Button promet un Hamilton intouchable au Canada

partages
commentaires
Button promet un Hamilton intouchable au Canada
28 mai 2014 à 14:30

Chez McLaren, Jenson Button a côtoyé Lewis Hamilton trois saisons durant

Chez McLaren, Jenson Button a côtoyé Lewis Hamilton trois saisons durant. L’entente en-dehors du circuit a toujours été très cordiale, voire amicale, malgré des luttes parfois tendues en piste. Mais Button n’a jamais nié à quel point son ancien coéquipier pouvait être redoutable, et il le souligne encore aujourd’hui.

A Monaco, Hamilton est apparu vexé et agacé après la fameuse polémique des qualifications et le drapeau jaune provoqué par Nico Rosberg. Pour Button, cet incident va servir la cause de son compatriote pour une simple raison : Hamilton est doté d’une capacité de réaction hors du commun selon lui.

« Que Nico l’ait fait exprès ou non, Lewis va penser que c’est le cas, et c’est comme ça lorsque vous êtes coéquipiers et que vous vous battez pour le titre mondial. On va voir un Lewis plus déterminé que jamais lors de la prochaine course », promet Button.

Le Champion du Monde 2009 raconte les souvenirs qu’il a de sa relation avec lui. Lorsqu’il pensait avoir pris un ascendant sur Hamilton, ce dernier était généralement en mesure de reprendre la main très rapidement. « Je me souviens que lorsque nous nous battions en course avec Lewis, ou s’il y avait un problème entre nous ou avec l’équipe, il pouvait faire une très mauvaise course et être trop émotionnel. Et la course suivante, il me détruisait. Il reviendra plus fort que jamais. »

Button prend en exemple le Grand Prix de Belgique en 2012, lorsqu’il avait signé la pole position et remporté la course, tandis que Hamilton n’avait signé que le huitième chrono en qualifications. « A Spa, nous avions roulé avec des niveaux d’appui différents et il n’avait pas apprécié. Cela avait affecté son week-end, mais il est revenu plus fort et a gagné la course suivante », se souvient-il.

Lors du rendez-vous suivant en Italie, Hamilton avait effectivement terminé en tête de deux séances d’essais libres, décroché la pole position et la victoire, comme une mise au point. « Il est très bon pour renverser les choses car c’est un super pilote, il est très rapide. Le jeu psychologique auquel les gens jouent avec lui ne fonctionnera pas. Après une mauvaise course, il arrive serein à la suivante. Il fera la même chose au Canada, il sera probablement intouchable. Et il aime ce circuit. »

Le Circuit Gilles Villeneuve est en effet le théâtre de la première victoire de Lewis Hamilton en Formule 1, en 2007. Il s’y est ensuite de nouveau imposé en 2010 et 2012. Nico Rosberg est prévenu.

Prochain article Formule 1
Hamilton : Le respect pour McLaren et l'envie de marquer l'histoire

Article précédent

Hamilton : Le respect pour McLaren et l'envie de marquer l'histoire

Article suivant

Ricciardo est réaliste et mise sur la persévérance

Ricciardo est réaliste et mise sur la persévérance