EL4 - Márquez, Viñales et le reste du monde

Marc Márquez et Maverick Viñales se tenaient en 0"001 au terme de la séance d'Essais Libres 4 précédant les qualifications.

EL4 - Márquez, Viñales et le reste du monde

Les EL4 sont très attendus par les pilotes du plateau MotoGP. Pour certains, il s'agit de gagner en compréhension des pneumatiques dans les torrides conditions météorologiques du circuit de Jerez en début d'après-midi, afin d'affiner la compréhension de ce que seront les conditions de course de dimanche. Pour d'autres, il faut encore analyser comment s'extraire de la Q1 débutant quelques minutes plus tard pour s'extraire de la zone de danger et pouvoir disputer la Q2 et aller chercher une position avantageuse sur la grille, cruciale sur ce tracé selon tous les protagonistes pour éviter un surplus d'efforts physiques dimanche dans le peloton compact.

La colère d'Alex Rins, bloqué en fin d'EL3 par Marc Márquez en piste et ainsi relégué en onzième position aux temps cumulés des EL, est passée. L'Espagnol affiche un bon rythme au guidon de la Suzuki et évalue de manière studieuse le comportement des Michelin, qui seront à ménager en course.

Lire aussi :

Étonnamment en tendre-tendre pour débuter la séance, Viñales et Rossi se lancent à l'assaut d'une piste abordée en dur-tendre par l'ensemble du reste du plateau : c'est deux échelons plus tendre sur le train avant que la concurrence, mais semble-t-il nécessaire pour Rossi en particulier, toujours à la recherche de grip et d'agilité dans les entrées de virages. Le seul pilote en piste à avoir choisi d'explorer le comportement de sa moto avec un pneu arrière medium pour débuter est Jack Miller. Sans surprise, c'est ainsi Viñales qui se porte immédiatement aux commandes de la séance sur ses trois petits tours en tendres, devant Marc Márquez et la KTM de Pol Espargaró, avant que le Champion du monde ne porte sa Honda en tête quelques instants plus tard, en 1'37''837. Son de cloche différent pour Rossi, seulement treizième et dernier représentant Yamaha.

Derrière le duo de leaders, avec seulement trois dixièmes couvrant la troisième position de Joan Mir de la quatorzième de Pecco Bagnaia, la lutte s'annonce des plus serrées et continue de faire glisser Rossi (P17) toujours plus loin. Dans le bon wagon avec son Avintia Ducati, Johann Zarco confirme un rythme régulier constaté depuis le début du week-end andalou, un souffle devant les Panigale de Petrucci et Bagnaia. Vingt-deuxième place pour Alex Márquez, pour qui l'écart de 1'159 sur son frère lui vaut tout de même une position très lointaine dans la hiérarchie ; preuve s'il en est besoin du niveau affiché en MotoGP en ce début d'année 2020 par l'ensemble du plateau.

Lire aussi :

Spain Grand Prix d'Espagne - Essais Libres 4

P. Pilote Tours Temps Écart
1 Spain Marc Márquez 16 1'37.837  
2 Spain Maverick Viñales 14 1'37.838 0.001
3 Spain Joan Mir 14 1'38.020 0.183
4 Australia Jack Miller 15 1'38.189 0.352
5 Spain Álex Rins 13 1'38.212 0.375
6 Italy Franco Morbidelli 16 1'38.247 0.410
7 Italy Andrea Dovizioso 13 1'38.296 0.459
8 Spain Pol Espargaró 12 1'38.298 0.461
9 Japan Takaaki Nakagami 13 1'38.299 0.462
10 France Fabio Quartararo 16 1'38.362 0.525
11 United Kingdom Cal Crutchlow 15 1'38.364 0.527
12 France Johann Zarco 11 1'38.453 0.616
13 Italy Danilo Petrucci 14 1'38.454 0.617
14 Italy Pecco Bagnaia 13 1'38.477 0.640
15 Portugal Miguel Oliveira 11 1'38.529 0.692
16 United Kingdom Bradley Smith 16 1'38.589 0.752
17 Italy Valentino Rossi 16 1'38.704 0.867
18 South Africa Brad Binder 12 1'38.713 0.876
19 Spain Tito Rabat 14 1'38.792 0.955
20 Spain Aleix Espargaró 11 1'38.838 1.001
21 Spain Iker Lecuona 11 1'38.971 1.134
22 Spain Álex Márquez 13 1'38.996 1.159

partages
commentaires
Rins gêné par Márquez : pas de sanction

Article précédent

Rins gêné par Márquez : pas de sanction

Article suivant

Qualifs - Quartararo 1er poleman de la saison !

Qualifs - Quartararo 1er poleman de la saison !
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021