Les températures en hausse inquiètent Ogier et Neuville

partages
commentaires
Les températures en hausse inquiètent Ogier et Neuville
Par :
14 févr. 2019 à 18:53

Leaders du championnat, les pilotes Citroën et Hyundai de pointe craignent que les températures en hausse pour la seconde manche de la saison ne réduisent leurs chances de signer une nouvelle victoire en Scandinavie.

Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, Citroën C3 WRC, Citroën World Rally Team
Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, Citroën C3 WRC, Citroën World Rally Team
Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, Citroën C3 WRC, Citroën World Rally Team
Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai Motorsport, Hyundai i20 Coupé WRC 2019
Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai Motorsport, Hyundai i20 Coupé WRC 2019
Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai Motorsport, Hyundai i20 Coupé WRC 2019

L'épreuve basée à Torsby débute ce jeudi soir à Karlstad sans aucun signe de températures en-dessous de zéro au cours des trois journées de course à venir.

"Les conditions lors des reconnaissances et du shakedown, ce matin, n'étaient pas si mauvaises", dit Neuville, vainqueur l'année dernière. "Nous élançant deuxièmes sur la route, ce que nous voulons c'est de la bonne glace et pas trop de neige – lors des recos, c'est ce qu'on avait mais maintenant, la neige fondant, on ne sait pas comment ce sera. Il devrait y en avoir assez pour les premiers passages [dans les spéciales], mais les seconds pourraient être difficiles avec les ornières."

"La priorité doit être d'occuper une bonne position vendredi soir pour samedi. Samedi pourrait être la journée clé."

Lire aussi :

Les spéciales de vendredi sont près de la frontière avec la Norvège, où il y a généralement plus de neige et de glace. La suite du week-sera sera plus proche de Torsby, et c'est là que se situent les principales inquiétudes des pilotes.

S'élançant devant Neuville après sa victoire au Monte-Carlo, Sébastien Ogier, trois fois vainqueur en Suède, admet que les conditions restent source d'inquiétude pour lui aussi.

"Si nous avions débuté le rallye mardi, premier jour des reconnaissances, alors il aurait été bon de partir devant", dit-il. "Mais maintenant, les températures en hausse rendent les choses plus difficiles. Comme on l'a vu au shakedown aujourd'hui, les temps seront de plus en plus rapides avec le passage de chaque voiture. J'espère que ce ne sera pas aussi mauvais que l'année dernière. Dans tous les cas, on devra se concentrer sur ce qu'on a devant nous et pas sur les chronos, sinon on sera vite déçus."

Lire aussi :

Pilote le plus victorieux en Suède avec cinq succès, Marcus Grönholm, présent pour la première fois depuis 2010, comprend les leaders du championnat.

"Ça semblait bien le premier jour des recos, mais ça a changé ensuite et il fait neuf degrés de plus, et encore plus aujourd'hui", dit Grönholm, qui pilote une Toyota Yaris WRC. "Je ne sais pas si c'est bon pour la première voiture. Peut-être que la meilleure place [sur la route] sera la quatrième ou la cinquième."

Grönholm s'est classé 11e seulement du shakedown chez les WRC, avec un retard surprenant de 11''9 sur Neuville auteur du meilleur temps devant Ott Tänak et Ogier sur les 6,86 kilomètres de la spéciale d'essais.

"Ça semble assez bien, mais je sens bien que je n'ai pas été dans une voiture de rallye ni pris de notes depuis neuf ans. Il y a eu beaucoup de freinages et d’accélération au mauvais endroit. Les notes n'étaient pas terribles, mais je vais essayer de progresser et d'apprécier demain. Pour l'instant, la vitesse n'est pas là. Je dois la trouver."

Article suivant
Les horaires de toutes les spéciales du Rallye de Suède

Article précédent

Les horaires de toutes les spéciales du Rallye de Suède

Article suivant

ES1 - Neuville premier leader devant Ogier

ES1 - Neuville premier leader devant Ogier
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Rallye de Suède
Pilotes Marcus Gronholm , Sébastien Ogier , Thierry Neuville
Équipes Citroën Total WRT , Hyundai Motorsport
Auteur David Evans
Soyez le premier à recevoir
toute l'actu