MotoGP
14 août
Événement terminé
21 août
Événement terminé
11 sept.
Événement terminé
18 sept.
Événement terminé
25 sept.
Warm-up dans
16 Heures
:
54 Minutes
:
45 Secondes
09 oct.
Prochain événement dans
12 jours
16 oct.
Prochain événement dans
19 jours
C
GP du Teruel
23 oct.
Prochain événement dans
26 jours
C
GP d'Europe
06 nov.
Prochain événement dans
40 jours
13 nov.
Prochain événement dans
47 jours
20 nov.
Prochain événement dans
54 jours

Quartararo "ne peut pas expliquer" sa performance au Mugello !

partages
commentaires
Quartararo "ne peut pas expliquer" sa performance au Mugello !
Par :

Deuxième de la première journée d'essais sur le tracé du Mugello pour le Grand Prix d'Italie, Fabio Quartararo a du mal à expliquer pourquoi il est autant en verve !

Pour sa première sortie sur le circuit du Mugello au guidon d'une MotoGP, Fabio Quartararo s'est montré très en verve ce vendredi ! Le Français termine en effet la journée au deuxième rang, à quelques millièmes de seconde d'un autre rookie, Pecco Bagnaia.

Le pilote du Petronas Yamaha SRT aurait forcément aimé devancer son rival, mais explique aussi pourquoi les jeunes loups se sont montrés aussi à l'aise sur l'un des circuits rois de la saison. Les grandes courbes du Mugello permettent en effet d'utiliser un pilotage se rapprochant de celui d'une Moto2, une machine avec laquelle Bagnaia a remporté le titre mondial l'an dernier, et Quartararo son premier succès en Grand Prix.

Lire aussi :

"Je pense que Pecco a fait quelques tours ici au Mugello avec la VR46 Academy ! Je pense que ce circuit est plus 'doux', ça ne change pas trop du style de pilotage du Moto2. Pecco a été très rapide aujourd'hui, j'espère qu'il sera derrière moi demain !"

Cependant, la performance de la Yamaha frappée du numéro 20 reste une belle surprise ce vendredi. Sur une piste où la vitesse de pointe est reine, la YZR-M1 arrive forcément désavantagée, mais le Niçois est parvenu à bien la faire fonctionner lors de ces premières séances. Une performance qu'il n'explique toutefois pas forcément !

"Je ne peux pas l'expliquer ! Mais ce que je peux dire c'est que la moto est vraiment bien, j'utilise 100% de la moto, elle est très bien en virage et je me sens confiant sur les freins. Je donne mon maximum pour être rapide, et la moto est aussi très bonne dans les virages", a-t-il déclaré à BT Sport.

"Je m'attendais à être bien mais pas aussi bien qu'aujourd'hui. Dans mon tour rapide, j'ai eu énormément de personnes devant moi, j'ai failli percuter Pirro, j'ai perdu l'avant, et quand j'ai vu mon temps je me suis dit 'ce n'est pas possible' ! J'ai vraiment pensé que ce tour était gâché et que j'aurais pu gagner un dixième. Ce n'est pas énorme, mais un dixième [quand même !] J'ai fait un très bon chrono et le rythme [de course] n'est pas si mal."

Le Mugello, du plaisir à l'état pur

Fabio Quartararo a pu expérimenter pour la première fois les sensations d'un pilote au guidon d'une MotoGP sur le Mugello. Si les premiers tours ont été forcément un peu intimidants, le Français a terminé la journée en ayant pris un bon bol de plaisir !

"Les deux premiers tours ça m'a fait vraiment bizarre d'arriver aussi vite, et de ne pas voir le premier virage. C'est sur ces deux premiers tours que j'avais une petite appréhension d'aller tout droit ou freiner trop tard. Mais dès le troisième tour, ça a été", a-t-il déclaré, avant d'ajouter auprès du site officiel du MotoGP : "Le circuit est incroyable, je l'apprécie beaucoup avec cette moto. Je pense que c'est l'une des premières fois que je prends autant de plaisir sur cette piste."

Le plus jeune poleman de l'Histoire du MotoGP a également pu tester les trois pneus arrière mis à disposition ce week-end, au cours des EL2. De quoi lui donner des informations à digérer ce soir, mais pas encore de décision claire quant à la course de dimanche.

"Sur cette séance nous avons fait trois runs, avec trois pneus arrière différents. Je pense que demain il va falloir essayer de travailler sur le rythme de course, savoir quel pneu utiliser, mais je suis très content de notre journée d'ici en sachant que le Mugello n'est pas un circuit facile", a-t-il indiqué à Canal+.

Lire aussi :

Il faudra aussi se concentrer en EL3 sur une dernière tentative de tour lancé, tout le monde souhaitant évidemment décrocher l'un des dix billets directs pour la Q2 mis en jeu à l'issue des trois premières séances libres. Malgré sa deuxième place aujourd'hui, le Français s'attend à devoir batailler, et se voit difficilement répéter l'exploit de Jerez en qualifications.

"Je ne suis pas sûr de savoir si le chrono sera suffisant pour aller en Q2 [directement] demain, mais il va falloir que l'on mette de nouveaux pneus et que l'on fasse un time attack demain. Nous devons analyser les données, mais je pense que ça sera vraiment difficile d'être en première ligne car c'est serré entre beaucoup de pilotes, donc nous allons faire de notre mieux. Demain matin nous allons essayer de travailler pour savoir quel pneu utiliser en course. [Nous allons] essayer d'être dans les trois premières lignes, c'est l'objectif habituel, et donc pas faire dixième comme au Mans ! L'objectif, ce sont les trois premières lignes."

Le top 5 des EL2

P. Pilote Moto Tours Temps Écart
1 Italy Francesco Bagnaia Ducati 16 1'46.732  
2 France Fabio Quartararo Yamaha 18 1'46.778 0.046
3 Italy Danilo Petrucci Ducati 19 1'46.863 0.131
4 Spain Pol Espargaró KTM 17 1'46.966 0.234
5 Spain Maverick Viñales Yamaha 20 1'46.973 0.241

Bagnaia : "Je ne m'attendais pas à faire un chrono comme ça"

Article précédent

Bagnaia : "Je ne m'attendais pas à faire un chrono comme ça"

Article suivant

Zarco, une chute mais beaucoup d'espoirs

Zarco, une chute mais beaucoup d'espoirs
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Italie
Catégorie Essais Libres 2
Lieu Mugello
Pilotes Fabio Quartararo
Équipes Petronas SRT
Auteur Michaël Duforest