Mikkelsen - Je ne suis pas là pour finir 2e

Après une belle 2e place au Monte-Carlo, le pilote Volkswagen vise plus haut en cette fin de semaine pour la manche du calendrier la plus proche de sa Norvège natale.

Mikkelsen - Je ne suis pas là pour finir 2e
Andreas Mikkelsen, Anders Jäger, Volkswagen Polo WRC, Volkswagen Motorsport
Podium : les vainqueurs Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, Volkswagen Motorsport, les deuxièmes, Andreas Mikkelsen, Anders Jäger, Volkswagen Motorsport et Francois-Xavier Demaison
Andreas Mikkelsen, Anders Jäger, Volkswagen Polo WRC, Volkswagen Motorsport
Podium : les deuxièmes, Andreas Mikkelsen, Anders Jäger, Volkswagen Motorsport
Andreas Mikkelsen, Anders Jäger, Volkswagen Polo WRC, Volkswagen Motorsport
Andreas Mikkelsen, Volkswagen Motorsport
Andreas Mikkelsen, Anders Jäger, Volkswagen Polo WRC, Volkswagen Motorsport
Andreas Mikkelsen, Volkswagen Motorsport

Mikkelsen et son nouveau copilote Anders Jæger, qui remplace Ola Fløene, lequel évolue désormais aux côtés de Mads Østberg chez M-Sport, ne pouvaient rêver meilleur baptême pour leur première collaboration qu'une 2e place au Monte-Carlo derrière leurs équipiers chez Volkswagen, Sébastien Ogier et Julien Ingrassia. Cerise sur le gâteau, ils ont inscrit 18 points au championnat tandis que Jari-Matti Latvala et Miikka Anttila quittaient bredouilles le Sud de la France et la Principauté.

La place la plus réaliste de Mikkelsen sur cette première épreuve de la saison était la 4e, pour laquelle il était à la lutte avec Thierry Neuville sur sa Hyundai - avant les abandons de Latvala donc, mais aussi de Kris Meeke et sa Citroën.

Maintenant, place à la Suède où il ne fait aucun doute que le vainqueur du Rallye de Catalogne 2015 visera plus haut, lui qui avait failli y signer sa première victoire il y a un an s'il n'était parti à la faute dans la toute dernière spéciale.

"Je ne fais pas le voyage en Suède pour finir 2e. C'est mon rallye à la maison, dont une partie se déroule dans mon pays natal, la Norvège", disait en effet Mikkelsen après le Monte-Carlo. "De nombreux amis et ma famille tout entière seront là, et cela a toujours été mon rêve d'y gagner. J'en ai été carrément près l'an dernier. J'avais la victoire entre les mains - mais j'ai été trop juste dans les derniers mètres."

Pour tous les pilotes, mais plus particulièrement encore pour les Nordiques, le Rallye de Suède est quelque chose d'unique dans la saison.

Moins de neige, moins de spéciales

"Les conditions sont extrêmes", ajoutait Mikkelsen il y a quelques semaines. "On pilote sur les "pointes suédoises" [des clous] de 6,5 millimètres de long, qui génèrent énormément de grip. Mieux encore, on peut se "reposer" sur les murs de neige à gauche et à droite de la route afin de maintenir sa vitesse. Cela veut dire qu'on peut vraiment rester pied au plancher sans prendre trop de risques."

Ça, c'est en théorie car ces fameux murs de neige, et les "pointes suédoises" aussi - à moins que le coup de froid annoncé pour le milieu de semaine se confirme -, seront sans doute les grands absents d'une édition 2016 au parcours remanié en raison, justement, des conditions météo très peu hivernales avec des températures très douces pour la saison et de la pluie.

