Formule 1
03 juil.
-
05 juil.
Événement terminé
10 juil.
-
12 juil.
Événement terminé
17 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
3 jours
31 juil.
-
02 août
EL1 dans
17 jours
C
GP du 70e Anniversaire
07 août
-
09 août
EL1 dans
24 jours
14 août
-
16 août
EL1 dans
31 jours
28 août
-
30 août
EL1 dans
45 jours
04 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
52 jours
C
GP de Toscane
11 sept.
-
13 sept.
Prochain événement dans
58 jours
25 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
73 jours

La F1 devrait utiliser une application de traçage sur-mesure

partages
commentaires
La F1 devrait utiliser une application de traçage sur-mesure
Par :
17 juin 2020 à 10:19

La F1 et d'autres championnats vont se doter d'une application de traçage conçue sur-mesure pour gérer les risques d'épidémie de coronavirus dans les paddocks.

Après avoir tiré les leçons du Grand Prix d'Australie, annulé suite à l'apparition d'un cas de COVID-19 chez McLaren, la FIA a travaillé sur les façons de mieux gérer une telle situation à l'avenir. Tout en imposant un nouveau Code de Conduite auquel devront adhérer toutes les personnes présentes sur les courses afin de minimiser les risques de propagation de la maladie, la F1 a travaillé sur une application de traçage ambitieuse, spécialement créée pour les besoins uniques de l'univers des sports mécaniques. Elle sera adaptée pour être utilisée par le personnel et se doit d'être très précise concernant la proximité entre les individus. 

Lire aussi :

Directeur de la sécurité à la FIA, Adam Baker a indiqué que l'instance internationale misait sur cette application pour prévenir le besoin d'annulation d'une épreuve grâce à l'isolement. "L'un des domaines clés pour organiser une épreuve avec succès, et en retenant les rudes leçons de Melbourne, c'est d'avoir un traçage précis des contacts, puis une capacité de test rapide afin que nous puissions précisément déterminer les gens qui pourraient être touchés", a-t-il expliqué lors de l'eConference FIA 2020. "Ces personnes pourraient rapidement être mises en quarantaine puis rapidement testées, et sorties de quarantaine si le test est négatif."

Les applications de traçage, utilisées sur les téléphones portables pour détecter les interactions entre personnes, sont déployées par les gouvernements dans le monde entier. Néanmoins, la précision nécessaire pour la population générale est moindre que celle requise pour un événement sportif. Les individus y sont régulièrement en contact avec de nombreuses personnes, dans des espaces confinés, et la FIA a pris conscience du besoin d'un outil techniquement plus sophistiqué. 

"Nous avons passé en revue ce qui était disponible parmi les solutions de traçage et nous sommes rapidement arrivés à la conclusion que nous aurions besoin de quelque chose spécialement conçu pour les événements de sports mécaniques", a précisé Baker. "Nous voulions notamment une sensibilité ajustable, ce qui n'était disponible dans aucune application. Nous voulions aussi avoir la possibilité de vérifier les résultats des tests avant qu'ils soient entrés dans le système, pour éviter tout abus ou accident qui pourrait causer le confinement d'un groupe qui n'a en fait pas été en contact avec une personne infectée."

"Nous devions aussi gérer les préoccupations concernant les lois de protection des données, ce qui a été fait avec le développement de cette solution. Ce travail a été réalisé avec l'intention de rendre cela disponible pour les ASN [Autorités Sportives Nationales] afin de l'utiliser dans leurs propres compétitions."

Code de Conduite

La FIA a insisté sur le sérieux avec lequel elle organise la reprise des compétitions, avec l'adoption d'un Code de Conduite officiel et obligatoire pour les personnes présentes sur les épreuves. Le document stipulera les règles à suivre impérativement et doit encore être ratifié par le Conseil Mondial du Sport Automobile de la FIA qui aura lieu vendredi. Il sera juridiquement reconnu, exposant quiconque l'enfreindra à des sanctions. Ce Code de Conduite intégrera le Code Sportif International de la FIA.

"Il définit clairement par écrit les responsabilités de ceux qui assistent aux épreuves", a précisé Baker. "Et il nous fournit un cadre légal qui nous permet de faciliter une action de la FIA contre toute personne qui n'applique pas les mesures requises. Pour le faire, nous avons dû étendre l'autorité à tous les participants. Cela nous permet d'établir une structure sur site, où nous regroupons les participants de façon à ce qu'ils puissent être représentés collectivement par des organisations ou par d'autres entités."

La FIA a déjà publié un certain nombre de recommandations pour les organisateurs du monde entier afin qu'ils puissent faire face à la situation provoquée par le coronavirus. Elles visent en premier lieu les courses sprint à huis clos, alors que la réflexion est encore en cours pour le Rallye ou l'Endurance. "Pour nous, le principal défi concerne les voitures partagées avec plus d'un concurrent", a souligné Baker. "Nous espérons finaliser et publier ce travail d'ici trois semaines, donc au plus tard le 3 juillet."

Article suivant
Mansell : Ferrari commet trop d'erreurs pour Hamilton

Article précédent

Mansell : Ferrari commet trop d'erreurs pour Hamilton

Article suivant

Mercedes transfère la technologie MGU-H de la F1 à la route

Mercedes transfère la technologie MGU-H de la F1 à la route
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Jonathan Noble