Berger "surpris" par l'arrivée de Loeb en DTM

Le patron du DTM, Gerhard Berger, admet avoir été surpris d'apprendre que Sébastien Loeb, légende du WRC, allait faire ses débuts dans la discipline avec Red Bull ce mois-ci.

Sébastien Loeb, AF Corse

C'est un nouveau challenge qui attend désormais Sébastien Loeb. Légende vivante du rallye, le Français sera sur la grille de départ à Portimão le 30 avril, date de la première manche du DTM. Il remplacera Nick Cassidy dans la Ferrari 488 GT3, au sein de l'équipe Red Bull. Âgé de 48 ans, il est le premier pilote de rallye à prendre un départ en DTM depuis la pige de son compatriote Sébastien Ogier, qui s'était présenté au Red Bull Ring en 2018 avec de Mercedes.

L'arrivée de Loeb est également une réponse aux départs survenus dans les rangs de Red Bull cet hiver. Alex Albon a été appelé par Williams et est de retour en Formule 1, tandis que Liam Lawson se concentre désormais uniquement sur la Formule 2, lui qui a échoué de peu dans la course au titre face à Maximilian Götz en 2021. L'Alsacien débarque en DTM alors que ses dirigeants tentent de placer la discipline sur la carte du GT3, actuellement bondée. L'an dernier, la suppression des voitures répondant au règlement Class One et la mise en avant d'écuries clientes constituaient une première grande étape. Dans le cas de Red Bull, c'est d'ailleurs la célèbre équipe AF Corse qui fait rouler les Ferrari en DTM.

Interrogé sur une éventuelle implication dans la venue de Loeb en DTM, le patron du championnat, l'ancien pilote de F1 Gerhard Berger, ne cache pas son étonnement : "Loeb était une idée de Red Bull, à ma grande surprise. Thomas [Uberall, manager marketing] de chez Red Bull m'a dit que c'était notre idée, puis ça m'a fait tilter."

Un pilote ultra-polyvalent

Bien que Loeb ait bâti sa légende en WRC, le nonuple Champion du monde n'en sera pas à son coup d'essai sur circuit. Son fait d'arme le plus marquant est sans doute sa deuxième place aux 24 Heures du Mans 2006, avec Pescarolo. Le Français a également remporté plusieurs courses en FIA GT et en WTCC. Cette année, Loeb possède déjà un joli palmarès : deuxième du Dakar avec l'équipe Prodrive / Bahrain Raid Xtreme, il grimpait dans la Ford Puma du team M-Sport au Rallye Monte Carlo, une semaine plus tard, pour offrir une lutte au sommet face à son rival Ogier. L'Alsacien s'est finalement imposé dans cette toute première manche de l'ère hybride du WRC.

Cette année, Loeb sera encore engagé en Championnat du monde des Rallyes, où il disputera sa deuxième manche de la saison au Portugal. Il sera également présent en Extreme E en tant que pilote titulaire, de même qu'en Championnat du monde de Rallye-raid, et remplira le rôle de remplaçant en DTM lorsque Nick Cassidy participera à la Formule E et au WEC.

Cette longévité et cette polyvalence sont un véritable exemple selon Berger. "Neuf fois Champion du monde, je crois que c'est autant que [Valentino] Rossi. Peu importe où il a couru, il a toujours poursuivi ses objectifs jusqu'à ce qu'il atteigne le sommet. Il a même remporté la Race of Champions contre Sebastian Vettel, il est d'un certain calibre. Il produit toujours des performances exceptionnelles. Quand j'entends des pilotes dire 'Je suis un spécialiste de la monoplace, je ne peux rien faire d'autre', je leur dis 'Quel non-sens !' On peut piloter tout et n'importe quoi."

"Loeb est un tel exemple", poursuit Berger. "Il a remporté le Championnat du monde des Rallyes neuf fois, puis a rapidement remporté la Race of Champions contre Vettel, puis il a terminé deuxième du Dakar. Walter Röhrl [double Champion du monde de WRC et vainqueur au Mans en 1981, ndlr] était comme ça, lui aussi. Il prenait le volant et il s'imposait rapidement. Ou Sebastian Vettel, qui a toujours tout piloté et qui s'amuse avec n'importe quoi. C'est toujours un plaisir et une bénédiction, pour moi, de rencontrer de tels pilotes."

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent Loeb revient sur circuit : ce sera en DTM !
Article suivant Les débuts de Loeb en DTM jugés "impressionnants" par son équipier

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France