Aucune annonce de calendrier définitif ne sera précipitée

La F1 ne devrait pas boucler son calendrier avant la fin du mois de juin, de sorte à éviter une précipitation pour trouver de nouvelles dates aux Grands Prix qui ont été reportés.

Aucune annonce de calendrier définitif ne sera précipitée

La pandémie de COVID-19 a forcé la F1 à reporter et annuler les dix premières courses de la saison, mais il a été confirmé hier que les huit premières manches se dérouleraient en Europe et à huis clos, entre le 5 juillet et le 6 septembre. La F1 a assuré que d'autres Grands Prix viendraient se greffer à cette liste, notamment au Moyen-Orient, en Asie et sur le continent américain, pour atteindre le nombre voulu de 15 à 18 courses, mais Chase Carey ne veut pas précipiter l'annonce du calendrier complet.

"Nous n'allons pas donner de date limite", a déclaré le PDG de la F1 lors d'une interview pour le site officiel. "Avec le dynamisme de la situation, une date limite créerait de la pression, ce qui ne serait pas une bonne chose pour la situation, donc nous visons un objectif. Et cet objectif serait que fin juin, sans forcément boucler le calendrier, nous en ayons une vision. Nous savons ce que nous aimerions faire. Nous avons d'autres options si certaines choses ne se réalisent pas. Nous nous attendons à ce que certaines courses qui sont au calendrier ne puissent pas se dérouler. Mais nous avons clairement des options."

Lire aussi :

Le calendrier revu doit normalement incorporer les courses en Azerbaïdjan, en Russie, au Japon, au Vietnam, aux États-Unis, au Mexique, au Brésil, à Bahreïn et à Abu Dhabi, et l'objectif de la F1 serait d'aller en Asie en septembre et octobre, avant de passer sur le continent américain pour terminer par Bahreïn et Abu Dhabi en fin de saison. Le Grand Prix du Mexique souhaite, quant à lui, conserver sa date du 1er novembre. Des doutes existent pour Suzuka, puisque le promoteur de l'événement a annulé le GP moto qu'il organise normalement à Motegi. Par ailleurs, la situation du Grand Prix de Singapour, dont l'organisateur a assuré qu'il ne courrait pas sans public, et du GP du Canada, semble mal engagée. Pour Chase Carey, l'essentiel est de s'assurer que les manches reprogrammées puissent offrir au paddock de la F1 des conditions sanitaires parfaites.

"Nous voulons nous assurer que nous faisons les choses de la bonne manière mais actuellement, la sécurité est la priorité. Nous voulons nous assurer que nous le faisons en ayant compris autant que possible ce qui est demandé, quels sont les problèmes que nous rencontrons, et qu'il ne faut pas précipiter nos décisions avant de les prendre de la bonne manière. Nous sommes en terrain inconnu. Nous continuons à manquer de visibilité au-delà d'un certain cadre temporel. Nous sommes impliqués aux côtés de nos promoteurs, nous sommes engagés dans des discussions actives avec eux et tous ont le même manque de visibilité."

partages
commentaires
Sauber a pris contact avec Räikkönen dès 2017

Article précédent

Sauber a pris contact avec Räikkönen dès 2017

Article suivant

Selon Mercedes, la FIA ne croyait pas le DAS réalisable

Selon Mercedes, la FIA ne croyait pas le DAS réalisable
Charger les commentaires
Qu'est-ce qui empêche les Américains de courir en F1 ? Prime

Qu'est-ce qui empêche les Américains de courir en F1 ?

Lors des 25 dernières années, deux Américains seulement ont couru en Formule 1, sans marquer le moindre point. Qu'est-ce qui explique ce manque de succès dans la catégorie reine du sport automobile ?

Frédéric Vasseur, le capitaine idéal pour un navire en F1 Prime

Frédéric Vasseur, le capitaine idéal pour un navire en F1

Deux dixièmes places lors des dernières courses ont permis à Alfa Romeo de se hisser en tête de la lutte parmi les écuries de fond de peloton, mais à plus long terme, l'équipe basée en Suisse a des ambitions bien plus grandes. Avec les nouvelles règles de 2022 qui devraient équilibrer les choses, le patron de l'écurie, Frédéric Vasseur, a de bonnes raisons d'être optimiste, comme il l'a expliqué à Motorsport.com dans une interview exclusive.

Formule 1
19 juin 2021
Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc Prime

Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc

Ferrari a impressionné en signant la pole position à Monaco et à Bakou. Voici comment la Scuderia a redressé la barre après une saison 2020 difficile.

Formule 1
18 juin 2021
Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1 Prime

Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1

Les victoires tant attendues des anciens pilotes de Formule 1 Marcus Ericsson et Kevin Magnussen le week-end dernier, respectivement en IndyCar et en IMSA, ont rappelé à la F1 ce qui lui manque. Mais avec les nouvelles règles visant à équilibrer le plateau, l'optimisme renaît quant à la possibilité pour davantage de pilotes de lutter pour des succès autrefois inespérés.

Formule 1
17 juin 2021
Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites Prime

Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites

Les conclusions de Pirelli sur les défaillances des pneus à Bakou n'ont pas complètement rejeté la faute sur les équipes, mais la fermeté de la réponse de la FIA laisse peu de place au doute.

Formule 1
16 juin 2021
L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1 Prime

L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1

Le travail en soufflerie constitue le fondement du développement aérodynamique d’une Formule 1. Cependant, les progrès de la recherche virtuelle annoncent la disparition de cet outil coûteux et compliqué.

Formule 1
15 juin 2021
Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull Prime

Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull

Sergio Pérez a passé la majorité de sa carrière à piloter en milieu de peloton, se demandant s'il aurait un jour une chance d'accéder à une équipe de pointe. Red Bull lui a donné cette opportunité, et bien que la vie au sommet soit difficile, le vainqueur de Bakou fait tout ce qu'il faut pour s'entendre avec Max Verstappen.

Formule 1
14 juin 2021
Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1 Prime

Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1

Le Grand Prix du Canada 2008 s'était apparenté à de véritables montagnes russes en piste comme en dehors, et avait été absolument passionnant à couvrir depuis le paddock. Voici pourquoi.

Formule 1
13 juin 2021