Jonathan Rea veut une nouvelle Kawasaki en 2021

Jonathan Rea pointe certaines limites sur sa Kawasaki, notamment dans les virages rapides. Le quintuple champion du Superbike espère avoir un nouveau modèle en 2021.

Jonathan Rea veut une nouvelle Kawasaki en 2021

Jonathan Rea peut décrocher son sixième titre consécutif en Superbike dès ce week-end, à Magny-Cours, l'avant-dernier meeting de la saison. Le Britannique a 51 points d’avance sur Scott Redding et avec neuf succès, il a remporté la moitié des courses disputées cette année. Rea estime cependant que sa Kawasaki commence à montrer ses limites.

La ZX-10RR a peu évolué ces dernières années. Le modèle actuel a été introduit en 2017 et peu de nouveautés ont été lancées depuis, même si une nouvelle homologation a été faite en 2019. "Il y a toujours une marge de progression, mais j’ai l'impression qu’actuellement, nous exploitons le package aussi bien que possible", explique Rea.

Les autres constructeurs ont apporté de plus grosses évolutions ces dernières années. De nouvelles Ducati et BMW sont apparues en 2019, puis une nouvelle Honda cette année. La Yamaha a aussi drastiquement évolué. BMW a déjà annoncé un nouveau modèle pour 2021, avec un moteur plus puissant. Interrogé par Motorsport.com, Jonathan Rea a affiché son souhait d'avoir lui aussi une nouvelle machine en 2021, même si la pandémie de coronavirus pourrait compliquer la situation chez Kawasaki.

"Je prie pour ça chaque soir ! Ce serait le meilleur cadeau de Noël possible. Dans la situation actuelle, avec ce qu’il se passe dans le monde en ce moment, je ne sais pas ce qu’il va se passer, donc… Je croise les doigts, mais la décision ne me revient pas. Elle viendra du Japon. Nous verrons."

Jonathan Rea, Kawasaki Racing Team

Jonathan Rea pointe certaines faiblesses sur la Kawasaki, notamment dans les virages rapides : "Il faut un peu améliorer le châssis, surtout à l’arrière de la moto et dans le transfert [de poids] vers l’arrière. Sur des circuits accélération-freinage comme Magny-Cours et la Thaïlande, avec des virages où tu es à zéro avant d’accélérer, la Kawasaki est très bonne. Mais dans les virages longs, dans lesquels il faut que le transfert vers l’arrière soit doux, nous sommes un peu en difficulté. Nous allons vraiment travailler sur ça l’hiver prochain. J'ai du mal à trouver les sensations pendant les week-ends de course. Ce sera l’objectif pour l’intersaison."

Lire aussi :

Rea a gagné la première course de Barcelone mais il n'a pris que la quatrième place lors de la deuxième manche. Il a remarqué que la Kawasaki pardonnait moins les erreurs de pilotage. "Quand les étoiles s'alignent, je suis en mesure de gagner", souligne Rea. "Mais on peut voir que quand les autres font une erreur, ils peuvent continuer à faire de bons temps, [alors que] si je sors large, je suis lourdement pénalisé. Les conséquences sur l'ensemble du tour sont importantes."

Propos recueillis par Sebastian Fränzschky

partages
commentaires

Voir aussi :

Davies estime qu'il "mérite mieux" qu'une Ducati satellite pour 2021
Article précédent

Davies estime qu'il "mérite mieux" qu'une Ducati satellite pour 2021

Article suivant

Jules Cluzel renonce à faire son retour à Magny-Cours

Jules Cluzel renonce à faire son retour à Magny-Cours
Charger les commentaires