"On a fait un bon début de saison, et je ferai tout ce qui est en mon pouvoir afin de gagner en Suède pour la première fois", conclut malgré tout Andreas Mikkelsen qui veut probablement profiter du début de saison pour exercer un peu plus de pression sur Latvala et même, pourquoi pas, sur Sébastien Ogier.

partages
commentaires
La Suède, un rallye "comme à la maison" pour Latvala
Article précédent

La Suède, un rallye "comme à la maison" pour Latvala

Article suivant

Les pilotes inquiets, Ogier souhaite l'annulation de certaines spéciales

Les pilotes inquiets, Ogier souhaite l'annulation de certaines spéciales
Charger les commentaires
Ogier est sorti de l'ombre de Loeb pour écrire sa propre légende Prime

Ogier est sorti de l'ombre de Loeb pour écrire sa propre légende

Sébastien Ogier quitte son rôle de pilote WRC à plein temps de la plus belle des manières, avec un huitième titre mondial en poche. Comparé tout au long de sa carrière au nonuple Champion du monde Sébastien Loeb, il a démontré de manière convaincante qu'il pouvait lui-même être considéré comme l'un des plus grands pilotes de rallye de l'Histoire.

WRC
23 nov. 2021
La fin de l'ère Ogier : "J'ai douté de moi à de nombreuses reprises " Prime

La fin de l'ère Ogier : "J'ai douté de moi à de nombreuses reprises "

Ce week-end, le Rallye de Monza marque la fin d'une ère en WRC : Sébastien Ogier s'apprête à mettre un terme à sa présence à temps plein dans le championnat et vise avant cela un huitième titre mondial. Malgré sa longévité, le pilote Toyota révèle dans une interview exclusive que l'incertitude persistante l'a poussé dans une quête incessante de perfection.

WRC
19 nov. 2021
McRae, la troisième génération Prime

McRae, la troisième génération

Le patronyme McRae est ancré dans l'histoire du rallye, partageant huit titres britanniques entre Jimmy, Colin et Alister, auxquels il faut ajouter le sacre de 1995 en WRC. Le prochain sur la liste est le fils d'Alister, Max McRae, qui à 17 ans va tenter de se faire un prénom.

WRC
13 nov. 2021
Neuville a-t-il raison de critiquer le futur réglement ? Prime

Neuville a-t-il raison de critiquer le futur réglement ?

Les critiques de Thierry Neuville contre les futures Rally1 (ces voitures qui inaugureront la nouvelle ère hybride du WRC) sortent de l'ordinaire, à une époque où les pilotes sont généralement réticents à exprimer leurs opinions en public. Mais les inquiétudes du Belge concernant la vitesse, la sécurité et le coût sont-elles tout à fait justifiées ?

WRC
17 sept. 2021
Qui est celui qui veut perpétuer l'héritage de Loeb et Ogier ? Prime

Qui est celui qui veut perpétuer l'héritage de Loeb et Ogier ?

Les pilotes français ont dominé le WRC ces deux dernières années : Sébastien Loeb et Sébastien Ogier ont accumulé les titres de manière impressionnante. Alors que le second mettra fin à sa présence à plein temps dans le championnat à l'issue de la saison, la France fera reposer ses espoirs sur le rookie Adrien Fourmaux, à qui semble promis un avenir brillant.

WRC
11 août 2021
Comment la carrière de Loeb a été façonnée par des débuts difficiles Prime

Comment la carrière de Loeb a été façonnée par des débuts difficiles

Avant de conquérir neuf titres en WRC, Sébastien Loeb a dû faire face à plusieurs coups durs qui ont failli le priver d'une carrière au plus haut niveau. Dans une interview exclusive, l'Alsacien se remémore les étapes qui ont mené à sa domination sur les routes.

WRC
22 févr. 2021
Pourquoi la fin de saison atypique du WRC était nécessaire Prime

Pourquoi la fin de saison atypique du WRC était nécessaire

La saison 2020 du WRC a connu un dénouement inhabituel dans le cadre du Rallye de Monza. Même si elle était loin d'être idéale, cette épreuve a peut-être épargné au Championnat du monde de sérieux problèmes en offrant une vitrine lui permettant d'assurer la présence de plusieurs acteurs à long terme.

WRC
9 déc. 2020
Les enseignements que Toyota doit retenir dans la lutte pour le titre Prime

Les enseignements que Toyota doit retenir dans la lutte pour le titre

Un étrange dilemme attend peut-être Tommi Mäkinen en cette fin de saison WRC, avec le pilote leader de l’équipe Toyota qui espère revenir sur son numéro deux, le tout dans un contexte compliqué par la pression de Hyundai au championnat des constructeurs.

WRC
7 oct. 2020