MotoGP
26 mars
EL1 dans
20 jours
C
GP de Doha
02 avr.
Prochain événement dans
26 jours
16 avr.
Prochain événement dans
40 jours
C
GP d'Espagne
29 avr.
Prochain événement dans
53 jours
C
GP d'Italie
27 mai
Prochain événement dans
81 jours
03 juin
Prochain événement dans
88 jours
C
GP d'Allemagne
17 juin
Prochain événement dans
102 jours
C
GP des Pays-Bas
24 juin
Prochain événement dans
109 jours
C
GP de Finlande
08 juil.
Prochain événement dans
123 jours
C
GP d'Autriche
12 août
Prochain événement dans
158 jours
C
GP de Grande-Bretagne
26 août
Prochain événement dans
172 jours
C
GP d'Aragon
09 sept.
Prochain événement dans
186 jours
C
GP de Saint-Marin
16 sept.
Prochain événement dans
193 jours
C
GP du Japon
30 sept.
Prochain événement dans
207 jours
C
GP de Thaïlande
07 oct.
Prochain événement dans
214 jours
C
GP d'Australie
21 oct.
Prochain événement dans
228 jours
28 oct.
Prochain événement dans
235 jours
C
GP de Valence
11 nov.
Prochain événement dans
249 jours

Saison MotoGP 2021 : calendrier, pilotes et règlement

Plus que quelques semaines et la saison 2021 du MotoGP va pouvoir débuter ! Voici tout ce qu'il faut savoir sur les rendez-vous de cette année et les 22 pilotes engagés dans la catégorie reine.

Le calendrier MotoGP 2021

Inutile de le rappeler, la saison 2020 a été totalement chamboulée par le coronavirus, réduite à 14 courses pour la catégorie MotoGP (15 pour le Moto2 et le Moto3), toutes en Europe et même en majorité concentrées dans la péninsule ibérique. Un championnat condensé en quatre mois particulièrement intenses, avec parfois deux Grands Prix organisés sur une même piste.

Si le COVID-19 n'a pas disparu, la saison 2021 voudra marquer un retour à une certaine normalité. D'une part avec des déplacements hors d'Europe, ce que le MotoGP espère possible dès le mois de février pour les premiers essais de pré-saison. Et d'autre part avec un nombre de manches plus classique. Le calendrier annoncé par les instances à l'automne affiche 20 rendez-vous et un format assez traditionnel avec un coup d'envoi qui serait donné au Qatar, puis deux rounds sur le continent américain avant l'arrivée en Europe, puis en octobre une tournée en Asie et Océanie et enfin la finale à Valence.

Il convient toutefois de prendre ce programme avec des pincettes, s'agissant d'une version provisoire du calendrier. La crise sanitaire continuera de dicter sa loi et les instances savent qu'elles devront être prêtes à s'adapter et à proposer des solutions de secours. C'est la raison pour laquelle trois circuits de réserve ont été nommés : d'abord Portimão, qui a accueilli en 2020 le Grand Prix du Portugal, puis Igora Drive en Russie, et enfin Mandalika en Indonésie.

Si le championnat se déroule sans encombre, 16 pays seront visités, contre six en 2020 et ce sera le retour des Grands Prix annulés en 2020, et notamment celui de Finlande qui devrait réintégrer le calendrier après une dernière édition qui remonte à 1982. Organisée à l'époque à Imatra, c'est cette fois sur le nouveau circuit du KymiRing que doit se tenir cette course.

Sur la sellette en revanche, Brno ne figurait pas nommément sur le calendrier provisoire annoncé, les instances ayant requis instamment le resurfaçage de la piste. Les travaux ne semblent pas devoir se faire, bien qu'aucune officialisation ne soit pour le moment parvenue du MotoGP.

Le calendrier provisoire de 20 Grands Prix

Date Grand Prix Circuit
26-28 mars Qatar Qatar* Losail
9-11 avril Argentina Argentine Termas de Río Hondo
16-18 avril United States Amériques Austin
30 avril-2 mai Spain Espagne Jerez
14-16 mai France France Le Mans
28-30 mai Italy Italie Mugello
4-6 juin Spain Catalogne Barcelone
18-20 juin Germany Allemagne Sachsenring
25-27 juin Netherlands Pays-Bas Assen
9-11 juillet Finland Finlande** KymiRing
À déterminer À déterminer À déterminer
13-15 août Austria Autriche Red Bull Ring
27-29 août United Kingdom Grande-Bretagne Silverstone
10-12 septembre Spain Aragón Aragón
17-19 septembre San Marino Saint-Marin Misano
1-3 octobre Japan Japon Motegi
8-10 octobre Thailand Thaïlande Buriram
22-24 octobre Australia Australie Phillip Island
29-31 octobre Malaysia Malaisie Sepang
12-14 novembre Spain Valence Valence

