Affaire Racing Point : Renault envisage de faire appel

N'étant pas complètement satisfaite de la sanction infligée à Racing Point, l'écurie Renault pourrait faire appel de la décision des commissaires.

Affaire Racing Point : Renault envisage de faire appel

Racing Point a écopé d'un retrait de 15 points au championnat des constructeurs et d'une amende de 400'000 € pour l'utilisation sur sa RP20 d'écopes de frein dont il a été établi par les commissaires qu'elles sont une copie de celles de la Mercedes W10. Que la structure de Silverstone se soit inspirée si ouvertement de la monoplace Championne du monde en titre fait débat dans le paddock depuis le début de l'année, débat dont Renault est l'un des principaux protagonistes, ayant porté réclamation contre Racing Point lors des trois derniers Grands Prix en date.

Lire aussi :

Or, le Losange n'est pas convaincu par une sanction qu'il juge relativement légère, d'autant que Racing Point va pouvoir continuer d'utiliser son design en Grand Prix sans risquer d'autre sanction qu'une simple réprimande.  

"Je suis en mesure de confirmer que nous réfléchissons à faire appel", déclare Cyril Abiteboul, directeur de Renault F1 Team. "D'habitude, nous n'avons qu'une heure pour ce faire, mais en l'occurrence, compte tenu de la complexité [de l'affaire], nous avons 24 heures, puis 96 heures [4 jours, ndlr] pour confirmer l'appel ou non. Encore une fois, parce que c'est complexe, il nous faut équilibrer avec soin l'intérêt du sport et la cohérence de la sanction."

Daniel Ricciardo, Renault F1 Team R.S.20, devant Lance Stroll, Racing Point RP20

Renault est ainsi "satisfait" des conclusions des commissaires mais pas forcément des pénalités qui en ont découlé. "Je pense que la question de la sanction est ouverte au débat et pourrait probablement être discutée indéfiniment. Nous allons évaluer ce sujet en gardant à l'esprit que l'avantage manifestement obtenu sera conservé toute la saison. Et c'est un avantage très concret."

"Juste pour mettre les choses en perspective : n'importe quelle équipe utilise 20% de son temps de développement aéro pour ces pièces-là. Ce ne sont pas des pièces négligeables." Rappelons que les commissaires n'ont pas manqué de prendre en compte cet aspect de la situation, indiquant dans le communiqué de leur décision : "La méthode de création des [écopes de freins arrière] de la RP20 a apporté un avantage sportif potentiel à Racing Point en lui permettant d'allouer un large éventail de ressources de conception à d'autres efforts de conception, par opposition à l'exécution de l'effort de conception détaillée sur les [écopes de freins arrière] qui aurait été nécessaire pour reproduire l'effort équivalent de Mercedes dans la conception originale de la W10."

Lire aussi :

Dans la foulée de cette décision des commissaires, le responsable monoplace de la FIA, Nikolas Tombazis, a annoncé son intention d'interdire très rapidement aux écuries de copier leurs rivales à ce point (voir ci-dessus). Abiteboul accueille cette nouvelle de manière positive, mais refuse de crier victoire trop tôt.

"Je pense qu'il faut reconnaître que ce qu'a fait Racing Point, basé sur une voiture qui a un tel avantage sur tout le monde sur la grille, a tout chamboulé", insiste le Français. "Il nous faut voir comment gérer cela. Certes, la copie fait partie de l'histoire de la F1. Mais la technologie a tellement évolué qu'il est désormais possible de faire des choses qu'il n'était pas possible de faire auparavant. La réglementation doit évoluer avec les technologies qui permettent de faire des choses qui n'étaient pas possibles auparavant à un niveau de précision qui n'était pas possible auparavant."

"Nous sommes satisfaits de la déclaration de Nikolas Tombazis ce matin, en parallèle avec les commissaires, sur sa volonté d'aborder ce problème avec force. Mais il nous faut comprendre précisément ce qui se cachait derrière cette déclaration. C'est pourquoi, encore une fois, nous allons prendre un peu de temps pour décider de notre plan d'action."

partages
commentaires

Voir aussi :

De nouveaux moteurs Honda pour les pilotes Red Bull à Silverstone

Article précédent

De nouveaux moteurs Honda pour les pilotes Red Bull à Silverstone

Article suivant

Mercedes et la F1 s'écharpent sur les Accords Concorde

Mercedes et la F1 s'écharpent sur les Accords Concorde
Charger les commentaires
Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1 Prime

Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1

Ses jours étant apparemment comptés, le MGU-H semble devoir être supprimé des futures règles moteur de la Formule 1, afin d'attirer de nouveaux constructeurs. Bien que cela puisse apparaître comme un changement de direction, les avantages pour les équipes et les fans pourraient faire de cette décision un choix judicieux.

Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire Prime

Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire

La Formule 1 reprend ses droits pour le Grand Prix de Russie, deux semaines après le dernier épisode du combat entre Max Verstappen et Lewis Hamilton. Alors que les incidents de Silverstone et de Monza ont suscité la controverse, ils manquaient heureusement d'un élément qui, jusqu'à présent, sépare la lutte pour le titre de 2021 des pires exemples de batailles peu glorieuses...

Formule 1
23 sept. 2021
Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes Prime

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes

Le plafonnement des budgets en Formule 1 a été présenté comme le sauveur de plusieurs équipes et a contribué à garantir leur viabilité pour les investisseurs. Mais il existe déjà un autre mécanisme qui a eu le même effet et qui dissuade fortement ceux qui ont les moyens de créer seuls une nouvelle équipe.

Formule 1
22 sept. 2021
Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021