Aston Martin engage la Valkyrie en WEC et au Mans

C'était un secret de polichinelle, c'est désormais officiel : Aston Martin est le premier constructeur à confirmer sa présence dans la nouvelle catégorie Hyper Sport du Championnat du monde d'Endurance.

Aston Martin engage la Valkyrie en WEC et au Mans
Charger le lecteur audio

B.V., Le Mans - La nouvelle réglementation du FIA WEC a été dévoilée au Circuit de la Sarthe ce vendredi matin, remplaçant la catégorie LMP1 par l'Hyper Sport, où l'on retrouvera à la fois des prototypes et des hypercars, avec une Balance de Performance (BoP) pour permettre aux deux formules de cohabiter.

Lire aussi :

Aston Martin engagera ainsi deux Valkyries d'usine dans cette catégorie pendant "au moins deux ou trois ans" à compter de la première saison de cette nouvelle réglementation, à savoir la campagne 2020-2021. Cet engagement ne remet pas en cause le programme déjà existant en GTE Pro. "Il paraît approprié que pour le 60e anniversaire de notre victoire de 1959, nous annoncions que nous revenons tenter notre chance", déclare Andy Palmer à Motorsport.com, faisant référence au succès de Roy Salvadori et Carroll Shelby au volant de la DBR1.

Pour le président d'Aston Martin, le retour de la marque dans la catégorie reine de l'Endurance est logique, avec notamment des "raisons commerciales" motivant cette décision : "En 2021, nous lancerons notre 003 [connue comme la mini-Valkyrie] et la Vanquish à moteur central ; parfois, les planètes s'alignent ! Le concept de faire courir de vraies hypercars est une proposition enthousiasmante qui correspond à notre stratégie commerciale actuelle. C'est pourquoi nous nous lançons dans la bataille."

 

Sans surprise, la compagnie Red Bull Advanced Technologies et sa figure de proue Adrian Newey, déjà impliquées dans la conception du modèle de route, participeront au développement de l'hypercar de course.

"Naturellement, Adrian sera impliqué dans l'aérodynamique comme c'est le cas depuis le début du programme", confirme Palmer. "Nous aurons des partenaires et c'est ainsi que je préfère faire la course : nous rassemblerons les meilleurs cerveaux car nous n'avons pas un gros carnet de chèques. Tout cela s'est fait relativement vite, nous n'avons pas encore signé tous les contrats et nous annoncerons nos partenaires – des partenariats fascinants – prochainement."

Pour l'instant, rien n'a transpiré quant à la composition de l'écurie, mais Palmer laisse entendre qu'il n'y aura pas de révolution par rapport aux ingénieurs qui développeront ce bolide : "J'ai toujours trouvé que les gens qui dédiaient leur vie à créer quelque chose devaient être impliqués dans l'exploitation du fruit de leur travail en course. Associer le développement de la voiture et le fait de la faire courir est relativement important."

Lire aussi :

Il convient de rappeler que la réglementation n'oblige pas les hypercars à embarquer un système hybride. La Valkyrie de route jouit d'un tel dispositif, mais rien n'indique pour l'heure si la voiture engagée en WEC le conservera.

"Je ne suis pas encore prêt à vous dire la configuration exacte de la voiture en course, car franchement, nous n'avons pas encore confirmé ça avec certitude", indique Palmer. "Nous sommes actuellement au stade rudimentaire d'ingénierie du concept, mais ce que je peux vous dire, c'est qu'elle aura un moteur V12 6,5 L qui devrait produire un son absolument magnifique dans les Hunaudières."

Le dernier engagement d'Aston Martin en LMP1 date de l'édition 2011 des 24 Heures du Mans avec l'AMR-One, prototype que Henri Pescarolo avait tenté d'exploiter l'année suivante, en vain. Le succès n'avait pas été au rendez-vous pour le constructeur britannique, avec deux abandons dès les premiers tours de course.

