Actualités

Razgatlioglu touché par une crevaison en pleine course

Les espoirs de Toprak Razgatlioglu de rivaliser avec Álvaro Bautista dans la course au titre, en WorldSBK, ont pris un sérieux revers à Most, après un problème de pneu surprenant.

Toprack Razgatlioglu, Alvaro Bautista, Aruba.it Racing Ducati, Jonathan Rea, Kawasaki Racing Team WSBK

Victorieux à Imola, Toprak Razgatlioglu arrivait sur le circuit tchèque de Most avec la volonté ferme de continuer à se rapprocher du champion en titre Álvaro Bautista au classement général.

La première course, samedi, a répondu à ses attentes puisque sur le mouillé, il a décroché la deuxième place derrière Jonathan Rea (dont c’était la première victoire de la saison) tandis que le pilote Ducati devait se contenter de la 12e place. Le Turc a ensuite remporté la Course Superpole, devant Rea et Bautista, réduisant encore un peu plus son retard au championnat.

Il semblait bien parti pour enfoncer le clou en remportant la course finale, quand il a soudain chuté à six tours de l'arrivée. L'analyse du pneu arrière de sa Yamaha a ensuite montré que Razgatlioglu avait été victime d'un fait rarissime en course, une crevaison face à laquelle il n'a rien pu faire pour éviter de tomber.

"Nous avons examiné le pneu et nous avons vu deux zones dans lesquelles il était endommagé", a expliqué le pilote turc, tombé dans le virage 2 de la piste de Most alors qu'il était en tête. "J'ai ressenti quelques vibrations dans les virages 18 et 19, mais je me suis dit que c'était normal. Je n'ai jamais connu un accident de la sorte."

"L'année dernière, j'ai couru avec le pneu SC0, la distance de course était la même et il n'y avait pas eu de problème. Cette fois, nous avons utilisé le pneu SC1, qui est plus dur, parce que Pirelli était inquiet."

 

Giorgio Barbier, responsable des courses moto pour Pirelli, a fait savoir que Jonathan Rea (Kawasaki) et Remy Gardner (Yamaha) avaient eux aussi rencontré des problèmes avec leur pneu arrière, et il s'est engagé à faire la lumière sur les événements.

"Lors de la Course 2 du WorldSBK, avec la nouvelle spécification de pneu arrière C0567, nous avons enregistré trois cas de cloques : Rea, Gardner et Razgatlioglu", a indiqué Giorgio Barbier. "Pour les deux premiers, les cloques étaient extrêmement petites et n'ont eu aucun effet sur la performance et sur le résultat de la course, alors que dans le cas de Razgatlioglu, le pneu présentait deux cloques plus évidentes et les données de la télémétrie montrent que le pneu s'est soudain dégonflé."

"Bien que le rythme de course du pilote Yamaha ait été extrêmement élevé et que les pneus d'aucun autre pilote ne montrent de signes de stress ou d'usure, ce type d'épisodes ne doit clairement pas se produire, et nous allons donc procéder, en laboratoire, à une analyse approfondie des trois pneus présentant des cloques afin de déterminer ce qui les a causées."

Remy Gardner, qui a fini sixième de cette course, a expliqué : "J'ai eu un problème similaire à celui de Toprak, mais j'ai pu terminer. Il y avait de gros trous dans le pneu arrière. Nous avons eu de la chance que le pneu arrière n'ait pas explosé. Un tour de plus et le pneu aurait probablement explosé."

Toprak Razgatlioglu a reculé à 74 points d'Álvaro Bautista au championnat.

Toprak Razgatlioglu se félicitait de la stratégie mise en place pendant cette course, pour faire face à l'avantage de vitesse de pointe de la Ducati de son rival, mais il assure ne pas en vouloir au manufacturier de pneus pour l'incident qui l'a stoppé dans son élan.

"Je pense que j'ai vraiment bien roulé, mais malheureusement la course s'est arrêtée prématurément", a-t-il regretté, désormais à 74 points de Bautista alors qu'il reste quatre manches à disputer.

"Je suis en colère, mais pas contre mon équipe ou contre moi-même, seulement contre le pneu qui a posé problème. Mais je n'en veux pas à Pirelli car ils ont déjà fourni des pneus plus durs pour faire face au problème. Je ne veux pas dire du mal de Pirelli, j'ai juste joué de malchance. Je ne pense pas au championnat, je veux juste gagner des courses. Le championnat ne s'annonce pas facile, mais je vais faire de mon mieux chaque week-end."

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Remy Gardner écarté au bout d'un an, "un choc" pour son père Wayne
Article suivant Jonathan Rea prêt à quitter Kawasaki ? "Je réfléchis beaucoup"

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France