Bernie Ecclestone déclare que la F1 est "malade"

partages
Bernie Ecclestone déclare que la F1 est
Pablo Elizalde
Par : Pablo Elizalde
Traduit par: Michaël Duforest
29 mars 2015 à 06:50

Bernie Ecclestone
Carmen Jorda, pilote de développement Lotus F1 Team et Bernie Ecclestone
Valtteri Bottas, Williams FW37 derrière Kimi Raikkonen, Ferrari SF15-T
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 Team
Roberto Merhi, Manor F1 Team

Bernie Ecclestone, le grand argentier de la Formule 1, considère cette dernière comme "malade", et juge que les écuries sont trop égoïstes. Il pense également que les règlements très complexes sont une des raisons de la baisse des audiences dans le monde entier.

"Je dirais déjà qu'elle est malade" répond Ecclestone lorsqu'on lui demande un diagnostic sur la F1 en ce moment. "Nous avons perdu de l'audience et je veux savoir pourquoi. Il y a tellement d'options de divertissement de nos jours."

Le patron de la Formula One Management (FOM) explique que la diversification de l'offre télévisuelle n'a pas aidé le sport, tout comme les règlements n'aident pas les commentateurs, qui passent plus de temps à expliquer des termes techniques qu'à commenter l'action en piste.

"Dans le passé, vous n'aviez que quelques chaînes de télévision, et sur l'une d'entre elles, de la Formule 1. Maintenant, il y a trop d'options, les gens sont confus. Les commentateurs ajoutent à cette confusion car ils commentent pour des experts, et pas pour des gens qui veulent se divertir le dimanche après-midi. Souvent, ils se cachent derrière des termes techniques car ils ne comprennent pas tout ce qu'il passe, voilà" explique Ecclestone au site officiel de la F1.

Des écuries égoïstes

Après les règlements et les commentateurs, c'est aux équipes que le Britannique s'est attaqué ! Il pense en effet qu'elles ne sont pas intéressées par le futur du sport, mais uniquement par leur propre futur, avec un égoïsme fortement prononcé.

"Les écuries sont égoïstes. Elles ne font rien pour le sport, juste pour elles-même, elles ne font que ce qui est bon pour elles. C'est frustrant de les voir penser uniquement au présent, et non au futur. Il y a des gens dans le paddock qui ne voient pas plus loin que la prochaine course.

Quelqu'un va à l'hôpital car ils sont malades, et un chirurgien pourrait suggérer de couper son bras, eh bien ils le font, d'un coup. Ils n'ont pas de réunions, nous avons des réunions."

Article suivant

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Bernie Ecclestone
Auteur Pablo Elizalde