L'Hypercar Glickenhaus "à 100% prête" pour ses débuts à Portimão

À en croire le pilote britannique Richard Westbrook, la nouvelle Hypercar de Glickenhaus est "à 100% prête pour Portimão".

Selon Richard Westbrook, le package Glickenhaus-Pipo 007 LMH est bel et bien prêt à faire son entrée en compétition ce week-end, à l'occasion des 8 Heures de Portimão, deuxième manche de la saison 2021 du WEC.

"Nous avons vraiment confiance en la voiture, en la manière dont elle performe en piste et en sa fiabilité", assure le pilote qui partagera avec Romain Dumas et Ryan Briscoe le volant de la seule Hypercar engagée par le constructeur au Portugal. "Je suis convaincu que nous sommes prêts pour Portimão, alors que je ne pense pas que nous l'aurions été si nous étions allés à Spa. Ce projet est parti d'une feuille blanche donc il y avait beaucoup à apprendre et beaucoup de petites choses à régler."

Lire aussi :

Les propos de Westbrook viennent conforter la confiance déjà affichée par Jim Glickenhaus, fondateur de l'équipe, au sujet de la 007 qui a été développée en Italie par Podium Advanced Technologies.

"Lors de tous les essais que nous avons faits, y compris la simulation de 30 heures le mois dernier en Aragón, nous n'avons jamais rencontré de problème de fiabilité majeur", précise Westbrook auprès de Motorsport.com. "Concernant les pièces majeures – le moteur, la boîte de vitesses et les suspensions – tout est à 100% depuis le début."

"Lors de la simulation de 30 heures, nous avons roulé avec des pièces qui avaient dépassé le kilométrage prévu et nous n'avons pas eu de problème pour autant avec l'ensemble moteur-boîte. Nous avons eu quelques bugs électriques avec des pièces qui avaient dépassé leur durée de vie, mais ça s'est produit bien après les 30 heures."

Westbrook est donc convaincu que la nouvelle Hypercar verra le drapeau à damier au terme des huit heures de course, dimanche dans l'Algarve.

"Ne pas finir ne me préoccupe pas du tout, même si l'on peut toujours faire face à un imprévu en course", admet-il. "D'après ce que j'ai vu lors des essais, rouler huit heures ne sera pas un problème."

Reste l'incertitude de la performance, et le niveau qu'affichera la 007 LMH par rapport à la Toyota GR010 Hybrid et à l'Alpine A480 LMP1.

"Tout le monde n'arrête pas de me demander quel sera notre classement, et la réponse est que je l'ignore, car nous n'avons fait que des essais seuls, ou avec quelques LMP2 qui nous ont rejoints en Aragón", insiste Westbrook. "Tout ce que je peux dire, c'est que la voiture est géniale à piloter, elle est vraiment équilibrée et ne fait rien de fou. Nous serons davantage en mesure de répondre à cette question après cinq tours d'essais libres vendredi."

En revanche, le Britannique s'attend une nouvelle fois à voir la catégorie rester à portée de fusil des LMP1 quant au rythme sur un tour ce week-end.

"Les gens doivent prendre conscience que Portimão est plus un circuit de LMP2, tandis que lorsque nous irons à Monza puis aux 24 Heures du Mans, je suis certain que nous aurons plus de marge", explique-t-il.

partages
commentaires
En Endurance, General Motors affine encore ses plans pour 2023

Article précédent

En Endurance, General Motors affine encore ses plans pour 2023

Article suivant

Les 24 Heures du Mans visent 50 000 spectateurs

Les 24 Heures du Mans visent 50 000 spectateurs
Charger les commentaires
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive Prime

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive

Le Championnat du monde d'endurance 2021 démarre à Spa ce week-end, mais pour la première fois depuis sa création en 2012, il n'y aura pas d'Aston Martin d'usine dans la catégorie GTE Pro. Un constat d'autant plus remarquable qu'Aston Martin Racing Prodrive a été un succès dès ses débuts, en 2005.

WEC
28 avr. 2021
La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021
Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960" Prime

Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960"

Son approche passionnée de la course, son projet Hypercar avec le rêve de gagner un jour les 24 Heures du Mans, son modèle visant à vendre des voitures pour pouvoir courir : l'étonnant Jim Glickenhaus a répondu à nos questions.

24 Heures du Mans
22 mars 2021
Comment Alpine compte jouer la victoire au Mans Prime

Comment Alpine compte jouer la victoire au Mans

C'est avec ambition que l'Alpine Endurance Team aborde la saison 2021 du FIA WEC, et notamment les 24 Heures du Mans.

WEC
19 mars 2021
Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance Prime

Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance

Revenant dans la catégorie reine de l'Endurance après 50 années d'absence, Ferrari va s'engager en catégorie "Le Mans Hypercar" en 2023. La marque italienne dément tout lien avec le plafond de dépenses de la F1, mais il ne s'agit assurément pas d'une coïncidence...

WEC
28 févr. 2021
Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche" Prime

Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche"

À 30 ans, Jean-Éric Vergne est à l'apogée de sa carrière. Le double champion de Formule E va partir en quête d'un troisième titre dans le championnat tout électrique et a été recruté par Peugeot Sport pour l'ère Hypercar à venir. Il s'est confié à Motorsport.com.

Formule E
11 févr. 2021
L'avenir de la F1 va-t-il passer par l'hydrogène ? Prime

L'avenir de la F1 va-t-il passer par l'hydrogène ?

Alors que les discussions sont en cours pour la prochaine formule moteur de la F1 au-delà de l'horizon 2025, la question de l'orientation à long terme se pose, avec deux options principales évoquées jusqu'ici.

Formule 1
1 févr. 2021