La F1 espère du public sur les GP à l'automne

Après une période de huis clos inévitable pour lancer le championnat, la F1 espère réunir toutes les conditions nécessaires à un retour des spectateurs pour l'automne.

La F1 espère du public sur les GP à l'automne

Si la Formule 1 a officialisé l'organisation de huit Grands Prix estivaux et européens pour lancer sa saison 2020, elle travaille encore sur de nombreux points. Pour ces huit premières manches post-crise du coronavirus, le huis clos sera la norme sur chacun des circuits visités. La règle entre dans le cadre d'un protocole sanitaire très strict et impératif pour que la reprise se concrétise. Néanmoins, l'espoir d'accueillir à nouveau du public existe pour la deuxième partie de la saison, dont les rendez-vous n'ont pas encore été annoncés. Ceux-ci se dérouleront en Asie, en Amérique puis au Moyen-Orient.

Lire aussi :

"Les fans sont incroyablement importants", insiste Chase Carey, PDG de la F1. "À bien des égards, nous courons pour les fans. Alors nous aimerions les voir sur ces Grands Prix. Mais nous avons conscience des exigences de sécurité et du fait que les risques existent encore, et nous devons prendre des mesures dans ce sens. Honnêtement, nous aimerions avoir les fans dès que nous penserons pouvoir le faire de manière sûre pour tout le monde, que ce soit le public ou les gens impliqués en F1. Nous avons discuté de l'objectif d'avoir du public lors des Grands Prix à l'automne. Il ne s'agit peut-être pas de revenir à des tribunes pleines à craquer, mais à des événements avec une capacité limitée pour le public. C'est un objectif que de pouvoir permettre le retour des fans. Mais c'est un objectif qui doit être réaliste, dans le sens où nous devons pouvoir le faire de manière sûre pour chacun." 

En attendant, c'est sans spectateurs et avec un paddock restreint à son strict minimum que la F1 s'apprête à lancer la compétition, avec d'abord deux Grands Prix sur le tracé autrichien du Red Bull Ring. Le mois de juillet a parfois été considéré comme précoce par certains, notamment en raison des restrictions gouvernementales dans certains pays, mais le timing est assumé par la F1.

"Il y a vraiment, me semble-t-il, un réel désir d'une grande partie du monde de revenir à la vie telle que nous l'avons connue", justifie Chase Carey. "Nous voulons le faire en toute sécurité, nous voulons le faire correctement. Nous ne sommes certainement pas les seuls, d'autres sports reprennent, d'autres sociétés s'ouvrent à nouveau. Je suis cela davantage comme un novice, mais des pays comme l'Italie semblent s'ouvrir avec certaines recommandations et restrictions. Une grande partie du monde va de l'avant."

partages
commentaires
Pas de GP annulé en cas de COVID-19 dans le paddock

Article précédent

Pas de GP annulé en cas de COVID-19 dans le paddock

Article suivant

Sauber a pris contact avec Räikkönen dès 2017

Sauber a pris contact avec Räikkönen dès 2017
Charger les commentaires
Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1 Prime

Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1

Le Grand Prix du Canada 2008 s'était apparenté à de véritables montagnes russes en piste comme en dehors, et avait été absolument passionnant à couvrir depuis le paddock. Voici pourquoi.

Un calendrier de 23 Grands Prix en péril Prime

Un calendrier de 23 Grands Prix en péril

Après l’annonce de l’annulation du Grand Prix de Singapour à cause des restrictions sanitaires en vigueur, la Formule 1 cherche des alternatives pour conserver un calendrier de 23 courses. Mais ce projet audacieux est-il voué à l’échec ?

Formule 1
12 juin 2021
Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré Prime

Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré

Jean Alesi a immédiatement marqué la Formule 1 lors de ses débuts avec Tyrrell, mais sa décision de rejoindre Ferrari plutôt que Williams en 1991 était une erreur de jugement, dans une saison au cours de laquelle les luttes politiques internes ont miné le développement de la monoplace...

Formule 1
11 juin 2021
Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego Prime

Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego

Les pilotes ont tendance à être égoïste, mais pas Riccardo Patrese. Retour sur la carrière d'un véritable gentleman.

Formule 1
9 juin 2021
Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021

Après le Grand Prix d'Azerbaïdjan, sixième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
7 juin 2021
Comment Honda a transformé son moteur en rival de Mercedes Prime

Comment Honda a transformé son moteur en rival de Mercedes

Pour la première fois de l'ère turbo hybride, Red Bull mène les deux championnats après sa victoire au Grand Prix de Monaco.

Formule 1
5 juin 2021
Comment Amazon aide à façonner le futur de la F1 Prime

Comment Amazon aide à façonner le futur de la F1

Le partenariat entre la Formule 1 et Amazon Web Services se traduit par de nombreux graphiques servant à approfondir la compréhension des Grands Prix. Mais la discipline cherche également à améliorer le spectacle proposé en piste aux spectateurs.

Formule 1
2 juin 2021
Pourquoi la survie du GP de Monaco n'est pas menacée Prime

Pourquoi la survie du GP de Monaco n'est pas menacée

Les avis sont divisés sur la place du Grand Prix de Monaco au sein du calendrier de la Formule 1. Néanmoins, l'épreuve continue d'offrir un défi unique pour les pilotes et les équipes.

Formule 1
1 juin 2021