Neuville - "C'était une petite erreur"

Petite erreur, oui mais grosse conséquence pour le Belge de Hyundai qui a perdu toute chance de victoire dans la dernière spéciale de ce samedi et laissé le commandement du rallye à Sébastien Ogier.

Thierry Neuville était un solide leader du Monte-Carlo depuis la toute première spéciale disputée jeudi soir. Après avoir compté 45”1 d'avance sur Sébastien Ogier au terme de la première étape, le lendemain en fin de journée, il a porté l'écart à un peu plus d'une minute dans la matinée de ce samedi avec notamment un scratch dans la première spéciale du jour.

On a commencé ce matin en sachant que Sébastien [Ogier] attaquerait fort, donc on a répondu à ça avec confiance, par une victoire de spéciale”, dit-il. “Notre avance atteignait une minute, alors on a pris la décision stratégique, au départ de la boucle de l'après-midi, de jouer la sécurité avec le choix des pneus. On a perdu un peu de temps mais on contrôlait toujours.”

En effet, au terme des deux boucles de deux spéciales, il avait même certes cédé un peu de terrain au quadruple champion du monde mais possédait encore une avance confortable de 51 secondes, soit plus qu'il n'en comptait le matin au début de l'étape. Hélas, tout s'est gâté dans le dernier secteur chrono du jour (ES13), celui de Bayons - Bréziers où il s'était montré le plus rapide jeudi soir.

Dans la dernière spéciale, je me sentais à l'aise”, poursuit Neuville. “Au départ de la spéciale, j'ai joué avec les diffs [différentiels] pour me mettre dans un bon rythme, et les choses semblaient bien aller. Mais on est sorti large dans un virage, sur le troisième ou quatrième rapport, et il y avait beaucoup de terre. On le savait par nos ouvreurs, mais j'ai dû rappuyer trop tôt sur l'accélérateur, parce que la voiture est allée au large et on a heurté quelque chose, comme du ciment. Immédiatement, on a su que quelque chose était cassé, et on a dû s'arrêter et réparer.”

Déçu "avant tout pour l'équipe"

La suspension arrière gauche était en effet endommagée. Neuville et son copilote Nicolas Gilsoul n'ont pu repartir qu'après une longue séance de mécanique, terminant à plus d'une demi-heure du meilleur chrono pour dégringoler à la 15e place du classement général.

C'était une petite erreur. Je suis très déçu, avant tout pour l'équipe pour être honnête, car ils ont travaillé si dur”, regrette Neuville. “On voulait ramener cette victoire à la maison pour eux tous mais malheureusement, ce n'est pas pour cette fois. Le rythme qu'on a montré ce week-end a été exceptionnel, donc voyons ce qu'on pourra sauver dimanche.”

Dans l'état actuel des choses, le Belge pourrait rapporter six points à Hyundai au championnat des constructeurs, et sa seule chance d'en marquer lui-même serait de faire un bon chrono dans la Power Stage qui récompense désormais les cinq (et non plus les trois) équipages les plus rapides.

Plus à l'aise cet après-midi avec moins de glace et de neige, Dani Sordo est maintenant le mieux placé des pilotes Hyundai, en cinquième position. Il avait perdu cette place au profit de Craig Breen – sur lequel il compte 15”9 de retard – plus tôt dans la journée, mais l'a retrouvée suite à la mésaventure de son coéquipier.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WRC
Événement Rallye Monte-Carlo
Sous-évènement Troisième étape
Pilotes Thierry Neuville
Type d'article Actualités
Tags monte-carlo, sortie de route