Alpine confirme son engagement en WEC pour 2019-2020

Le programme de la célèbre marque française lancé en partenariat avec Signatech va continuer lors de la prochaine saison du Championnat du monde d'Endurance et faire son grand retour en rallye.

Alpine confirme son engagement en WEC pour 2019-2020

Vainqueur aux 24 Heures du Mans LMP2 en 2016 et 2018, Championne WEC en 2016 et actuellement en première position du classement avant la finale qui se tiendra dans la Sarthe, l'équipe Signatech Alpine Matmut va poursuivre son engagement pour la saison 2019-2020, qui débutera le 1er septembre prochain sur le circuit de Silverstone. Dans un communiqué officiel, il est indiqué que l'équipage de cette nouvelle aventure sera dévoilé après l'édition 2019 de la classique mancelle. Actuellement, ce sont Nicolas Lapierre, André Negrão et Pierre Thiriet qui se partagent l'A470.

Lire aussi :

Alpine en a également profité pour annoncer l'étoffement de son dispositif puisque, outre la continuation du programme de compétition client sur circuit avec les A110 GT4 et A110 Cup, la marque a confirmé son grand retour en rallye. "Signatech s'est vu confier la conception, le développement et la commercialisation d'une version rallye de l'Alpine A110 à partir d'un cadre général défini par Alpine visant à préserver les atouts et l'esprit de la voiture de série", peut-on ainsi lire dans le communiqué, qui annonce la livraison des premiers exemplaires en fin d'année. 

"Comme pour les GT4 et Cup, la structure de Philippe Sinault travaillera en étroite collaboration avec les équipes d'Alpine. Dérivée de l'A110 Cup, cette version deux roues motrices développera près de 300 chevaux. Elle se destinera principalement aux épreuves sur asphalte et aux pilotes recherchant un produit performant, plaisant et facile à prendre en main. Son homologation et sa catégorisation sont actuellement discutées avec la FFSA et la FIA."

Lire aussi :

Régis Fricotté, directeur commercial et compétition d'Alpine, s'est évidemment réjoui de cette série d'annonces : "Nous sommes très heureux d'étoffer le programme sportif d'Alpine. Notre engagement en LMP2 nous offre une vitrine à l'international où les résultats sont au rendez-vous depuis 2013. Notre communauté comprend notre démarche et il n'y a qu'à aller au Mans pour se rendre compte de l'aura d'Alpine en Endurance."

"Du côté de la compétition clients, l'A110 Cup et l'A110 GT4 ont déjà trouvé leur public grâce à des véhicules performants, fiables et accessibles. Leurs succès étaient un pré-requis à un retour en rallye, une discipline profondément ancrée dans notre ADN. Nous poursuivrons notre relation de confiance avec Signatech, dont l'expertise est précieuse dans le développement des versions sportives de l'A110. À l'image de tous les passionnés, nous avons désormais hâte de revoir le nom d'Alpine briller sur les spéciales !"

Même sentiment pour Philippe Sinault, directeur de Signatech : "C'est une opportunité fantastique de pouvoir travailler avec une marque dont le terrain de jeu concerne autant le circuit que le rallye. Nous sommes fiers de représenter Alpine dans le cadre du Championnat du monde d'Endurance, et ce sentiment ne fait que s'amplifier à mesure de nos podiums, victoires et titres."

"L'arrivée de la voiture de série nous a permis de lancer les Alpine A110 GT4 et Cup. Leur première année de commercialisation n'est pas encore finie, mais elles se sont ancrées à une vitesse incroyable dans le paysage européen du sport automobile. Désormais, il est temps de nous attaquer au retour d'Alpine en rallye."

partages
commentaires
Bourdais descend la BoP, la tenant responsable du départ de Ford

Article précédent

Bourdais descend la BoP, la tenant responsable du départ de Ford

Article suivant

SMP va continuer en WEC mais veut que les Toyota soient ralenties

SMP va continuer en WEC mais veut que les Toyota soient ralenties
Charger les commentaires
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive Prime

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive

Le Championnat du monde d'endurance 2021 démarre à Spa ce week-end, mais pour la première fois depuis sa création en 2012, il n'y aura pas d'Aston Martin d'usine dans la catégorie GTE Pro. Un constat d'autant plus remarquable qu'Aston Martin Racing Prodrive a été un succès dès ses débuts, en 2005.

WEC
28 avr. 2021
La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021
Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960" Prime

Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960"

Son approche passionnée de la course, son projet Hypercar avec le rêve de gagner un jour les 24 Heures du Mans, son modèle visant à vendre des voitures pour pouvoir courir : l'étonnant Jim Glickenhaus a répondu à nos questions.

24 Heures du Mans
22 mars 2021
Comment Alpine compte jouer la victoire au Mans Prime

Comment Alpine compte jouer la victoire au Mans

C'est avec ambition que l'Alpine Endurance Team aborde la saison 2021 du FIA WEC, et notamment les 24 Heures du Mans.

WEC
19 mars 2021
Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance Prime

Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance

Revenant dans la catégorie reine de l'Endurance après 50 années d'absence, Ferrari va s'engager en catégorie "Le Mans Hypercar" en 2023. La marque italienne dément tout lien avec le plafond de dépenses de la F1, mais il ne s'agit assurément pas d'une coïncidence...

WEC
28 févr. 2021
Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche" Prime

Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche"

À 30 ans, Jean-Éric Vergne est à l'apogée de sa carrière. Le double champion de Formule E va partir en quête d'un troisième titre dans le championnat tout électrique et a été recruté par Peugeot Sport pour l'ère Hypercar à venir. Il s'est confié à Motorsport.com.

Formule E
11 févr. 2021
L'avenir de la F1 va-t-il passer par l'hydrogène ? Prime

L'avenir de la F1 va-t-il passer par l'hydrogène ?

Alors que les discussions sont en cours pour la prochaine formule moteur de la F1 au-delà de l'horizon 2025, la question de l'orientation à long terme se pose, avec deux options principales évoquées jusqu'ici.

Formule 1
1 févr. 2021