Comment Racing Point a fait évoluer sa F1 2019 de base

Racing Point a apporté une série de changements à sa RP19 pour la première séance d'essais libres de la saison, permettant à sa monoplace d'évoluer par rapport à sa spécification des essais hivernaux.

Comment Racing Point a fait évoluer sa F1 2019 de base

Même si l'écurie anciennement connue sous le nom de Force India a abordé les tests hivernaux avec une toute nouvelle voiture, le directeur technique Andy Green avait expliqué qu'il y aurait un certain nombre de changements d'ici la première manche de la saison. L'équipe est arrivée en Australie avec de nouvelles pièces afin d'essayer de se faire une place dans la bataille du milieu de peloton.

Lire aussi :

Avec le soutien financier plus important lié au rachat par Lawrence Stroll, le team principal de Racing Point, Otmar Szafnauer, a laissé entendre que l'équipe pouvait désormais se permettre d'apporter des évolutions lors de "chaque Grand Prix".

Sergio Perez, Racing Point RP19

Suivant des évolutions au niveau des déflecteurs et des déflecteurs de pontons, la troisième "dent" dispose désormais d'un élément horizontal qui offre plus d'options dans le conditionnement du flux d'air qui provient du pneu avant. Cela crée du liant entre le panneau principal du déflecteur et les pièces re-profilées montées sur le ponton, ce qui permet d'envoyer un flux d'air contrôlé vers le bas des pontons. Ces éléments re-profilés au niveau du déflecteur semblent être plus pragmatiques pour permettre à l'air de circuler autour de la voiture, alors que son bord de fuite apparaît plus tôt en aval pour que la partie supérieure entre en action.

Racing Point RP19

Les rétroviseurs ont également été revus, avec un double montant plus agressif par rapport à ce qui a été vu à Barcelone. Se dressant comme des conditionneurs d'air supplémentaires, ils permettent d'assurer un passage de flux d'air plus propre sur les pontons avec une plus grande énergie.

Le dessus du capot moteur dispose également d'une petite ailette derrière la caméra, qui dirige le flux vers l'arrière et autour de l'aileron de requin. Avec une grande entrée d'air, le sillage qui se développe peut produire une grande quantité de turbulences avant l'aileron arrière. Ainsi, l'ailette le dévie vers l'aileron de requin, où il peut être aplani et améliorer les performances de l'arrière de la voiture.

L'équipe a également tiré parti d'un vide réglementaire au niveau des conduits de frein, cela en déplaçant la surface verticale vers la jante pour ajouter une petite fente et une ailette afin de nettoyer le flux d'air qui se dégage lors de la rotation.

Sergio Perez, Racing Point RP19
 
partages
commentaires
La FIA étend la durée de l'appel d'offres pour les boîtes de vitesses

Article précédent

La FIA étend la durée de l'appel d'offres pour les boîtes de vitesses

Article suivant

Le cadre du règlement 2021 bientôt présenté aux équipes

Le cadre du règlement 2021 bientôt présenté aux équipes
Charger les commentaires
Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1 Prime

Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1

Ses jours étant apparemment comptés, le MGU-H semble devoir être supprimé des futures règles moteur de la Formule 1, afin d'attirer de nouveaux constructeurs. Bien que cela puisse apparaître comme un changement de direction, les avantages pour les équipes et les fans pourraient faire de cette décision un choix judicieux.

Formule 1
24 sept. 2021
Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire Prime

Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire

La Formule 1 reprend ses droits pour le Grand Prix de Russie, deux semaines après le dernier épisode du combat entre Max Verstappen et Lewis Hamilton. Alors que les incidents de Silverstone et de Monza ont suscité la controverse, ils manquaient heureusement d'un élément qui, jusqu'à présent, sépare la lutte pour le titre de 2021 des pires exemples de batailles peu glorieuses...

Formule 1
23 sept. 2021
Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes Prime

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes

Le plafonnement des budgets en Formule 1 a été présenté comme le sauveur de plusieurs équipes et a contribué à garantir leur viabilité pour les investisseurs. Mais il existe déjà un autre mécanisme qui a eu le même effet et qui dissuade fortement ceux qui ont les moyens de créer seuls une nouvelle équipe.

Formule 1
22 sept. 2021
Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021