Sauber a pris contact avec Räikkönen dès 2017

C'est dans un jet privé en 2017 que la proposition d'un retour chez Sauber a été formulée pour la première fois auprès de Kimi Räikkönen.

Sauber a pris contact avec Räikkönen dès 2017

Selon toute vraisemblance, Kimi Räikkönen deviendra d'ici la fin de l'année le pilote de Formule 1 à avoir disputé le plus grand nombre de Grands Prix, délogeant ainsi Rubens Barrichello et ses 323 départs. Le Finlandais n'est qu'à dix longueurs du Brésilien et s'apprête à disputer sa deuxième saison sous les couleurs d'Alfa Romeo. L'écurie est gérée par Sauber, avec qui il a renoué l'an passé suite à la non-reconduction de son contrat chez Ferrari. Si tout s'était fait très vite à l'automne 2018 pour entériner ce retour au bercail, Räikkönen ayant débuté chez Sauber en 2001, les premiers contacts avaient en fait été établis beaucoup plus tôt.

Lire aussi :

"Je travaillais dessus depuis longtemps", révèle Beat Zehnder, team manager historique de Sauber – et désormais Alfa Romeo Racing –, dans un entretien accordé à Motorsport.com. "Lorsqu'il a terminé troisième à Silverstone en 2017 avec Ferrari, il m'a ramené dans son jet privé. Puis nous avons commencé à discuter de son avenir. Je lui ai dit : 'Écoute, si tu ne pilotes plus pour Ferrari ou s'ils te licencient, s'il te plaît contacte-moi. Je rendrai cela possible. Nous trouverons un moyen, si tu es intéressé et motivé pour revenir chez Sauber'. Au fil des années, nous avons toujours eu des discussions à ce sujet."

C'est en amont du Grand Prix d'Italie 2018, à Monza, que Ferrari a annoncé à Räikkönen que son contrat ne serait pas prolongé pour 2019 afin de laisser la place à Charles Leclerc. C'est alors que le Champion du monde 2007 a rapidement pris contact avec Beat Zehnder et Frédéric Vasseur, directeur de Sauber. Un accord a été trouvé quelques jours plus tard.

"À Monza en 2018, lorsque Ferrari a décidé de prendre Charles, il y a immédiatement eu des contacts", précise Beat Zehnder. "Il y avait une réunion prévue le mardi après la course avec Fred, Kimi et moi-même. Nous avons bouclé un contrat en moins de deux heures. Enfin, un contrat… Nous avions un accord, car Kimi ne lit pas les contrats !"

Entre les débuts du jeune et inconnu Räikkönen en 2001 chez Sauber au Iceman qui y a fait son retour l'an passé, Zehnder a pu mesurer à quel point le pilote a changé, évolué, mûri en 18 ans. "Il a toujours eu de bonnes sensations pour la voiture", explique-t-il. "Désormais, il sait ce qui change sur la voiture, il sait exactement comment change son comportement quand il fait ceci ou cela sur la voiture. Sa vision technique d'ensemble de la voiture est très bonne. Il est motivé et n'édulcore pas les choses. Parfois lors de réunions, c'est le boulot des ingénieurs de probablement dire les choses mieux qu'elles ne le sont, et Kimi va dire : 'Non, non, croyez-moi, ce n'est pas la bonne chose à faire, nous devons aller dans une autre direction'. Il est très clair dans ses opinions."

Propos recueillis par Luke Smith  

partages
commentaires
La F1 espère du public sur les GP à l'automne

Article précédent

La F1 espère du public sur les GP à l'automne

Article suivant

Aucune annonce de calendrier définitif ne sera précipitée

Aucune annonce de calendrier définitif ne sera précipitée
Charger les commentaires
Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1 Prime

Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1

Les victoires tant attendues des anciens pilotes de Formule 1 Marcus Ericsson et Kevin Magnussen le week-end dernier, respectivement en IndyCar et en IMSA, ont rappelé à la F1 ce qui lui manque. Mais avec les nouvelles règles visant à équilibrer le plateau, l'optimisme renaît quant à la possibilité pour davantage de pilotes de lutter pour des succès autrefois inespérés.

Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites Prime

Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites

Les conclusions de Pirelli sur les défaillances des pneus à Bakou n'ont pas complètement rejeté la faute sur les équipes, mais la fermeté de la réponse de la FIA laisse peu de place au doute.

Formule 1
16 juin 2021
L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1 Prime

L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1

Le travail en soufflerie constitue le fondement du développement aérodynamique d’une Formule 1. Cependant, les progrès de la recherche virtuelle annoncent la disparition de cet outil coûteux et compliqué.

Formule 1
15 juin 2021
Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull Prime

Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull

Sergio Pérez a passé la majorité de sa carrière à piloter en milieu de peloton, se demandant s'il aurait un jour une chance d'accéder à une équipe de pointe. Red Bull lui a donné cette opportunité, et bien que la vie au sommet soit difficile, le vainqueur de Bakou fait tout ce qu'il faut pour s'entendre avec Max Verstappen.

Formule 1
14 juin 2021
Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1 Prime

Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1

Le Grand Prix du Canada 2008 s'était apparenté à de véritables montagnes russes en piste comme en dehors, et avait été absolument passionnant à couvrir depuis le paddock. Voici pourquoi.

Formule 1
13 juin 2021
Un calendrier de 23 Grands Prix en péril Prime

Un calendrier de 23 Grands Prix en péril

Après l’annonce de l’annulation du Grand Prix de Singapour à cause des restrictions sanitaires en vigueur, la Formule 1 cherche des alternatives pour conserver un calendrier de 23 courses. Mais ce projet audacieux est-il voué à l’échec ?

Formule 1
12 juin 2021
Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré Prime

Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré

Jean Alesi a immédiatement marqué la Formule 1 lors de ses débuts avec Tyrrell, mais sa décision de rejoindre Ferrari plutôt que Williams en 1991 était une erreur de jugement, dans une saison au cours de laquelle les luttes politiques internes ont miné le développement de la monoplace...

Formule 1
11 juin 2021
Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego Prime

Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego

Les pilotes ont tendance à être égoïste, mais pas Riccardo Patrese. Retour sur la carrière d'un véritable gentleman.

Formule 1
9 juin 2021