WEC
30 août
-
01 sept.
Événement terminé
04 oct.
-
06 oct.
EL1 dans
17 jours
C
Shanghai
08 nov.
-
10 nov.
EL1 dans
52 jours
12 déc.
-
14 déc.
EL1 dans
86 jours

Clashs FE/WEC : les 6H de Spa-Francorchamps vont être décalées

partages
commentaires
Clashs FE/WEC : les 6H de Spa-Francorchamps vont être décalées
Par :
23 juil. 2019 à 15:20

Les conflits entre les calendriers 2019-20 de la Formule E et du Championnat du monde d'Endurance semblent se diriger vers une résolution, le WEC étant sur le point d'avancer d'une semaine les 6 Heures de Spa-Francorchamps.

Lorsque la Formule E a dévoilé son calendrier en juin dernier, celui-ci incluait trois conflits de date avec le WEC, dont l'E-Prix de Séoul prévu le 3 mai, soit le même week-end que les 6 Heures de Spa-Francorchamps. Ces dernières devraient donc être avancées du 2 mai au 25 avril.

"Je ferai les arrangements nécessaires pour avancer Spa d'une semaine, et c'est en cours", déclare Gérard Neveu, PDG du WEC, pour Motorsport.com. "Nous pensons que c'est mieux pour Spa car nous avons entendu qu'il allait y avoir d'autres événements médiatisés en sport auto dans la même période, donc c'est plus confortable pour tout le monde." Neveu ajoute vouloir "protéger le gagne-pain des pilotes et des ingénieurs impliqués dans les deux championnats".

Lire aussi :

Plusieurs pilotes voient en effet leurs programmes 2019-20 mis en péril par cette situation compliquée, à commencer par Sam Bird : engagé chez Envision Virgin Racing en Formule E, ce dernier risque de perdre son baquet chez AF Corse, qui gère le programme de Ferrari en GTE Pro. Sébastien Buemi, quant à lui, est sous contrat avec Nissan e.dams en FE ainsi que Toyota Gazoo Racing en LMP1, mais Toyota aurait la priorité pour s'assurer ses services. Certains pilotes emblématiques du WEC tels qu'André Lotterer et Neel Jani ont mis le cap sur la FE, tandis qu'Alex Lynn, lui, courra assurément chez Aston Martin en GTE Pro.

Neveu ne manque en tout cas pas de témoigner sa déception face à une situation qu'il considère comme parfaitement évitable, le calendrier WEC ayant été officialisé dès le mois d'août 2018 : "Nous avons publié notre calendrier un an en avance et sommes restés disponibles pour en discuter. Jamais n'avons-nous eu d'appel ou de discussion." Ce dans un contexte où Jean Todt, président de la FIA, a fait savoir que la commission des calendriers censée éviter ce genre de complication ne s'était pas réunie.

Neveu déplore également les propos d'Alberto Longo, PDG adjoint de la FE, qui refusait catégoriquement de remettre en question le calendrier du championnat tout électrique"J'ai lu qu'ils disaient qu'ils s'en moquaient ; ce n'est pas une vision que nous partageons."

Pour autant, il se pourrait que tous les conflits de date soient finalement évités. Neveu se montre clair sur le fait que les 6 Heures de Bahreïn et les 8 Heures de Sebring ne peuvent pas être reportées, mais il n'est pas du tout assuré qu'une course de Formule E ait lieu à la date prévue du 14 décembre – ce pourrait être l'E-Prix de Marrakech, ou très improbablement la nouvelle course de Jakarta. Quant à l'E-Prix de Sanya, qui tombe en même temps que Sebring, des discussions sont en cours pour l'avancer au 14 mars. Apercevrait-on la lumière au bout du tunnel ?

Avec Gary Watkins

Article suivant
Deux Toyota en tête à Barcelone pour débuter le Prologue

Article précédent

Deux Toyota en tête à Barcelone pour débuter le Prologue

Article suivant

Prologue - Toyota devant, Rebellion et Ginetta se rapprochent

Prologue - Toyota devant, Rebellion et Ginetta se rapprochent
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WEC , Formule E
Auteur Benjamin Vinel