Rendu de l'Aston Martin Valkyrie par Motorsport Network
Rendu de l'Aston Martin Valkyrie par Motorsport Network
1/11

Photo de: Motorsport.com

Rendu de l'Aston Martin Valkyrie par Motorsport Network
Rendu de l'Aston Martin Valkyrie par Motorsport Network
2/11

Photo de: Motorsport.com

Rendu de l'Aston Martin Valkyrie par Motorsport Network
Rendu de l'Aston Martin Valkyrie par Motorsport Network
3/11

Photo de: Motorsport.com

Rendu de l'Aston Martin Valkyrie par Motorsport Network
Rendu de l'Aston Martin Valkyrie par Motorsport Network
4/11

Photo de: Motorsport.com

Rendu de l'Aston Martin Valkyrie par Motorsport Network
Rendu de l'Aston Martin Valkyrie par Motorsport Network
5/11

Photo de: Motorsport.com

Rendu de l'Aston Martin Valkyrie par Motorsport Network
Rendu de l'Aston Martin Valkyrie par Motorsport Network
6/11

Photo de: Motorsport.com

Rendu de l'Aston Martin Valkyrie par Motorsport Network
Rendu de l'Aston Martin Valkyrie par Motorsport Network
7/11

Photo de: Motorsport.com

Rendu de l'Aston Martin Valkyrie par Motorsport Network
Rendu de l'Aston Martin Valkyrie par Motorsport Network
8/11

Photo de: Motorsport.com

Rendu de l'Aston Martin Valkyrie par Motorsport Network
Rendu de l'Aston Martin Valkyrie par Motorsport Network
9/11

Photo de: Motorsport.com

Rendu de l'Aston Martin Valkyrie par Motorsport Network
Rendu de l'Aston Martin Valkyrie par Motorsport Network
10/11

Photo de: Motorsport.com

Rendu de l'Aston Martin Valkyrie par Motorsport Network
Rendu de l'Aston Martin Valkyrie par Motorsport Network
11/11

Photo de: Motorsport.com

partages
commentaires
L'Hyper Sport succédera au LMP1, son règlement dévoilé
Article précédent

L'Hyper Sport succédera au LMP1, son règlement dévoilé

Article suivant

Thomas Laurent rejoint le projet Alpine en Endurance

Thomas Laurent rejoint le projet Alpine en Endurance
Charger les commentaires
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Porsche vs Ferrari, histoire d'une controverse Prime

Porsche vs Ferrari, histoire d'une controverse

Le duel entre Ferrari et Porsche pour le titre mondial en GTE Pro a pris une tournure délicate à Bahreïn, où un accrochage entre Alessandro Pier Guidi et Michael Christensen a marqué les derniers instants de course. Ferrari n'est que provisoirement titré, car Porsche a fait appel.

WEC
9 nov. 2021
Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange" Prime

Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange"

WRT se bat aux avant-postes du GT depuis des années et a réussi avec brio son passage en prototype, avec à la clé une victoire aux 24 Heures du Mans en LMP2. L'issue aurait même pu être plus heureuse si la course avait été un tour plus courte...

24 Heures du Mans
17 oct. 2021
Stefan Bellof, star fauchée en plein envol Prime

Stefan Bellof, star fauchée en plein envol

Stefan Bellof fait partie des espoirs déchus de la Formule 1, l'un de ceux qui auraient pu accomplir des exploits si la vie n'en avait pas décidé autrement. Un accident mortel a tout brisé il y a 36 ans, le 1er septembre 1985.

Formule 1
1 sept. 2021
Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ? Prime

Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ?

L'ère de l'Hypercar s'est ouverte aux 24 Heures du Mans par la victoire de Toyota. Désormais, la concurrence est attendue et beaucoup de regards sont tournés vers Peugeot, dont l'arrivée est programmée pour 2022. Nous avons rencontré Jean-Marc Finot, directeur de Stellantis Motorsport, pour faire un point complet.

WEC
29 août 2021
WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités ! Prime

WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités !

La convergence permettant aux machines Le Mans Hypercar de courir en IMSA face aux LMDh à partir de 2023 pourrait offrir des options attrayantes non seulement aux constructeurs, mais aussi pour le calendrier et le format des courses.

WEC
20 juil. 2021
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive Prime

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive

Le Championnat du monde d'endurance 2021 démarre à Spa ce week-end, mais pour la première fois depuis sa création en 2012, il n'y aura pas d'Aston Martin d'usine dans la catégorie GTE Pro. Un constat d'autant plus remarquable qu'Aston Martin Racing Prodrive a été un succès dès ses débuts, en 2005.

WEC
28 avr. 2021