins, notamment, qui a été gêné par Marc Márquez dans son dernier tour, mais aussi Pol Espargaró ou encore Danilo Petrucci : tous se devaient de sortir de cette Q1. Et les ambitions ne manquaient pas non plus chez leurs adversaires : Zarco, Aleix Espargaró, Oliveira, Nakagami, Smith, Rabat, ou les rookies Álex Márquez, Binder et Lecuona. Seulement deux places seulement étaient à attribuer durant cet intense quart d'heure.

Lire aussi :

La première attaque du chrono a placé un duo de KTM au sommet, avec un meilleur temps de 1'37"258 pour Pol Espargaró devant son jeune coéquipier Brad Binder (+0"149). Álex Rins avait fait un choix hasardeux, en optant pour un pneu avant soft, alors que tous les autres pilotes avaient opté pour un dur à l'avant afin de se sécuriser, face à la tendance du nouveau pneu arrière − que tous ont choisi soft, bien sûr − à pousser sur l'avant. À cet instant, le pilote Suzuki devait toutefois se contenter de la troisième place, à 0"197 de Binder.

Au retour en piste après avoir chaussé un pneu neuf à l'arrière, Rins a pris la tête du classement avec un chrono de 1'37"063. Le pilote Suzuki s'est fait piéger dans la foulée. Si l'on aurait pu penser qu'il s'était fait distraire par le highside de Bradley Smith devant lui dans le virage 2, le pilote Suzuki a expliqué avoir plutôt perdu l'avant sans s'y attendre. Il a pu se relever sans mal, tout comme l'Anglais, et son chrono n'a quant à lui pas été inquiété.

 

Rins a bouclé cette Q1 avec une nette avance de près de deux dixièmes sur Pol Espargaró, sauvé grâce à son chrono du début de séance. Binder a pu améliorer son propre temps, mais cela aura été insuffisant et le rookie a finalement hérité de la troisième place de cette séance, qui se traduira par la 13e position sur la grille de départ. Il devance Petrucci et Nakagami d'une poignée de centièmes.

Aleix Espargaró, Oliveira et Smith formeront la sixième ligne de la grille, devant Rabat et Zarco, le Français étant parti à la faute dans le virage 6 en fin de séance. Álex Márquez s'élancera de la 21e position pour son premier Grand Prix MotoGP, devant Iker Lecuona.

2e chute pour Rins, 2e record pour Quartararo

Rins et Pol Espargaró ont donc rejoint pour la Q2 Dovizioso, Viñales, Quartararo, Morbidelli, Crutchlow, Mir, Miller, Rossi et Bagnaia. Tous disposaient de 15 minutes pour se départager et se distribuer les 12 premières places sur la grille de départ.

Le premier tour lancé a placé Fabio Quartararo en pole provisoire en 1'37"064. Parti plus tôt et disposant de pratiquement un tour d'avance sur lui, Marc Márquez lui a dans la foulée ravi la première place avec 58 millièmes d'amélioration, mais à l'issue de son tour suivant Quartararo avait repris son droit en atteignant les 1'36"993 ! Il était alors le seul en 1'36, fenêtre dans laquelle ils étaient trois à avoir tourné en EL3 ce matin, avec au passage un nouveau record absolu pour le Français.

À ce stade, Quartararo et Márquez étaient au-dessus du lot, suivis par Bagnaia (+0"226), puis Viñales (+0"410) et Miller (+0"460). On pouvait noter que, comme Rins en Q1, Viñales, Miller, Mir et Rossi avaient fait le pari du pneu soft à l'avant. Un retour au stand a permis aux pilotes de respirer quelques instants et aux mécaniciens d'équiper les machines d'un pneu arrière neuf et frais, puis tout le monde était de retour en piste pour l'ultime attaque du chrono.

