Bien contrôler la KTM et marquer des points, l'objectif de Zarco

Le Français se félicite d'une journée bien menée, constante, bien que les coups d'éclat et le top 10 en course ne soient pas à l'ordre du jour pour le moment.

Bien contrôler la KTM et marquer des points, l'objectif de Zarco

Gêné hier par un problème technique qui lui a coûté en grande partie les EL2, Johann Zarco a tenté de rattraper le temps perdu ce samedi, mais n'a pas pu remonter dans le top 10 lors des EL3. Engagé dans une Q1 très disputée, il en a finalement obtenu le sixième temps, en 1'24"392.

"Une journée plutôt bonne. On a rattrapé correctement le petit problème technique qui m'a mis un peu dedans [vendredi] et aujourd'hui il y a eu beaucoup de tours assez compétitifs", se félicite le pilote français, qui retient une "bonne journée, régulière", récompensée par la 16e place sur la grille de départ, son troisième meilleur placement après la 14e place au Mans et son départ la semaine dernière depuis la première ligne. "Il aurait peut-être été possible d'être en Q2, mais je donne le meilleur de moi-même et aujourd'hui je n'ai pas pu être plus rapide que ce 1'24"3", assure-t-il.

Lire aussi :

S'il n'a pas réalisé de coup d'éclat comme ont pu en faire quelques autres pilotes, Zarco a tout de même gardé les yeux bien ouverts, et notamment sur la performance de Pecco Bagnaia, auteur de sa meilleure qualification de l'année avec un deuxième temps en Q1 puis la cinquième place décrochée en Q2. "Le dernier tour de qualifs était intéressant", décrit le #5 auprès de Canal+. "J'avais Bagnaia devant, lui a amélioré dans ce dernier tour, moi aussi. Je n'ai pas pu m'accrocher assez à lui mais j'ai quand même pu voir ses points forts et j'ai pu tenter de donner ces informations au team."

Autre rookie en vue ce week-end, Miguel Oliveira, qui semble tirer parfaitement profit des évolutions reçues sur sa RC16 pour s'inviter régulièrement dans la première moitié du classement. Une performance que Johann Zarco voit comme un signe encourageant. "Je sais ce qu'il fait et cela fait maintenant de nombreuses courses qu'il arrive à mener un travail régulier. Il l'a très bien fait, il a vraiment l'esprit frais pour s'adapter à cette moto et c'est la raison pour laquelle il a été meilleur que moi sur les dernières courses."

"J'ai parlé aussi avec son chef mécanicien, Guy [Coulon], et ils essayent vraiment de conserver une moto très constante, pour prendre le temps de s'y adapter, et c'est ce que je n'ai pas fait, parce qu'on pousse vraiment et on essaye de tester des choses pour ouvrir de nouvelles portes. Ça n'est pas le même travail mais pour le moment son travail prend l'avantage sur moi", explique-t-il. "Nous on est aussi en train d'essayer tellement de choses tout le temps, pour au moins mettre le doigt sur un gros pas en avant, que ça nous empêche d’être très constants dans notre boulot ou moi dans mes sensations, mais c'est aussi voulu."

Lire aussi :

Une moto plus sous contrôle

Le premier pilote KTM sur la grille de départ comme au classement des essais libres est toutefois Pol Espargaró. Dix-septième des EL4 à la mi-journée, Johann Zarco s'y est classé à sept dixièmes de son coéquipier, en atteignant un meilleur temps de 1'25"146. Un rang qu'il espère pouvoir améliorer demain en course, même s'il pressent qu'il sera là aussi difficile d'envisager un quelconque coup d'éclat.

"Je n'ai pas le rythme pour être dans les dix premiers, mais c'est vraiment un objectif que je ne pourrai viser que quand tout ira à la perfection. Il s'agit donc au moins de faire une course pour être dans les points. Comme je dis, il faut que j'arrive à canaliser l'énergie pour garder la moto sous contrôle et donc faire une course qui soit la plus constante possible pour signer de bons chronos mais sans pour autant faire quelque chose d'extraordinaire", annonce Zarco, qui veut retenir les signes de progression : "La vitesse n'y est pas, mais il n'y a pas de chute non plus. J'ai quand même la moto beaucoup plus sous contrôle et ça me permet de pouvoir tenter des choses en pilotage qui ne me sont pas habituelles. Au moins, quand je les tente, je ne tombe pas, donc c'est une manière de voir un pas en avant."

partages
commentaires
Officiel - Le Red Bull Ring au calendrier MotoGP jusqu'en 2025

Article précédent

Officiel - Le Red Bull Ring au calendrier MotoGP jusqu'en 2025

Article suivant

"Surpris" par le gouffre, Márquez voyait "tout le monde plus proche"

"Surpris" par le gouffre, Márquez voyait "tout le monde plus proche"
Charger les commentaires
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021