Loeb privé d'Elena : Prodrive assume et répond aux critiques

Au lendemain de l'annonce choc de l'éviction de Daniel Elena, Prodrive justifie aussi bien le fond que la forme et assume les changements décidés dans l'espoir de remporter le Dakar avec Sébastien Loeb.

Loeb privé d'Elena : Prodrive assume et répond aux critiques

La nouvelle a fait l'effet d'une bombe, mardi en fin de journée, lorsque l'on a appris la séparation entre Sébastien Loeb et Daniel Elena. Après 23 ans passés ensemble, les deux hommes qui ont connu tant de succès ne partageront plus la même auto. C'est sans son complice de toujours que Loeb poursuivra sa quête de victoire sur le Dakar avec l'équipe BRX. Gérée par Prodrive, la structure qui a fait cette année ses grands débuts en rallye-raid a donc pris une décision radicale, et forcément aussi impopulaire. Le fait est que David Richards, son patron historique, a su imposer sa vision des choses à Sébastien Loeb, qui l'a acceptée et poursuivra l'aventure avec un autre copilote.

Lire aussi :

"Nous avons consulté Sébastien sur toute la question", assure David Richards auprès de DirtFish. "Bien sûr, une décision de cette nature ne se prend pas à la légère, mais il faut regarder les choses objectivement et parfois prendre des décisions difficiles. Si l'on regarde les résultats et ce qui s'est passé, le Dakar est unique, tout a changé ces dernières années. Ce n'est plus l'épreuve que c'était en Afrique ou en Amérique du Sud, c'est unique en matière de navigation. Il faut énormément d'expérience et d'entraînement."

Une fois la nouvelle rendue publique, Daniel Elena a aussitôt brisé le silence, publiant sur les réseaux sociaux une vidéo dans laquelle il réagissait avec des propos au vitriol. Tout en épargnant son compère de toujours, le Monégasque a sévèrement égratigné l'attitude et le travail de Prodrive, critiquant à la fois la gestion du projet et les performances du BRX Hunter sur le Dakar.

"Nous avons décroché le meilleur résultat d'un nouvel arrivant sur le Dakar", lui rétorque David Richards en citant la cinquième place au général de Nani Roma. "Nani n'a pas souffert de plus de deux heures et demi de problèmes mécaniques sur l'ensemble de l'épreuve. Je vous suggère de demander à Nani et Sébastien ce qu'ils pensent de la voiture, plutôt qu'à Daniel."

Ce n'est pas quelque chose que nous aurions suggéré si nous n'avions pas pensé que Sébastien accepterait les conclusions auxquelles nous étions tous arrivés.

David Richards, patron de Prodrive

Provoquer le divorce entre Sébastien Loeb et Daniel Elena est un véritable séisme, David Richards le sait. Mais le Britannique se dit droit dans ses bottes, et il assume un choix qui n'est pas le seul puisqu'il s'intègre visiblement dans une stratégie entière de réorganisation qui n'a donc épargné personne.

"Nous avons fait une évaluation complète de nos performances sur le Dakar", détaille-t-il. "C'était il y a deux mois, et nous avons eu beaucoup de réunions, de débriefings, de débats. Nous avons analysé chaque détail sur nos performances et étudié comment nous pouvions progresser. Rien n'a été écarté, tout a été passé au microscope dans notre approche. Ça veut dire chaque détail de la voiture, des performances du pilote et du copilote, des performances de chaque membre de l'équipe, que nous allons modifier aussi."

#305 Bahrain Raid Xtreme Hunter: Sebastien Loeb, Daniel Elena

"Tout changement au sein d'une entreprise est difficile et n'est pas à prendre à la légère, et ça s'est fait en pleine concertation avec tout le monde. Nous étions parfaitement conscients de la relation de longue date entre Sébastien et Daniel, et ce n'est pas quelque chose que nous aurions suggéré si nous n'avions pas pensé que Sébastien accepterait les conclusions auxquelles nous étions tous arrivés."

Daniel Elena évincé, Prodrive doit désormais trouver la perle rare pour venir épauler Sébastien Loeb dans le désert, sans quoi cette décision tranchante restera difficile à faire passer. "Nous faisons des recherches actuellement", promet David Richards. "Ce n'est pas facile de trouver quelqu'un qui a le niveau d'expérience requis pour ce type d'épreuve, je tiens à le souligner. Les exigences de navigation ont drastiquement changé, et c'est la clé de toute cette situation, il est temps de faire venir quelqu'un d'autre. Sébastien est déterminé à gagner le Dakar, et nous voudrions remporter la Coupe du monde de Rallye-Raid l'année prochaine, donc c'est le moment, nous avons le temps de résoudre tout ça."

partages
commentaires
Sébastien Loeb et Daniel Elena se séparent

Article précédent

Sébastien Loeb et Daniel Elena se séparent

Article suivant

Elena a été mis de côté "comme une vulgaire pièce mécanique"

Elena a été mis de côté "comme une vulgaire pièce mécanique"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Rallye-Raid , Dakar
Pilotes Sébastien Loeb , Daniel Elena
Tags david richards
Auteur Basile Davoine