Sauber dément les rumeurs de retard d'Audi

Alessandro Alunni Bravi, directeur général de Sauber, a tenu à rassurer sur l'état d'avancement du projet F1 d'Audi. La célèbre firme aux anneaux intégrera officiellement le Championnat du monde de Formule 1 en 2026.

La monoplace de de présentation d'Audi F1

Sauber insiste sur le fait que son écurie et Audi restent sur la "bonne voie" malgré des performances irrégulières en Formule 1 et des rumeurs selon lesquelles le programme concernant le moteur allemand de 2026 aurait pris du retard.

Le Grand Prix de Belgique marquait le premier anniversaire de l'annonce officielle par Audi de son arrivée en F1 en 2026. Cette annonce a d'abord été faite par le biais d'un programme de motorisation d'usine, avant de confirmer le rachat de Sauber. Mais depuis, Audi a décidé de remplacer le PDG Markus Duesmann, qui était à l'origine de l'engagement de l'équipe en F1. 

Les rumeurs vont bon train sur un éventuel retard du programme de motorisation du constructeur. Audi a annoncé en juin que la première version de son futur moteur, à un cylindre, avait été testée au banc d'essai et qu'une unité aux spécifications complètes serait prête à tourner avant la fin de l'année.

En plus de ces obstacles potentiels, l'écurie actuellement baptisée Alfa Romeo lutte dans le bas du peloton de la F1 depuis le début de la saison en dépit du soutien majeur d'Audi, qui lui permet un budget atteignant le plafond.

Lorsque Motorsport.com lui a demandé de clarifier l'état du programme 2026, le directeur général de Sauber, Alessandro Alunni Bravi, a défendu le projet et a déclaré qu'aucun changement de plan n'était nécessaire : "En ce qui concerne notre programme, il est sur la bonne voie. Nous travaillons dur pour développer l'équipe au cours des deux prochaines saisons." 

"Nous savons qu'il y a des contraintes liées à la réglementation financière", a-t-il ajouté. "Mais avec Andreas Seidl [PDG de Sauber, ndlr], nous nous attaquons à toutes nos faiblesses et nous essayons de trouver les meilleures opportunités sur le marché pour apporter de la qualité à notre équipe et pour développer nos installations. Il n'y a donc pas de changement pour nous ni pour Audi."

Alessandro Alunni Bravi, représentant, Alfa Romeo F1 Team, en conférence de presse

Alessandro Alunni Bravi, représentant Alfa Romeo F1 Team, en conférence de presse

L'ancien directeur de l'équipe McLaren, Andreas Seidl, a décidé d'engager son ancien collègue de Woking, le directeur technique James Key. Ce dernier avait été licencié au début de l'année par Andrea Stella, successeur d'Andreas Seidl à la tête de l'écurie britannique.

Alfa Romeo, qui a avait connu une bonne entame de saison en 2022 grâce à sa voiture beaucoup plus légère que la concurrence, a finalement terminé sixième du championnat l'an dernier. Toutefois, la saison 2023 semble être plus compliquée pour la firme de Hinwil qui occupe aujourd'hui la neuvième place du classement des constructeurs.

"Le projet Audi n'est pas basé sur une seule personne mais c'est un projet pour toute l'entreprise qui a été, je dirais, bien accueilli à tous les niveaux", a déclaré Alunni Bravi. "Je pense qu'il n'y a pas de changement. Nous travaillons en équipe, tous ensemble, pour être prêts pour 2026."

"Cela ne veut pas dire que le défi est facile à relever. Nous devons faire preuve d'une grande humilité et donner le meilleur de nous-mêmes au quotidien, car la concurrence est extrêmement forte pour tout le monde, en particulier pour les fabricants de pneumatiques. Je crois que la concurrence en 2026 sera très, très forte. Nous devons donc nous concentrer sur notre travail et rien n'a changé avec le départ de Markus Duesmann."

Oliver Blume, PDG de Porsche lorsque la firme s'intéressait à la F1 et que les négociations avec Red Bull ont échoué, s'est vu confier le poste de président de Volkswagen.

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent Wolff : Verstappen a "toutes les raisons d'être insolent"
Article suivant Vandoorne a fait ses premiers tours chez Aston Martin

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France