WEC
13 août
Événement terminé
12 nov.
Prochain événement dans
53 jours

Ferrari envisage toujours d'arriver en catégorie Le Mans Hypercar

partages
commentaires
Ferrari envisage toujours d'arriver en catégorie Le Mans Hypercar
Par :
Co-auteur: Fabien Gaillard

Ferrari a indiqué que "la porte est toujours ouverte" à une arrivée dans la catégorie reine du Championnat du monde d'Endurance, Le Mans Hypercar (LMH).

L'engagement dans la catégorie Le Mans Hypercar du WEC est l'une des options qui seront évaluées par Ferrari à l'automne. Il s'agirait d'une première inscription en tant qu'usine dans la catégorie reine de l'Endurance depuis 1973. Antonio Coletta, responsable des activités de Ferrari liées à l'Endurance, a déclaré à Motorsport.com que tous les chemins menant à cette discipline seraient pris en compte. "Toutes les portes sont encore ouvertes. L'intérêt pour la catégorie reine est toujours là et nous balayons toutes les opportunités, LMDh et LMH."

Lire aussi :

Quand il lui a été demandé si Ferrari se penchait sur les deux options LMH, à savoir les règles concernant les machines basées sur des voitures de route et celles proches des prototypes, il a répondu par l'affirmative. En revanche, l'idée d'un retour par le biais du LMDh, basé sur le LMP2, semble avoir été rejetée.

Ferrari avait révélé son intérêt pour la nouvelle catégorie, qui permettra aux mêmes voitures de rouler à la fois en WEC et en championnat IMSA, à une condition toutefois : que Ferrari puisse construire une voiture utilisant son propre châssis, et non une monocoque de LMP2. Cette requête n'a pas été prise en compte par les législateurs (la FIA, l'Automobile Club de l'Ouest et l'IMSA) au moment de la publication de l'ébauche réglementaire en mai dernier. Coletta a cependant réitéré cette nécessité pour voir Ferrari s'engager.

"La question la plus importante est de savoir si nous pouvons avoir un lien avec une voiture de route", a-t-il ajouté. "Avoir notre propre châssis est un must, et nous verrons à l'avenir s'il est possible d'avoir une nouvelle supercar."

Ferrari logo

Coletta a également mis en avant le fait que la pandémie actuelle de COVID-19 avait suspendu le processus de prise de décision. "Après le Covid, nous avons tout arrêté car il y avait d'autres priorités. Mais j'espère redémarrer les discussions après les 24 Heures du Mans [les 19 et 20 septembre prochains]." Aucune date précise n'a été donnée concernant un éventuel retour dans le pinacle de l'Endurance.

Ferrari avait participé dès le départ aux discussions qui ont débouché sur la publication des règles du LMH en décembre 2018. Début 2019, avec Aston Martin et McLaren, le constructeur était revenu vers la FIA et l'ACO en insistant sur le fait que ces nouvelles règles étaient trop onéreuses. Cela a été suivi par la création d'une seconde catégorie LMH parallèle, qu'Aston Martin prévoyait d'intégrer avec la Valkyrie co-développée avec Red Bull, avant que le projet ne soit remisé au placard en février dernier.

Voir aussi :

Les deux Toyota ont souffert de problèmes électroniques à Spa

Article précédent

Les deux Toyota ont souffert de problèmes électroniques à Spa

Article suivant

Le WEC déplace les 8H de Bahreïn, clash avec les 12H de Sebring

Le WEC déplace les 8H de Bahreïn, clash avec les 12H de Sebring
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries 24 Heures du Mans , WEC
Équipes Ferrari
Auteur Gary Watkins