* Course nocturne
** Soumis à l'homologation de la FIM

Le calendrier des tests de pré-saison

14-16 février Malaysia Sepang Shakedown
19-21 février Malaysia Sepang Test
10-12 mars Qatar Losail Test

Les nouvelles règles

Dès le début de la crise sanitaire, le MotoGP a pris des mesures majeures afin d'assurer la pérennité économique du championnat. Ainsi, dès la mi-avril, il était annoncé que les motos homologuées pour la saison 2020 devraient rester inchangées pour 2020 puis pour le premier Grand Prix du championnat 2021. Pour la suite, les règles habituelles vont reprendre, c'est-à-dire que les constructeurs ne bénéficiant pas des concessions réglementaires devront toujours s'en tenir à cette version de leur moteur pour le reste de la saison et n'auront droit qu'à une évolution aéro. Aprilia, seule marque toujours concernée par les concessions, pourra en revanche reprendre son développement une fois le premier Grand Prix passé.

KTM a perdu l'an dernier les concessions grâce à ses podiums et victoires, et devra donc s'en tenir cette saison aux règles suivies par Honda, Yamaha, Ducati et Suzuki. Une dérogation exceptionnelle a toutefois été accordée au constructeur autrichien, qui a été autorisé à modifier son moteur pendant l'intersaison.

Lire aussi :

La saison 2021 marquera le retour des wild-cards. Supprimées en 2020 pour faire face à la crise, ces inscriptions supplémentaires de pilotes sur les Grands Prix est à nouveau autorisée. Aprilia peut en inscrire six sur l'ensemble du championnat, les autres marques sont limitées à trois.

Les pilotes

Trois pilotes ont quitté le MotoGP à la fin de la saison dernière : Andrea Dovizioso, qui compte observer une année sabbatique avant de faire son retour en 2022, Cal Crutchlow qui est devenu pilote d'essais pour Yamaha, et Tito Rabat. Trois petits nouveaux font en revanche leur arrivée : le Champion du monde Moto2 Enea Bastianini, son dauphin Luca Marini et Jorge Martín qui fut aussi leur adversaire dans la catégorie intermédiaire.

Si le nombre de pilotes engagés ne changent pas (ils sont 22), plus de la moitié du plateau est renouvelée compte tenu des transferts opérés par rapport à 2020. Pol Espargaró passe de KTM à Honda, Danilo Petrucci de Ducati à KTM, et sept autres pilotes changent d'équipe tout en restant liés au même constructeur, si bien que l'équipe officielle Suzuki est la seule à ne pas subir de changement de line-up parmi les formations d'usine. Par ailleurs, ils sont quatre à devenir pilotes officiels : Quartararo chez Yamaha, Miller et Bagnaia chez Ducati, et Oliveira chez KTM.

Il reste toutefois un point d'interrogation concernant Aprilia, car le constructeur italien se laisse jusqu'à la fin des tests hivernaux pour choisir qui de Lorenzo Savadori ou de Bradley Smith sera titularisé et qui restera impliqué dans le programme d'essais. Si c'est l'Italien qui est choisi, il viendra s'ajouter à la liste des rookies, n'ayant pour le moment disputé que trois Grands Prix en MotoGP.

L'entry list MotoGP provisoire

Équipe Pilotes
Repsol Honda Team #93 Marc Márquez
#44 Pol Espargaró
Ducati Team #43 Jack Miller
#63 Pecco Bagnaia
Monster Energy Yamaha #12 Maverick Viñales
#20 Fabio Quartararo
Team Suzuki Ecstar #42 Álex Rins
#36 Joan Mir
Red Bull KTM Factory Racing #33 Brad Binder
#88 Miguel Oliveira
Aprilia Racing Team Gresini

#41 Aleix Espargaró

#32 Lorenzo Savadori ?
#38 Bradley Smith ?

Petronas Yamaha SRT #21 Franco Morbidelli
#46 Valentino Rossi
Pramac Racing #5 Johann Zarco
#89 Jorge Martín*
LCR Honda #73 Álex Márquez
#30 Takaaki Nakagami
Tech3 KTM Factory Racing #9 Danilo Petrucci
#27 Iker Lecuona
Esponsorama Racing #23 Enea Bastianini*
#10 Luca Marini*

* Rookie

Les présentations des MotoGP

Sitôt la saison 2020 terminée, la livrée de la Ducati confiée à Luca Marini a été dévoilée, dans le cadre d'un événement traditionnel de Sky et VR46 en fin d'année. Le pilote italien disposera d'une machine dotée de la traditionnelle livrée du groupe, qui sponsorisera son arrivée en MotoGP alors que son coéquipier, Enea Bastianini, sera engagé uniquement sous la bannière d'Esponsorama.

