Monte-Carlo - Evans troisième homme de M-Sport, Camilli en WRC2

La liste des engagés du Rallye Monte-Carlo, qui ouvrira la saison WRC du 18 au 22 janvier, a confirmé la présence du jeune pilote gallois aux côtés de Sébastien Ogier et Ott Tänak, mais en gommes DMACK.

Si la Ford Fiesta WRC d'Elfyn Evans sera équipée des pneus de la marque britannique, contrairement à celles de ses équipiers qui rouleront toujours en Michelin, elle est engagée sous la bannière de M-Sport. À ce titre, elle portera le n°3 et est inscrite par l'équipe de Malcolm Wilson pour marquer des points au championnat des constructeurs.

Le règlement 2017 du championnat du monde des rallyes permet en effet aux équipes de désigner trois voitures, au lieu de deux, pour “scorer” – et les deux mieux placées le feront effectivement.

En raison de ce changement, la structure DMACK à proprement parler, pour laquelle pilotait Ott Tänak en 2016, devrait donc disparaître de la liste des engagés du championnat au même titre que les équipes “B” de Volkswagen et de Hyundai.

Evans, qui sera désormais navigué par Daniel Barritt en remplacement de Craig Parry, avait déjà piloté une WRC pour M-Sport en 2014 puis disputé entièrement la saison 2015 avant d'être “rétrogradé” au sein de l'équipe satellite DMACK, donc, l'année dernière. Il avait alors été engagé en WRC2, toujours par M-Sport, au volant d'une Fiesta R5 avec laquelle il était passé tout près du titre finalement remporté par Teemu Suninen sur une Skoda préparée et engagée par Oreca.

Pour son retour en Mondial en tant qu'équipe officielle, Citroën n'engagera comme prévu que deux nouvelles C3 WRC au Monte-Carlo, pour Kris Meeke et Stéphane Lefebvre. Le troisième pilote de la marque française, Craig Breen, devra se contenter d'une DS3 WRC, ce qui devrait ensuite être le cas en Suède pour Lefebvre. Hyundai et Toyota seront quant à eux présents comme annoncé avec respectivement trois (Thierry Neuville, Dani Sordo, Hayden Paddon) et deux (Jari-Matti Latvala et Juho Hanninen) voitures.

Delecour et Dumas en GT

Éric Camilli, qui faisait partie de l'équipe M-Sport dans le “grand” championnat en 2016 mais a perdu son volant suite à l'arrivée de Sébastien Ogier, récupère, pour le Monte-Carlo au moins, la place laissée vacante par la promotion d'Evans.

Le Niçois fera partie d'un contingent de 12 voitures de cette catégorie engagées également au championnat, dans lequel il retrouvera notamment les Skoda officielles d'Andreas Mikkelsen et Jan Kopecky, mais aussi ses compatriotes Quentin Gilbert, Bryan Bouffier (Ford), Yohann Bonato (Citroën) et Quentin Giordano (sur la Peugeot 208 T16 du Sébastien Loeb Racing). Les Fabia privées de Max Rendina et Armin Kremer seront également à suivre de près alors que Kevin Abbring (Hyundai), Pontus Tidemand (Skoda) et le champion Junior et WRC Simone Tempestini (Citroën) seront présents hors championnat.

À noter enfin la présence au Monte-Carlo de François Delecour et de Romain Dumas, qui sera à peine rentré du Dakar si tout s'y déroule bien pour lui, sur des Porsche en catégorie GT.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WRC
Pilotes Elfyn Evans , Éric Camilli
Type d'article Actualités
Tags engagés, m-sport, monte-carlo