Jonathan Rea gère quand il ne gagne pas

partages
Jonathan Rea gère quand il ne gagne pas
Par : André Christian Cahuzac
24 mai 2015 à 17:01

Course 1 - Podium : le deuxième, Jonathan Rea, Kawasaki, le vainqueur, Tom Sykes, Kawasaki, et le troisième, Chaz Davies, Ducati Team
Jonathan Rea, Kawasaki
Tom Sykes, Kawasaki et Jonathan Rea, Kawasaki
Jonathan Rea, Kawasaki
Jonathan Rea, Kawasaki
Course 2 - Podium : le deuxième, Jonathan Rea, Kawasaki, le vainqueur, Tom Sykes, Kawasaki, et le troisième, Chaz Davies, Ducati Team
Jonathan Rea, Kawasaki et Tom Sykes, Kawasaki

Bien que vaincu par deux fois en deux manches par son équipier Tom Sykes, Jonathan Rea peut quitter le tracé de Donington avec le sentiment du devoir accompli. Second au terme de la course du début d'après-midi, après un duel au corps à corps avec son binôme qu'il a refusé de poursuivre plus avant, il a pris la même position sous le drapeau à damiers de la dernière joute, non sans s'être fait une frayeur qui aurait pu lui coûter cher. Mais lorsque l'Irlandais du Nord ne gagne pas, il gère.

Ce qui en fait un adversaire d'autant plus redoutable pour le gain du titre mondial. C'est avec peut-être deux défaites qu'il quitte ce sixième meeting du calendrier, mais c'est maintenant plus de cent points d'avance qu'il compte au classement général sur son plus proche poursuivant. Et ce alors que nous en sommes déjà la mi-saison de la spécialité.

Du coup, on peut se montrer serein, même face à une adversité qui s'est affûtée : "Lors de la première course, le rythme de Tom était incroyable" analyse Rea. "Je voulais rester au contact mais j'ai fait quelques erreurs qui m'ont coûté du temps. Quant à notre duel et les contacts qui s'en sont suivis, ce sont les courses. J'aime bien combattre de près mon adversaire. C'est ça la compétition et c'est très bien!"

J'ai failli tomber et je ne sais pas comment j'ai pu rester sur la moto!

Jonathan Rea

Un avis pas forcément partagé par son stand qui a regardé tendu les débats que Rea a sagement éteint. La seconde course a aussi été une lutte, mais contre le pneu arrière, pourtant de même type que celui de la première course : "Son comportement était anormal, très différent de celui de la première manche. Je ne le sentais pas, c'était comme si j'étais sur de la glace. J'ai failli tomber et je ne sais pas comment j'ai pu rester sur la moto! Puis j'ai fait prudemment quelques tours. C'est redevenu normal et j'ai pu attaquer de nouveau pour prendre la deuxième position. C'est un bon résultat pour nous." Prochain rendez-vous au Portugal sur le tracé de Portimao, le 7 juin prochain.

Prochain article WSBK
Chaz Davies - "Nous n'étions tout simplement pas au niveau des Kawasaki"

Article précédent

Chaz Davies - "Nous n'étions tout simplement pas au niveau des Kawasaki"

Article suivant

Tom Sykes - "Confirmer à Portimao"

Tom Sykes - "Confirmer à Portimao"

À propos de cet article

Séries WSBK
Événement Donington Park
Catégorie Dimanche
Lieu Donington Park
Pilotes Jonathan Rea
Équipes Kawasaki
Auteur André Christian Cahuzac
Type d'article Résumé de course