Abandon de Räikkönen : "Mon travail est de partir au feu vert"

partages
commentaires
Abandon de Räikkönen :
Guillaume Navarro
Par : Guillaume Navarro
8 avr. 2018 à 17:34

Le Finlandais a vu sa course tourner au vinaigre lors de son second arrêt aux stands, sur un cafouillage à l'exécution des changements de pneus.

Kimi Raikkonen, Ferrari, deuxième des qualifications
Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H
Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H
Kimi Raikkonen, Ferrari SF-71H
Kimi Raikkonen, Ferrari SF-71H
Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H
Kimi Raikkonen, Ferrari revient au stand à pied

Pour la troisième fois cette saison, et la seconde du week-end (après les Essais Libres 2), Kimi Räikkönen est ressorti des stands dans une situation d’unsafe release, c’est-à-dire au terme d’un arrêt mal exécuté et ne permettant pas au pilote de reprendre la piste dans des conditions sûres.

Cette fois, c’est non seulement le résultat de la course du Finlandais qui s’est retrouvé anéanti, mais aussi l’intégrité physique de l’un de ses mécaniciens, qui est resté au sol et a été emmené au centre médical.

Jusqu’alors positionné en rempart éventuel pour éviter à Vettel de trop se préoccuper de la stratégie différente adoptée par les deux pilotes Mercedes, Räikkönen aurait cependant peut-être pu, comme Bottas et Hamilton, se trouver en position de revenir pour une lutte pour la gagne en dénouement de Grand Prix. Au départ, le Finlandais avait cédé une position au profit de Bottas, mais l’arrêt manqué, qui le vit même repartir sans que son pneu tendre arrière gauche n’ait été changé du tout, a mis un terme à sa course.

Jetant son volant dans son baquet au sortir de l’auto et peu concerné sur le moment par l’état de son mécanicien encore à terre, Räikkönen n’était pas plus en mesure de donner des nouvelles de son état de santé une fois arrivé, plus d’une demi-heure plus tard, dans le carré presse.

"Je ne sais pas. Je ne sais pas comment il se porte. C'est sûr que ce n'est pas génial pour lui. Je suis parti quand le feu est passé au vert. Je ne vois pas ce qui se passe derrière. Malheureusement, il est blessé, mais mon travail est de partir quand le feu passe au vert."

Interrogé sur ce qui restera à retenir de ce week-end, celui qui reste bloqué à 15 points au championnat du monde et se trouve distancé à 35 unités de son équipier et leader du championnat Sebastian Vettel tranche de manière synthétique.

"Pas grand-chose. Nous n'avons pas fini la course. Ce n'est pas génial, mais ça arrive."

Prochain article Formule 1
Wolff déplore un résultat "pas génial" pour Mercedes

Article précédent

Wolff déplore un résultat "pas génial" pour Mercedes

Article suivant

Vettel : "J'ai dit que j'avais tout sous contrôle... je mentais !"

Vettel : "J'ai dit que j'avais tout sous contrôle... je mentais !"

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Bahreïn
Catégorie Course
Lieu Bahrain International Circuit
Pilotes Kimi Räikkönen Boutique
Équipes Ferrari Boutique
Auteur Guillaume Navarro
Type d'article Réactions