C'est pour l'heure la seule MotoGP de 2021 que l'on ait pu apercevoir. Les équipes ont pour habitude d'organiser des présentations officielles en début d'année, mais ces rendez-vous, dont les dates n'ont pas encore été dévoilées, s'annoncent une nouvelle fois limités par le COVID-19 cette fois.

partages
commentaires
Pierre Gasly est votre pilote de l'année 2020 !

Article précédent

Pierre Gasly est votre pilote de l'année 2020 !

Article suivant

Suzuki, la meilleure pépinière de talents du MotoGP

Suzuki, la meilleure pépinière de talents du MotoGP
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Auteur Léna Buffa
Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires Prime

Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires

Les teams indépendants ont prouvé en 2020 leur capacité à se battre pour la victoire et même pour le titre en MotoGP, et Tech3 a été l'un des acteurs forts de cette saison riche en émotions. Hervé Poncharal s'en remet à peine qu'il repart avidement en quête de nouveaux succès.

MotoGP
16 févr. 2021
Andrea Dovizioso et l'expérience incomparable de 19 ans en Grand Prix Prime

Andrea Dovizioso et l'expérience incomparable de 19 ans en Grand Prix

Jamais absent d'un Grand Prix depuis 2002, Andrea Dovizioso referme à présent un chapitre qui représente plus de la moitié de sa vie et qui lui aura apporté des enseignements d'une richesse inégalable.

MotoGP
6 févr. 2021
Comment le duel entre Rainey et Schwantz est entré dans la légende Prime

Comment le duel entre Rainey et Schwantz est entré dans la légende

La rivalité entre Alain Prost et Ayrton Senna est souvent considérée comme la plus forte de l'Histoire des sports mécaniques. Mais celle entre Wayne Rainey et Kevin Schwantz pourrait tout aussi bien prétendre à ce statut. Leur duel a atteint ses sommets en 500cc durant la saison 1991, dont les deux pilotes gardent des souvenirs marquants 30 ans plus tard...

MotoGP
31 janv. 2021
Brad Binder, un destin de leader pour KTM en MotoGP Prime

Brad Binder, un destin de leader pour KTM en MotoGP

Sa première saison en MotoGP a vu Brad Binder se hisser extrêmement haut, mais aussi commettre quelques erreurs de débutant. Décidé à ne se trouver aucune excuse, le Sud-Africain affiche par là précisément le trait de caractère qui explique pourquoi KTM voit en lui l'homme de la situation pour prendre les rênes du programme après Pol Espargaró.

MotoGP
14 janv. 2021
Pourquoi Suzuki doit choisir le successeur de Brivio en interne Prime

Pourquoi Suzuki doit choisir le successeur de Brivio en interne

Le départ de Davide Brivio de Suzuki confronte la marque japonaise à un dilemme : recruter un nouveau directeur d'équipe ou confier le poste à une personne capable de maintenir la philosophie actuelle.

MotoGP
11 janv. 2021
Les dix moments décisifs pour le titre MotoGP 2020 Prime

Les dix moments décisifs pour le titre MotoGP 2020

Titré six fois en sept saisons, vainqueur de 43% des courses dont il a pris le départ en MotoGP, Marc Márquez aura été le grand absent de cette saison 2020, ouvrant un boulevard aux prétendants à sa succession dès la première manche. Condensé en quatre mois, le championnat ne s'est toutefois pas arrêté à ce premier coup de théâtre...

MotoGP
27 déc. 2020
L'Autriche 2019, "la dernière grosse émotion" de Dovizioso avec Ducati Prime

L'Autriche 2019, "la dernière grosse émotion" de Dovizioso avec Ducati

Arracher la victoire à Marc Márquez dans une course où il jugeait l'Espagnol favori aura été une émotion incomparable pour Andrea Dovizioso, sans doute son meilleur souvenir avec Ducati.

MotoGP
26 déc. 2020
L'erreur de Márquez qui a véritablement causé sa longue convalescence Prime

L'erreur de Márquez qui a véritablement causé sa longue convalescence

Que Marc Márquez décide ou pas de subir une troisième opération pour soigner son bras droit, sa tentative de reprendre la piste à Jerez – quatre jours après la première intervention – restera l'une des pires décisions de l'histoire du MotoGP. Le pilote espagnol pourrait encore en payer les conséquences en 2021.

MotoGP
27 nov. 2020