Formule 1
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé
Formule E
23 nov.
-
23 nov.
Événement terminé
17 janv.
-
18 janv.
Prochain événement dans
33 jours
WEC
08 nov.
-
10 nov.
Événement terminé
12 déc.
-
14 déc.
Course dans
10 Heures
:
38 Minutes
:
44 Secondes
MotoGP
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Davies : Rester chez Ducati en 2019 ? "Il faut évaluer le risque"

partages
commentaires
Davies : Rester chez Ducati en 2019 ? "Il faut évaluer le risque"
Par :
12 juin 2018 à 11:35

Alors que la possibilité d'un sacre en 2018 s'éloigne pour le Gallois, celui-ci évalue l'opportunité de rester chez Ducati lors des prochaines saisons, alors que l'arrivée d'un nouveau moteur pourrait bien faire repartir l'équipe de zéro.

Chaz Davies, Aruba.it Racing-Ducati SBK Team
Chaz Davies, Aruba.it Racing-Ducati SBK Team
Alex Lowes, Pata Yamaha Michael van der Mark, Pata Yamaha, Chaz Davies, Aruba.it Racing-Ducati SBK Team
Chaz Davies, Aruba.it Racing-Ducati SBK Team au Parc Fermé
Chaz Davies, Aruba.it Racing-Ducati SBK Team
Podium : Chaz Davies, Aruba.it Racing-Ducati SBK Team
Chaz Davies, Aruba.it Racing-Ducati SBK Team
Chaz Davies, Aruba.it Racing-Ducati SBK Team
Chaz Davies, Aruba.it Racing-Ducati SBK Team
Chaz Davies, Aruba.it Racing-Ducati SBK Team
Chaz Davies, Aruba.it Racing-Ducati SBK Team
Chaz Davies, Aruba.it Racing-Ducati SBK Team
Chaz Davies, Aruba.it Racing-Ducati SBK Team

Peu importe si les relations entre un pilote et une équipe sont au beau fixe, seules les victoires ou tout du moins les courbes de progression ascendantes permettent de cimenter une collaboration sur le long terme dans le domaine sportif – le départ de Zinédine Zidane du Real Madrid faisant exception à la règle en la matière.

C'est probablement ce qui différencie la situation actuelle de Jonathan Rea et celle de Chaz Davies. Le premier cité, nouveau détenteur du record de succès dans la discipline depuis la Course 1 à Brno, a prolongé avec Kawasaki dans la foulée.

Mais pour son homologue de chez Ducati, il faudra encore patienter, alors qu'il a enfin renoué avec le podium lors de la Course 2 en Moravie, pour la première depuis Imola. Un résultat qui lui permet de se maintenir en deuxième position au championnat, cependant talonné par Michael van der Mark, et à 65 unités de Rea.

Alors que le championnat vient d'entrer dans sa seconde partie en République Tchèque, les espoirs d'un titre avec la marque de Borgo Panigale sont donc bien minces pour le Gallois, qui en avait pourtant fait son objectif pour cette saison.

Une bonne entente dans l'équipe

Une situation qui ne remet néanmoins pas en cause la bonne entente qui règne au sein de l'équipe. "Être un pilote Ducati, être un pilote qui gagne avec Ducati, c'est quelque chose de spécial, et il n'y a rien dont je sois mécontent avec Ducati et dans le partenariat avec Aruba", explique le numéro 7. "De ce point de vue, je suis dans un environnement fantastique et avec des personnes fantastiques."

À plusieurs reprises, Davies a eu l'illusion de pouvoir se battre pour le titre depuis son arrivée chez Ducati en 2014. Ses six victoires consécutives en clôture de la saison 2016, ou bien encore le nouveau règlement technique qui était censé mettre à mal la domination des Kawasaki cette année : autant d'espoirs déçus pour celui qui aspire encore à son premier sacre.

L'arrivée du moteur V4 en 2019 pourrait aussi constituer une raison d'y croire pour le Britannique, échaudé par les récentes frustrations. Davies entend peser le pour et le contre concernant son avenir. "Le fait est qu'il y a une nouvelle moto qui arrive, et cela prend généralement du temps pour qu'elle soit développée", avance-t-il. "Donc c'est ce sur quoi je dois décider, si je suis disposé à accepter ce risque, qui pourrait amener à une longue période développement de la moto."

Arrivée d'un nouveau moteur

Le temps presse en effet pour celui qui fêtera ses 32 ans l'an prochain. "Cela va peut-être prendre deux mois, peut-être six, peut-être un an. Cela a pris beaucoup de temps de mettre le moteur en V  dans une position de gagner, et il faut s'attendre à ce que ce soit la même chose avec le V4", reprend-il. "Je suis donc content au niveau de [ma relation avec] Ducati et Aruba, tout va bien. Mais concernant la possibilité de devenir Champion du monde en 2019, c'est quelque chose qui doit être considéré, et il faut évaluer le facteur de risque, car celui-ci est important."

En attendant, le Gallois doit trouver des motifs de satisfaction et des raisons d'être optimiste. Le podium à Brno lui aura au moins permis en ce sens de retrouver des sensations au guidon de sa Panigale. "Si je tire 100% de la moto et de moi, je suis content. Tout de suite, extraire tout ce qu'on peut du package, c'est ma priorité avant de regarder les points au championnat."

Article suivant
Brno : Le record de Rea et la première de Lowes en photos

Article précédent

Brno : Le record de Rea et la première de Lowes en photos

Article suivant

Baz : "C'est frustrant, mais nous devons faire avec"

Baz : "C'est frustrant, mais nous devons faire avec"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WSBK
Pilotes Chaz Davies
Équipes Ducati Team Boutique
Auteur Willy Zinck