Bonne journée d'apprentissage pour Van der Mark

Initialement prévus pour le week-end d'Aragón, avant le retour surhumain de Valentino Rossi, les débuts de Michael van der Mark en MotoGP ont eu lieu ce vendredi, sur le Circuit International de Sepang.

Bonne journée d'apprentissage pour Van der Mark
Michael van der Mark, Monster Yamaha Tech 3
Michael van der Mark, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Michael van der Mark, Monster Yamaha Tech 3
Michael van der Mark, Monster Yamaha Tech 3
Michael van der Mark, Monster Yamaha Tech 3
Michael van der Mark, Monster Yamaha Tech 3
Michael van der Mark, Monster Yamaha Tech 3
Michael van der Mark, Monster Yamaha Tech 3
Michael van der Mark, Monster Yamaha Tech 3

Le pilote néerlandais a pu s'offrir 24 boucles de la piste du GP de Malaisie au cours des deux séances d'essais libres, obtenant le 19e temps des EL1, et donc du classement combiné, la deuxième séance ayant été marquée par la pluie.

La performance intrinsèque n'était évidemment pas ce que recherchait le pilote officiel Yamaha en Superbike, la volonté première étant de dompter cette machine bien différente qu'est la YZR-M1, prototype utilisé en MotoGP.

"Pour le moment, surtout lors de la première séance, j’ai fait un peu mieux que ce à quoi je m’attendais, car vous ne savez jamais à quoi vous attendre, comment vous allez vous sentir sur la moto, et je me suis directement bien senti, ce qui m’a surpris", se satisfait van der Mark.

Ayant tout à découvrir, le pilote de la Yamaha Tech3 frappée du numéro 60 s'est attelé lors de la première séance du week-end à comprendre les pneus Michelin dont dispose le plateau MotoGP, bien différents des Pirelli du WSBK, sans pour autant être totalement incompréhensibles !

"J’étais très surpris par la manière dont les pneus s’usent, on voit des gens avoir du mal avec le pneu avant, beaucoup de gens le disent, mais dans mon cas je me suis senti assez normal avec le pneu avant. C’est déjà un bon début car beaucoup de gens m’avaient dit que le pneu serait assez difficile mais pour moi il fonctionne normalement et j’ai déjà un bon feeling. J’étais assez content."

Pour une première journée au guidon d'une MotoGP, Michael van der Mark n'a pas été gâté, avec la pluie en EL2 et des conditions mixtes lors de la première séance, où il n'a bouclé que sept petits tours : "C’était très fun. Ce matin je voulais prendre la piste et la météo était un peu incertaine, donc j’ai dû attendre assez longtemps, ce n’était pas le début de journée parfait, mais au final je suis sorti, tout paraissait normal et j’ai vraiment aimé mes premiers tours."

"Ce matin je me suis plus concentré sur moi-même, j’ai vu d’autres pilotes mais je n’ai pas vraiment eu envie de les suivre, je voulais juste m’améliorer. Cet après-midi sur le mouillé j’ai eu un peu de mal donc j’ai suivi des pilotes pour comparer avec eux", explique également le pilote néerlandais, beaucoup plus prolifique lors de la séance humide, avec 17 boucles.

Au final, quelles différences sont les plus notables entre le prototype MotoGP, et la machine de Superbike, qui est elle dérivée de la série ? Indiscutablement les freins selon van der Mark, habitué aux freins en acier en Superbike, alors qu'ils sont composés de carbone en MotoGP.

"Tout est plus fluide, la boite de vitesses, … La plus grosse différence, c’est les freins. Ils sont très puissants, et c’est plus difficile de trouver la limite. Je dois beaucoup plus apprendre."

partages
commentaires
Dixième, Lorenzo sait où progresser pour assurer son passage en Q2

Article précédent

Dixième, Lorenzo sait où progresser pour assurer son passage en Q2

Article suivant

EL3 - La fin de la pluie rime avec Rossi, Márquez de justesse en Q2

EL3 - La fin de la pluie rime avec Rossi, Márquez de justesse en Q2
Charger les commentaires
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021