Amende et pénalité pour Ogier en Finlande

Sébastien Ogier a écopé d'une minute de pénalité ce samedi soir en Finlande, pour une infraction au règlement sportif. Déjà sanctionné en début de saison pour une situation similaire, il a également reçu une amende de 800 euros.

Amende et pénalité pour Ogier en Finlande

En manque de confiance au volant de la Toyota Yaris WRC depuis le départ, Sébastien Ogier a terminé la deuxième journée du Rallye de Finlande en cinquième position à plus d'une minute du leader, son coéquipier Elfyn Evans. Tard dans la soirée, il a finalement reçu une minute de pénalité à la suite d'une audition avec les commissaires sportifs, en présence également de son copilote Julien Ingrassia et du directeur sportif de l'équipe japonaise Kaj Lindström.

Après le visionnage et l'analyse des caméras embarquées, les commissaires ont constaté que le casque du septuple Champion du monde n'était pas parfaitement sanglé dans le second passage de Päijälä (ES12). Coupable d'une infraction similaire en janvier dernier lors du Rallye Monte-Carlo, où il avait reçu une amende de 400 euros, le Gapençais s'est vu infliger cette fois 800 euros.

Le bulletin officiel des commissaires a indiqué qu'Ogier "a déclaré [pendant son audition] qu’il n’avait aucune raison d’expliquer pourquoi la sangle se serait défaite lors de l’ES12. Il n’y avait pas d’urgence pour attacher le casque au départ de la spéciale contrairement à l’incident du Rallye Monte-Carlo 2021 où il a simplement oublié d’attacher la sangle du casque".

"Les photos et vidéos montrent que la sangle n’est pas correctement attachée et qu’elle était lâche tout au long de la spéciale. M. Ogier a déclaré qu'il était impossible qu'il n'attache qu'à moitié le casque. Soit il le faisait correctement, soit il ne le faisait pas du tout."

Bien qu'ayant le droit de faire appel d'une telle décision, Ogier a accepté cette décision. La pénalité d'une minute n'a quant à elle eu aucun impact sur son classement avant d'entamer la dernière étape disputée ce dimanche puisqu'il possédait alors près de trois minutes d'avance sur son plus proche poursuivant, le pilote M-Sport Gus Greensmith.

Lire aussi :

partages
commentaires
Ogier Champion du monde en Finlande si...

Article précédent

Ogier Champion du monde en Finlande si...

Article suivant

ES16 à 18 - Imperméable à la pression, Evans contrôle Tänak

ES16 à 18 - Imperméable à la pression, Evans contrôle Tänak
Charger les commentaires