Les analyses techniques F1 de Giorgio Piola
Dossier

Les analyses techniques F1 de Giorgio Piola

Bilan technique Hongrie - Dernières évolutions avant la trêve

partages
commentaires
Bilan technique Hongrie - Dernières évolutions avant la trêve
Giorgio Piola
Par : Giorgio Piola
Co-auteur: Matt Somerfield
26 juil. 2016 à 14:45

Dans la première partie de notre revue technique du Grand Prix de Hongrie, Giorgio Piola et Matt Somerfield expliquent les évolutions introduites par Mercedes, Red Bull et Ferrari sur le Hungaroring.

Mercedes

Après un développement intense jusqu'à présent, les évolutions se sont un peu ralenties pour Mercedes en Hongrie. Le panneau avec persiennes au niveau du cockpit était la seule pièce qui n'avait encore jamais été vue sur la W07. 

Cela ne veut pas dire que l'on ne peut pas trouver des choses sans intérêt, puisque de nombreuses pièces utilisées lors des courses précédentes ont de nouveau été utilisées pour améliorer l'appui aérodynamique et la stabilité. 

Refroidissement

Les sorties supérieures de la Mercedes W07, GP de Hongrie
Les sorties supérieures de la Mercedes W07, GP de Hongrie

Photo de: Giorgio Piola

Le panneau qui est installé le long du cockpit est modifié sur chaque circuit, afin de maintenir la température dans la bonne fenêtre d'opération.

En Hongrie, le panneau était plus haut et huit persiennes étaient utilisées pour déplacer l'air renvoyé depuis les pontons, de manière à ce que ça n'affecte pas la performance aérodynamique interne comme externe.  

Détails de l'arrière de la Mercedes AMG F1 W07 Hybrid
Détails de l'arrière de la Mercedes AMG F1 W07 Hybrid

Photo de: Giorgio Piola

À l'arrière du ponton, la carrosserie a été ouverte autour de la partie avant du triangle supérieur de suspension, de manière à dissiper la chaleur générée à cet endroit. 

Ce n'est pas la première fois que nous voyons l'équipe utiliser cette configuration, puisqu'elle a déjà fait de même sur d'autres circuits sensibles en matière de températures. 

Monkey seat et aileron arrière

Comparaison des monkey seats de la Mercedes W07, GP de Hongrie
Comparaison des monkey seats de la Mercedes W07, GP de Hongrie

Photo de: Giorgio Piola

Depuis le Grand Prix d'Europe, Mercedes utilisait un monkey seat cerclé. En Hongrie, l'équipe est revenue à une forme carrée, comme déjà vue à Monaco. 

Ce changement met en lumière l'accent que les équipes mettent sur le fait de s'assurer que l'aileron arrière et les structures du diffuseur interagissent de manière à améliorer la performance. Le monkey seat de forme carrée améliore la distribution provenant de l'échappement principal.

L'aileron arrière de la Mercedes W07, GP de Hongrie
L'aileron arrière de la Mercedes W07, GP de Hongrie

Photo de: Giorgio Piola

L'équipe a également conservé l'aileron arrière qui avait été introduit à Silverstone. Celui-ci présente des persiennes telles que celles imaginées par Toro Rosso en début de saison. Des stries ont également été ajoutée sur les dérives latérales pour aider à rompre la pression exercée sur la surface et faire interagir l'aileron arrière avec les éléments aérodynamiques de la manière souhaitée. 

Ferrari

Ferrari poursuit le développement de sa SF16-H, car la bataille contre Red Bull Racing au championnat des constructeurs s’avère rude.

Détail de l'aileron arrière de la Ferrari SF16-H
Détail de l'aileron arrière de la Ferrari SF16-H

Photo de: Giorgio Piola

Les Ferrari disposaient d’un nouveau monkey seat en Hongrie, très semblable aux versions précédentes, mais un peu différent.

Le bord d’attaque du volet inférieur est moins arqué que celui utilisé à Monaco, mais conique jusqu’aux dérives latérales. Ces dérives, illustrées en vert, ont aussi été modifiées afin de mieux former le flux d’air généré afin qu’il travaille plus efficacement avec l’aileron arrière et le diffuseur.

Le diffuseur de la Ferrari SF16H, GP de Hongrie
Le diffuseur de la Ferrari SF16H, GP de Hongrie

Photo de: Giorgio Piola

La surface supérieure du diffuseur et son empreinte sont devenues beaucoup plus complexes depuis l’ajout, en Espagne 2015, d’ailettes latérales (en inséré). La forme et l’étagement de ces ailettes, ainsi que la forme du diffuseur, ont été modifiés à plusieurs reprises depuis.

Cependant, on voit qu’en Hongrie, un long volet est apparu et s’allonge vers l’écope de frein (illustré en jaune), ce qui améliore leur interaction. C’est en effet une région importante de la voiture, car la déformation des pneus arrière et le mouvement des éléments de suspension perturbent constamment les flux d’air.

Ce nouveau volet aide à diriger et à accélérer l’air vers l’empreinte du diffuseur, ce qui devrait améliorer le rendement de sa partie externe et calmer le flux d’air qui alimente les ailettes latérales. Tout ceci a pour but d’accroître l’appui aérodynamique et de le rendre plus constant.

Diffuseur de la Williams FW38, GP de Hongrie
Diffuseur de la Williams FW38, GP de Hongrie

Photo de: Giorgio Piola

Ferrari n’est pas la seule écurie à investir autant d’efforts dans le fond plat de la voiture. Comme on peut le constater sur l’image ci-dessus, Williams a placé, lors du Grand Prix d’Autriche de 2015, une ailette inversée par rapport au flux d’air. Les ingénieurs britanniques ont apparemment aussi étudié les effets des ailettes latérales sur le rendement du diffuseur.

Red Bull

Le Hungaroring semble être fait sur mesure pour exploiter les qualités de la Red Bull RB12. Toutefois, l’arrière de la monoplace a été revu afin de générer encore plus d’appui.

Des arêtes ont d’abord été ajoutées aux faces latérales des dérives de l’aileron arrière en Russie, afin d’améliorer la projection de l’air vers le haut et ainsi faciliter la connexion des flux d’air provenant de l’aileron et du diffuseur. Ces arêtes étaient accompagnées d’un monkey seat. C’était la première fois que Red Bull en utilisait un lors d’une séance officielle cette année.

Cette vidéo en 2D montre les différentes combinaisons testées par Red Bull au cours des Essais Libres afin de trouver celle qui procurait la meilleure performance. Au final, pour les qualifications et la course, les deux RB12 ont été munies d’arêtes sur les dérives et d'un monkey seat.

Article suivant
Pirelli annonce ses choix pour les derniers Grands Prix

Article précédent

Pirelli annonce ses choix pour les derniers Grands Prix

Article suivant

La présentation du Halo par la FIA a convaincu Hamilton

La présentation du Halo par la FIA a convaincu Hamilton
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Hongrie
Lieu Hungaroring
Équipes Red Bull Racing Boutique , Mercedes Boutique , Ferrari Boutique
Auteur Giorgio Piola
Type d'article Analyse