Voir aussi :

Comme pour le premier run, Quartararo a pris la piste après ses adversaires. Cela a laissé le temps à Márquez de repasser en tête en 1'36"877, un chrono toujours légèrement plus lent que celui du Français ce matin. Jusqu'alors quatrième Viñales s'est invité à la fête en postant un temps de 1'36"844 dans son sixième tour, alors que Quartararo ne parvenait pas à abaisser sa marque.

Márquez n'avait pas dit son dernier mot et a tenté une ultime attaque, insuffisante toutefois : il échouait à 18 millièmes de Viñales. Ces premières qualifications entraient alors dans le money time et Jerez explosait littéralement : tandis que Miller et Dovizioso partaient coup sur coup à la faute, Bagnaia frappait à nouveau un grand coup en se replaçant à la troisième position en 1'36"955.

 

Quartararo continuait à attaquer le chrono avec un léger décalage. Et son ultime tour aura été sensationnel, récompensé par un temps record de 1'36"705 ! Avec une avance de 0"139 sur Viñales et 0"157 sur Márquez, le Français s'empare donc de cette première pole position, avec à la clé, comme l'année dernière, un nouveau record !

Bagnaia partagera la deuxième ligne avec Miller et Crutchlow, tandis que Pol Espargaró s'est emparé de la septième place, devant Dovizioso. Rins a quant à lui été un autre protagoniste malheureux de la fin de séance, puisqu'une deuxième chute l'a vu se relever cette fois avec une épaule visiblement douloureuse et il a quitté les lieux en ambulance. Sur la grille, il hérite de la neuvième place, cependant sa participation à la course est compromise.

La quatrième ligne est quant à elle composée de Morbidelli, Rossi et Mir.

Dimanche, le départ de la course sera donné à 14h.

Spain Grand Prix d'Espagne − Q2

P. Pilote Moto Temps Écart
1 France Fabio Quartararo Yamaha 1'36.705  
2 Spain Maverick Viñales Yamaha 1'36.844 0.139
3 Spain Marc Márquez Honda 1'36.862 0.157
4 Italy Pecco Bagnaia Ducati 1'36.955 0.250
5 Australia Jack Miller Ducati 1'37.453 0.748
6 United Kingdom Cal Crutchlow Honda 1'37.454 0.749
7 Spain Pol Espargaró KTM 1'37.493 0.788
8 Italy Andrea Dovizioso Ducati 1'37.535 0.830
9 Spain Álex Rins Suzuki 1'37.636 0.931
10 Italy Franco Morbidelli Yamaha 1'37.674 0.969
11 Italy Valentino Rossi Yamaha 1'37.741 1.036
12 Spain Joan Mir Suzuki 1'37.784 1.079

Spain Grand Prix d'Espagne − Q1

P. Pilote Moto Temps Écart
1 Spain Álex Rins Suzuki 1'37.063  
2 Spain Pol Espargaró KTM 1'37.258 0.195
3 South Africa Brad Binder KTM 1'37.396 0.333
4 Italy Danilo Petrucci Ducati 1'37.423 0.360
5 Japan Takaaki Nakagami Honda 1'37.434 0.371
6 Spain Aleix Espargaró Aprilia 1'37.940 0.877
7 Portugal Miguel Oliveira KTM 1'37.964 0.901
8 United Kingdom Bradley Smith Aprilia 1'37.966 0.903
9 Spain Tito Rabat Ducati 1'38.029 0.966
10 France Johann Zarco Ducati 1'38.106 1.043
11 Spain Álex Márquez Honda 1'38.256 1.193
12 Spain Iker Lecuona KTM 1'38.512 1.449

partages
commentaires
EL4 - Márquez, Viñales et le reste du monde

Article précédent

EL4 - Márquez, Viñales et le reste du monde

Article suivant

Fracture-luxation de l'épaule droite pour Álex Rins après sa chute

Fracture-luxation de l'épaule droite pour Álex Rins après sa chute
Charger les commentaires
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021