Formule 1 GP d'Espagne

Alpine ne peut pas confirmer le ressenti "étrange" d'Ocon

Alors qu'Esteban Ocon a pointé un comportement "étrange" de son Alpine plus légère à Barcelone, Bruno Famin a expliqué que l'écurie n'avait pas de données permettant de le confirmer.

Esteban Ocon, Alpine A524

Au Canada, Esteban Ocon avait révélé qu'il existait une différence de poids entre les deux Alpine A524, la sienne étant alors selon ses dires "beaucoup plus lourde" que celle pilotée par Pierre Gasly, expliquant par ce biais une partie de ses difficultés à Montréal, même s'il avait souligné qu'une rotation était prévue entre les deux pilotes.

Cette rotation a justement permis à Ocon de disposer de l'Alpine plus légère en Espagne. Pourtant, sur le plan sportif, c'est bien Gasly qui a eu l'avantage tout au long du week-end. Dès la fin des qualifications, le vainqueur du GP de Hongrie 2021 s'interrogeait d'ailleurs sur le comportement de sa monoplace au micro de Canal+ : "On a échangé de voiture avec Pierre. On a les problèmes opposés qu'on avait au Canada, et sans avoir le problème de poids ici. Donc c'est quand même assez étrange sur certains points et il faut que l'on comprenne ça pour le reste de la saison."

Interrogé sur le sujet par la chaîne cryptée après le double top 10 de ses pilotes en course à Barcelone, Bruno Famin a pour sa part expliqué que l'écurie ne percevait pas de différence objective de comportement entre les deux voitures : "C'est le ressenti d'Esteban, mais on ne peut pas le confirmer honnêtement, on n'a pas de datas, on n'a rien objectivement qui permet de confirmer ça", a déclaré le directeur d'Alpine.

Lire aussi :

"On sait que les deux châssis sont un petit peu différents en termes de masse mais il y a un petit écart, vraiment pas grand-chose. On avait dit qu'on traiterait les deux pilotes de manière équitable, c'est pour ça qu'on fait ces changements de châssis mais, honnêtement, on a rien vu encore jusqu'à présent, on n'a rien identifié de notre côté."

Quant à l'inattendue performance du GP d'Espagne, Famin d'ajouter : "C'est la voiture, avec les pneus, c'est tout un ensemble évidemment, avec la température de piste... Ces espèces de planètes qu'il faut aligner. C'est toute la difficulté de ce sport, d'arriver à tout mettre ensemble et de bien comprendre pourquoi. On a une meilleure compréhension de la voiture, on a David Sanchez qui est arrivé il y a quelques semaines maintenant en tant que nouveau directeur technique et qui apporte un œil neuf sur ce qu'on fait."

"On fait les choses un petit peu différemment, on les appréhende différemment et je pense qu'on a une meilleure compréhension globale de la chose. Maintenant, on ne va pas garantir qu'on va tout comprendre tout de suite sur toutes les pistes, et on voit que c'est pareil partout, en fait. On voit qu'il y a des écarts et on n'a pas toujours ce qu'on attend sur la piste. Mais bon, on avance."

VIDÉO - Le résumé du GP d'Espagne

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Aston Martin avertit Alonso : "Il faut s'accrocher"
Article suivant Pour Wolff et Vasseur, Briatore a droit à une seconde chance

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France