Pas de moteur évolué pour Ogier ce week-end

partages
commentaires
Pas de moteur évolué pour Ogier ce week-end
Par : David Evans
Co-auteur: Jean-Philippe Vennin
4 oct. 2018 à 09:22

Ford M-Sport a opté pour une approche conservatrice en termes de moteur, à l'occasion du Rallye de Grande-Bretagne qui se déroule ce week-end, plutôt que de parier sur sa dernière spécification.

Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, M-Sport Ford WRT Ford Fiesta WRC
Sébastien Ogier, M-Sport Ford WRT
Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, M-Sport Ford Fiesta WRC
Sébastien Ogier, Ford Fiesta WRC, M-Sport Ford
Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, Ford Fiesta WRC, M-Sport Ford
Sébastien Ogier, M-Sport Ford WRT
Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, Ford Fiesta WRC, M-Sport Ford

Sébastien Ogier a espéré dans un premier temps disposer de la nouvelle évolution, plus puissante, du moteur de sa Ford Fiesta WRC pour cet antépénultième rendez-vous de la saison. Mais une casse survenue durant les tests, samedi dernier, a limité les données dont pourraient disposer les ingénieurs.

La décision finale n'a été prise que lundi matin, quelques heures avant que la voiture ne soit transportée depuis le comté de Cumbria, où est situé le quartier général de M-Sport, vers Deeside au Pays de Galles pour cette manche ô combien importante de la saison.

Lire aussi :

"Nous devons être à l'aise avec [le moteur] et nous ne le sommes pas pour l'instant", a expliqué le directeur de l'ingénierie rallye chez M-Sport, Chris Williams. "Cela aurait été un risque de l'apporter au Pays de Galles."

Williams n'a pas donné de précision concernant la nature des changements sur cette nouvelle évolution, admettant seulement qu'ils incluaient le côté matériel du moteur.

"Ce que nous avons est bien un gain. Nous ne parlons pas de 10% – on n'arrive plus jamais à cela –, plutôt de quelques chevaux, mais nous sommes confiants dans le fait que ce soit durable."

"Nous travaillons avec nos amis [de Ford Performance] aux USA, les gars là-bas travaillent très dur là-dessus. La décision [d'utiliser le nouveau moteur] a été difficile, lundi matin il y avait deux moteurs à côté de la voiture : 'Prenons-nous celui-ci ou l'autre ?'"

"Nous partons donc avec [le moteur] le plus sûr. Si on casse, c'est fini, mais si on a quelques chevaux en moins, on peut toujours faire quelque chose."

Lire aussi :

Au sujet du problème qui a forcé l'équipe à effectuer un changement, samedi, Williams a déclaré que la nouvelle pièce n'était pas en faute.

"On ne peut pas dire que les nouvelles pièces ont contribué à la panne car on avait déjà connu celle-ci avant", a-t-il précisé. "Mais nous n'avons pas eu le roulage suffisant avant le rallye."

M-Sport a envisagé également de placer le moteur dans sa nouvelle spécification sur la voiture d'un des équipiers d'Ogier, Elfyn Evans ou Teemu Suninen. Mais une fois le joker d'homologation utilisé pour un concurrent, le moteur doit être conservé pour le reste de la saison.

"Nous voulons plus de temps, plus de tests", a conclu Williams.

L'équipe espère que la nouvelle spécification moteur, utilisée pour la première fois lors des tests précédant le Rallye de Turquie, sera finalisée à temps pour le Rallye d'Espagne, à la fin du mois.

Ogier aborde ce qui s'appela longtemps le "RAC" avec 23 points de retard sur Thierry Neuville et dix sur Ott Tänak. 

Prochain article WRC
Calendrier 2019 du WRC : "Ça devient un peu fou"

Article précédent

Calendrier 2019 du WRC : "Ça devient un peu fou"

Article suivant

Shakedown - Suninen meilleur temps, souci pour Tänak

Shakedown - Suninen meilleur temps, souci pour Tänak
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Rallye de Grande-Bretagne
Pilotes Sébastien Ogier
Équipes M-Sport
Auteur David Evans
Type d'article Actualités