Parti pour rester, Toyota semble rassuré pour son avenir

partages
commentaires
Parti pour rester, Toyota semble rassuré pour son avenir
Par :
20 nov. 2017 à 09:16

Toyota a donné dimanche soir ce qui a tout l'air d'une confirmation de la poursuite de son programme LMP1 en FIA WEC pour la "super saison" 2018-2019.

#7 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050-Hybrid: Mike Conway, Kamui Kobayashi, Jose Maria Lopez
#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050-Hybrid: Sébastien Buemi, Anthony Davidson, Kazuki Nakajima
Kamui Kobayashi, Toyota Gazoo Racing
Les vainqueurs #8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050-Hybrid: Sebastien Buemi, Anthony Davidson, Kazuki Nakajima
#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050-Hybrid: Sébastien Buemi, Anthony Davidson, Kazuki Nakajima
#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050-Hybrid: Sébastien Buemi, Anthony Davidson, Kazuki Nakajima

Lors de la la cérémonie de remise des prix de fin de saison organisée à Bahreïn, le président de Toyota Motorsport, Hisatake Murata, a lâché quelques mots qui ne laissent plus beaucoup de place au doute. Lors d'une courte allocution, le dirigeant japonais a notamment déclaré "nous serons de retour" avant de se fendre d'un "à l'année prochaine".

Néanmoins, Toyota doit encore confirmer de manière officielle et définitive son engament pour la saison prochaine. La marque nippone devrait attendre la publication du règlement LMP1 avant de faire une annonce en bonne et due forme, mais les propos de Hisatake Murata semblent indiquer que le constructeur a été rassuré quant à ces principales inquiétudes au sujet des équivalences souhaitées par la FIA et l'ACO pour rapprocher les performances entre les LMP1 hybrides et non hybrides. Il se dit également que Toyota voulait des garanties quant au processus utilisé pour équilibrer les performances en cours de saison.

Le mois dernier, le grand patron de la branche sportive de Toyota, Shigeki Tomoyama, avait indiqué que le constructeur était prêt à s'engager à long terme en LMP1. Les organisateurs du Championnat du monde et des 24 Heures du Mans travaillent également sur la future réglementation de la catégorie, pour l'horizon 2020, avec certaines pistes explorées mais qui ne seraient encore que des options. Parmi elles, la possibilité de donner une liberté aérodynamique aux constructeurs pour que les différentes autos soient identifiables à la ligne des voitures de série, comme c'était le cas à la fin des années 90. L'idée a été accueillie positivement par Pascal Vasselon, directeur technique de Toyota.

Avec Gary Watkins

Article suivant
La BMW M8 GTE réussit sa première simulation de 24 heures

Article précédent

La BMW M8 GTE réussit sa première simulation de 24 heures

Article suivant

Alonso a impressionné Wurz lors de son test avec Toyota

Alonso a impressionné Wurz lors de son test avec Toyota
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WEC
Équipes Toyota Racing
Auteur Basile Davoine
Soyez le premier à recevoir
toute l'actu