WEC
C
6H de Spa-Francorchamps
01 mai
Course dans
53 jours
C
6H de Monza
18 juil.
Course dans
131 jours
C
6H de Fuji
26 sept.
Course dans
201 jours
C
6H de Bahreïn
20 nov.
Course dans
256 jours

Porsche se sépare de plusieurs pilotes pour 2021

Porsche a dévoilé la liste de ses pilotes officiels pour la saison 2021, avec pas moins de six départs à noter dans les rangs du constructeur allemand.

Porsche se sépare de plusieurs pilotes pour 2021

Porsche a officialisé son groupe de pilotes pour l'année 2021 avec plusieurs changements, dont certains départs et un retour notable : celui de Neel Jani en WEC. Vainqueur des 24 Heures du Mans en 2016 au classement général avec la marque allemande, en LMP1, le pilote suisse va intégrer le programme LMGTE Pro de Porsche en Championnat du monde d'Endurance. Il réintègre la discipline après avoir laissé son volant en Formule E à Pascal Wehrlein. Il fera équipe avec Kévin Estre au volant de l'une des 911 RSR la saison prochaine, remplaçant Michael Christensen aux côtés du Français, l'autre équipage restant formé par Gianmaria Bruni et Richard Lietz.

Dans le même temps, Neel Jani sera réserviste pour Porsche en Formule E, tout comme Simona De Silvestro, André Lotterer étant l'autre pilote titulaire faisant équipe avec Pascal Wehrlein.

Lire aussi :

Pas moins de six départs sont à signaler parmi les pilotes officiels Porsche, dont celui de Michael Christensen, sacré Champion du monde GTE Pro en WEC lors de la saison 2018-2019. Ces mises à l'écart s'expliquent notamment par le fait que le constructeur quitte le championnat IMSA l'année prochaine. Ainsi Nick Tandy prend la direction de Corvette, tandis que Earl Bamber, Patrick Pilet, Sven Müller et Dirk Werner s'en vont également. Christensen et Bamber resteront toutefois liés à Porsche dans le cadre d'éventuels programmes clients en GT3.

Pour 2021, Porsche aura à sa disposition un total de 14 pilotes d'usine, liste à laquelle s'ajoutent un jeune pilote professionnel et un pilote junior. Le programme complet de chacun sera dévoilé ultérieurement, le constructeur ayant déjà précisé que "presque tous les pilotes" participeraient aux 24 Heures du Nürburgring en juin prochain.

Les pilotes d'usine Porsche

Italy Gianmaria Bruni

Australia Matt Campbell

France Romain Dumas

France Kévin Estre

France Mathieu Jaminet

Switzerland Neel Jani

Austria Richard Lietz

United States Patrick Long

Germany André Lotterer

France Frédéric Makowiecki

Austria Thomas Preining

Switzerland Simona de Silvestro

Belgium Laurens Vanthoor

Germany Pascal Wehrlein

France Julien Andlauer - (jeune pilote professionnel)

Turkey Ayhancan Güven - (jeune pilote)

partages
commentaires
McLaren pense à engager son écurie en Formule E

Article précédent

McLaren pense à engager son écurie en Formule E

Article suivant

Peugeot dévoile ses choix techniques pour son Hypercar

Peugeot dévoile ses choix techniques pour son Hypercar
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries 24 Heures du Mans , GT World Challenge , WEC , IMSA , GT World Challenge
Équipes Porsche Team
Auteur Basile Davoine
Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance Prime

Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance

Revenant dans la catégorie reine de l'Endurance après 50 années d'absence, Ferrari va s'engager en catégorie "Le Mans Hypercar" en 2023. La marque italienne dément tout lien avec le plafond de dépenses de la F1, mais il ne s'agit assurément pas d'une coïncidence...

WEC
28 févr. 2021
Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche" Prime

Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche"

À 30 ans, Jean-Éric Vergne est à l'apogée de sa carrière. Le double champion de Formule E va partir en quête d'un troisième titre dans le championnat tout électrique et a été recruté par Peugeot Sport pour l'ère Hypercar à venir. Il s'est confié à Motorsport.com.

Formule E
11 févr. 2021
L'avenir de la F1 va-t-il passer par l'hydrogène ? Prime

L'avenir de la F1 va-t-il passer par l'hydrogène ?

Alors que les discussions sont en cours pour la prochaine formule moteur de la F1 au-delà de l'horizon 2025, la question de l'orientation à long terme se pose, avec deux options principales évoquées jusqu'ici.

Formule 1
1 févr. 2021
Le GTE agonise : les trois scénarios qui pourraient tout changer Prime

Le GTE agonise : les trois scénarios qui pourraient tout changer

La catégorie GTE donne le sentiment de s'effondrer comme un château de cartes, et le WEC va devoir réagir. Trois scénarios peuvent être imaginés pour l'avenir du GT en Championnat du monde d'Endurance et aux 24 Heures du Mans. Les voici.

24 Heures du Mans
30 janv. 2021
Le nouveau départ qui pourrait couronner de succès Kevin Magnussen Prime

Le nouveau départ qui pourrait couronner de succès Kevin Magnussen

Après avoir passé plus de sept ans sans victoire chez McLaren, Renault et Haas en Formule 1, Kevin Magnussen pourrait renouer en IMSA avec ce qu'il désire le plus : une chance de gagner.

IMSA
29 janv. 2021
Hypercar Toyota : la révolution masquée de l'Endurance Prime

Hypercar Toyota : la révolution masquée de l'Endurance

La Toyota GR010 conçue pour la nouvelle ère Hypercar du WEC a peu de choses en commun avec la TS050 LMP1 qui l'a précédée. Mais en dépit des restrictions qui accompagnent la nouvelle réglementation, elle ne sera pas moins redoutable.

WEC
27 janv. 2021
Les moteurs de l'Hypercar Peugeot expliqués en détail Prime

Les moteurs de l'Hypercar Peugeot expliqués en détail

Quelques heures après avoir dévoilé leurs choix techniques pour leur Hypercar en Championnat du monde d'Endurance, avec un moteur V6 biturbo de 2,6 litres associé à un moteur électrique développant 200 kW sur l'essieu avant, les dirigeants de Peugeot se sont exprimés en profondeur sur leur concept auprès de la presse française.

WEC
15 déc. 2020
Le retour inattendu d'Audi, promesse d'un nouvel âge d'or Prime

Le retour inattendu d'Audi, promesse d'un nouvel âge d'or

Audi a annoncé travailler sur un retour aux 24 Heures du Mans : on pourrait donc enfin assister à la lutte que l'on avait espérée en 2012, entre le constructeur allemand, Peugeot et Toyota. Ce choix vient aussi crédibiliser la formule LMDh, dans laquelle d'autres marques pourraient s'engouffrer ultérieurement.

WEC
2 déc. 2020