Tänak : "La clé, c'était vendredi après-midi"

partages
commentaires
Tänak :
Par :
17 févr. 2019 à 17:11

Vainqueur pour la première fois en Suède, ce week-end, Ott Tänak a fait la différence le premier jour en minimisant le désavantage de s'élancer parmi les premiers, un exercice dans lequel il a déjà brillé dans le passé.

Ott Tänak, Martin Järveoja, Toyota Gazoo Racing WRT Toyota Yaris WRC
Ott Tänak, Martin Järveoja, Toyota Gazoo Racing WRT Toyota Yaris WRC
Les vainqueurs Ott Tänak, Martin Järveoja, Toyota Gazoo Racing WRT, les deuxièmes Esapekka Lappi, Janne Ferm, Citroën World Rally Team, et les troisièmes Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai Motorsport
Ott Tänak, Martin Järveoja, Toyota Gazoo Racing WRT Toyota Yaris WRC
Ott Tänak, Martin Järveoja, Toyota Gazoo Racing WRT Toyota Yaris WRC
Ott Tänak, Toyota Gazoo Racing
Ott Tänak, Martin järveoja, Toyota Gazoo Racing, Toyota Yaris WRC 2019
Ott Tänak, Martin Järveoja, Toyota Gazoo Racing WRT Toyota Yaris WRC
Les vainqueurs Ott Tänak, Martin Järveoja, Toyota Gazoo Racing WRT

Le pilote Toyota a attendu sa septième participation à la première des deux manches scandinaves de la saison (avant la Finlande au cœur de l'été) pour s'y imposer enfin, signant du même coup la... septième victoire de sa carrière en WRC.

"Gagner sur la neige après avoir gagné sur la terre et sur l'asphalte, c'est super !",  s'est réjoui l'Estonien au micro de la RTBF. "J'ai le kit complet, maintenant. Je sais que ce n'est pas facile de gagner ici. Mon mentor, Markko Märtin [lui-même cinq fois vainqueur en WRC, ndlr], a essayé de le faire plusieurs fois et est passé tout près, mais il n'y est jamais arrivé."

Lire aussi :

Tänak a réitéré son analyse plusieurs fois exposée au fil du week-end, selon laquelle c'est au cours de la première étape qu'il a bâti sa victoire en se classant aux premières loges alors qu'il s'élançait le troisième dans les spéciales sur un terrain où cela était loin d'être un avantage.

"Pour moi, la clé, c'était vendredi après-midi", a-t-il précisé. "C'était le moment le plus compliqué pour nous, quand nous étions en troisième, puis en deuxième position sur la route. C'était compliqué de 'survivre', mais on a réussi à le faire sans commettre d'erreurs."

"Depuis samedi, avec une bonne position dans l'ordre de départ, on a pu contrôler la course en prenant un minimum de risques."

Lire aussi :

Et l'on en arrive à un nouveau défi que Tänak devra relever au Mexique : celui d'ouvrir la route le premier jour, une situation que Sébastien Ogier a connue durant quasiment toutes ses années Volkswagen et que Thierry Neuville a lui-même découvert l'année dernière.

"C'est bien d'être en tête du Championnat du monde, même si cela veut dire qu'au Mexique, on a un nouveau boulot qui nous attend !", a confirmé l'ancien équipier d'Ogier chez M-Sport, qui s'en est souvent très bien sorti en étant troisième sur la route derrières ses deux adversaires susnommés – notamment l'année dernière en Turquie. "Je n'ai jamais été dans ce cas de figure, on verra comment on s'en sort, mais chaque point est bon à prendre."

"La saison est encore longue, mais pour l'instant, on a bien commencé l'année."

Article suivant
Championnat - Tänak et Toyota prennent la tête

Article précédent

Championnat - Tänak et Toyota prennent la tête

Article suivant

Neuville : "Seuls Tänak et Loeb n'ont pas commis d'erreurs"

Neuville : "Seuls Tänak et Loeb n'ont pas commis d'erreurs"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Rallye de Suède
Pilotes Ott Tänak
Équipes Toyota Racing
Auteur Jean-Philippe Vennin
Be first to get
breaking news