Zarco : Être "premier indépendant avant tout"

partages
commentaires
Zarco : Être
Par : Michaël Duforest
17 nov. 2018 à 17:00

Présent sur la quatrième ligne de la grille de départ du Grand Prix de Valence, Johann Zarco éprouve de légers regrets, lui qui a chuté dans son dernier tour rapide, mais il reste concentré sur l'objectif principal, terminer devant Petrucci au championnat.

Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3

Le pilote français était en avance après les deux premiers secteurs du circuit de Valence, mais il a chuté au virage numéro 10. Une possible place en première ligne partait donc en fumée, reléguant Zarco au 11e rang pour la course de ce dimanche.

"Dommage cette chute, car j'allais vite, j'avais envie d'utiliser ce pneu medium avant car c'est le soft de l'an dernier, et j'ai senti, en tout cas à gauche, que c'était le pneu nécessaire pour passer le cap des 1'32 et commencer à rouler en 1'31. Je pouvais attaquer et essayer de me battre pour la pole ou la première ligne. C'est dommage d'avoir chuté, les pneus étaient peut-être encore un peu froids sur le côté droit, et c'est pour ça que je n'ai pas eu un formidable grip et j'ai perdu l'avant."

Lire aussi :

Avec les intempéries frappant le circuit de Valence depuis le début du week-end, les pilotes du peloton MotoGP ont pu évoluer dans des conditions diverses ce vendredi (sur une piste très humide) et ce samedi (piste humide en EL3 et s'asséchant en EL4).

De quoi aborder la course dans de bonnes conditions pour Johann Zarco, cette dernière épreuve de la saison s'annonçant largement pluvieuse, les prévisions météo pour ce dimanche étant les pires des trois jours de compétition.

"Ce matin les conditions étaient humides mais il n'y avait pas trop d'eau sur la piste, et je me sentais à l'aise, bien mieux qu'hier", explique-t-il, lui qui avait déjà chuté ce vendredi. "J'ai pu faire des tours constants et assez rapides, pas assez pour descendre sous les 1'40, mais si j'arrive à faire toute la course sur le mouillé dans les 1'40, je peux espérer de grandes choses. On verra demain à 14h quelles seront les conditions."

La lutte sera ouverte ce dimanche entre Zarco et le pilote Pramac Racing Danilo Petrucci, qui est à cinq longueurs derrière au championnat. Les deux pilotes se disputent le titre de meilleur indépendant, un objectif que le Cannois ne cache pas.

Lire aussi :

"[Il faudra être] premier indépendant avant tout, si la cinquième place [au général] vient avec en terminant devant Rins, c'est 'tout bénéf'. Comme l'a dit Danilo, il faut bien regarder sa position et faire un petit calcul pour éviter des risques et terminer la course. Quelles que soient les conditions, il faudra se battre à partir du début de la course, une fois qu'on trouve un rythme on peut se relâcher, mais en partant de la 11e place les premiers virages vont être importants."

Partant dans le ventre mou du peloton, le pilote Yamaha Tech3 n'est toutefois pas inquiet au niveau des projections d'eau, qui se sont montrées assez importantes dans les conditions difficiles rencontrées ce vendredi.

"Au niveau des projections d'eau, ça sera limite pour la visibilité, mais ça n'est pas trop gênant, on sait où on doit aller ! La piste est quand même bien équilibrée, il n'y a pas qu'une seule bonne trajectoire sous la pluie, donc ça permettra de se décaler si je me sens à l'aise, et doubler. Quand il y a pas mal d'eau, on voit que ça tient bien pour beaucoup de pilotes."

KTM, "une grosse structure prête à avancer"

Un fait n'a pas échappé à Johann Zarco lors de ces qualifications, la sixième place de Pol Espargaró, qui sera son équipier l'an prochain chez KTM. Si le Français n'a pas encore totalement la tête à ce nouveau challenge, il en prend bonne note…

"Je suis content, c'est signe qu'il commence à se sentir bien ou que la moto répond très bien. Félicitations à lui, toute l'équipe semblait très contente. Quand je mettrai la tête dans le sujet KTM lundi, je pourrai voir si c'est cette moto avec laquelle je vais rouler mardi ou une autre, peut-être même meilleure. A voir, mais c'est bon signe. De toute façon il y a une grosse structure qui est prête à avancer."

Article suivant
Petrucci en attaque maximale : "À Zarco de prendre garde"

Article précédent

Petrucci en attaque maximale : "À Zarco de prendre garde"

Article suivant

Dovizioso à sa place sur la première ligne de la grille

Dovizioso à sa place sur la première ligne de la grille
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP de Valence
Catégorie Qualifications
Lieu Valencia
Pilotes Johann Zarco
Équipes Tech 3
Auteur Michaël Duforest