Alpine F1 confirme l'arrivée de Davide Brivio

C'était un secret de polichinelle : Davide Brivio rejoint l'écurie Alpine en Formule 1, au poste de directeur sportif.

Alpine F1 confirme l'arrivée de Davide Brivio
Charger le lecteur audio

L'on savait depuis une dizaine de jours que Davide Brivio, team manager Suzuki en MotoGP, allait quitter le constructeur japonais pour rejoindre Alpine (ex-Renault) en Formule 1 ; on attendait néanmoins la confirmation de la marque tricolore, notamment pour savoir à quel poste il serait nommé.

Lire aussi :

C'est chose faite : dans un succint communiqué, Alpine indique avoir recruté Brivio au rang de directeur sportif. "Son rôle et ses responsabilités précises seront annoncés au cours des prochaines semaines", est-il précisé. Lundi, c'est le départ de Cyril Abiteboul qui était révélé, le directeur exécutif Marcin Budkowski étant attendu à sa place.

Ce sera la première fois que Brivio, 56 ans, travaille pour une écurie dans un sport à quatre roues. Il a précédemment été le team manager de Yamaha en World Superbike de 1993 à 2001 puis en MotoGP de 2001 à 2010, avant de rejoindre Suzuki dans le même rôle de 2013 à 2020. C'est sous son égide que Joan Mir a remporté le titre mondial l'an dernier.

"Un nouveau défi et une nouvelle opportunité professionnelle se sont soudainement présentés à moi et j'ai fini par décider de les saisir. Cela a été une décision difficile", a-t-il récemment admis"Le plus dur sera de quitter ce fabuleux groupe de personnes. De ce point de vue-là, je suis triste, mais dans le même temps je ressens une grande motivation pour ce nouveau défi."

L'arrivée de Brivio a été orchestrée par Luca de Meo, PDG de Renault depuis juillet dernier, qui s'efforce de revigorer les nombreuses marques du Losange. Les deux hommes se sont justement connus chez Yamaha en MotoGP, puisque Fiat a été le sponsor titre de l'équipe de 2007 à 2010, lorsque de Meo était le directeur marketing du constructeur italien.

Avec Jonathan Noble

partages
commentaires
Verstappen : Red Bull aurait dominé la F1 sans les moteurs hybrides
Article précédent

Verstappen : Red Bull aurait dominé la F1 sans les moteurs hybrides

Article suivant

Red Bull recrute le Champion de F4 France

Red Bull recrute le Champion de F4 France
Charger les commentaires